Accueil / En Région / Bretagne / Du Quai des rêves au Boulevard des airs, le plein d’émotions à Lamballe

Du Quai des rêves au Boulevard des airs, le plein d’émotions à Lamballe

À Quai des rêves, dès les premières notes, on y est. Effacée la morosité de ce jour de novembre, oubliée l’attente (très courte) sous le crachin breton, le groupe tarbais Boulevard des airs, qui signe avec Bruxelles son troisième album, redonne vie à la petite salle Quai des rêves à lamballe. Nous voilà tour à tour en Belgique, en bord de mer, en Espagne ou enfant bousculé dans la cour d’école.

 

vue-ensemble-bda

 

boulevard-des-airs-genouxAu programme de la soirée ? Deux heures de chanson cuivrée rock’n reggae, comme ils définissent eux-mêmes leur musique, avec Syl et Flo, au chant, accompagnés de leur big bande. Au fil des morceaux, ils nous transportent dans un univers festif, plein d’humour et de poésie, aux influences multiples.

Car si guitare, basse et batterie donnent le ton rock, les cuivres de Manu, JB, Lolo et Mel, apportent une touche blues et grandiose au spectacle et accompagnent à merveille les textes aiguisés et emplis de sensibilité des chansons qui ont mené le groupe dans la cour des grands.

 

mel-bdaEt puis soudain, semblant surgir d’une dimension parallèle où tout est plus fort, plus beau, plus intense, la voix de Mel, alias Mélissa Doya, s’élève, pour nous mener au-delà des Pyrénées, là où musique et fête sont un véritable art de vivre. Cela ne dure que quelques minutes, mais impossible de ne pas se sentir vibrer de toute son âme tant la voix est puissante et féerique !

C’est donc regonflé à bloc que le public quittera la salle au terme de ce concert à la fois fort et convivial, auquel il aura assisté tantôt sautant, tantôt à genoux ou assis autour du groupe descendu au milieu de la foule, en tout cas le cœur toujours joyeux.

« C’était trop bien, le chanteur (alias Syl) faisait vraiment du spectacle et la chanteuse avait une super voix. En plus on était juste devant la scène ! », me dira un jeune garçon avant de se faufiler pour tenter d’obtenir un autographe sur le dos de son billet. Nul doute que ce gamin-là, et tous les autres, de 5 à 99 ans, se souviendront longtemps de leur soirée !

Pour trouver les dates des prochains concerts

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos francine Sergeant

A lire aussi

wika-et-les-fees-noires-glenat

Wika, tome 2, Wika et les Fées noires

Wika et les Fées noires est le second tome de la bande dessinée Wika, cette épopée ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
c-est-la-ronde-des-saisons-casterman
Les p’tits flaps – C’est la ronde des saisons !

La collection des P’tits flaps des éditions Casterman se complète avec C’est la ronde des saisons !, ...

sfr-sport
SFR SPORT disponible pour tous à 9,99€/mois en OTT

Quelques mois après le lancement de son bouquet SFR SPORT distribué en exclusivité à ses ...

ola-tv-orange
Ola, l’assistant vocal pour piloter la TV d’Orange à la voix

Comme présenté par Stéphane Richard le 16 mars 2016 lors du « Show Hello », ...

Fermer