Accueil / Culture / Rencontres d’Arles: Constance, Ludovic & Ambroise face au public !

Rencontres d’Arles: Constance, Ludovic & Ambroise face au public !

Hubert Védrine, Président des Rencontres d’Arles succède à Jean-Noël Jeannenez depuis avril 2015. Ami de Michel Vauzelle (Maire d’Arles), il a promis de poursuivre le travail de Lucien Clergue disparu depuis le mois de novembre 2014 !

Peut on se poser la question sur le Festival : Pourquoi allons-nous voir des expositions ? Passage obligé dans l’univers de PARR & de CHEDID, on découvre la photographie et la musique. Mais il y a aussi l’architecture et le cinéma qui rentrent dans la combinaison de la simultanéité des projets. Incubateur social ou culturel pour la forme, mais les évènements s’entrechoquent mais ne s’unissent pas toujours. Aller à Arles, c’est faire un voyage initiatique dans un dédale de lieux et d’atmosphères où les artistes parfois scrutent l’horizon des spectateurs, et subjuguent leur vision ou celle du monde dans leur laboratoire, machine à malaxer !

C’est Constance Lequesne qui nous ouvre les portes du débat. Avec « Little Big Galerie », en vadrouille à Arles, elle dirige une galerie située à Montmartre…

Little Big Galerie
Little Big Galerie (Arles)

« J’aime découvrir des jeunes talents comme Estelle Lagarde, Christophe Jacrot ou Vincent Fillon, ils sont à l’avant-garde du travail artisanal des photographes par l’utilisation de procédés combinant l’hélogravure, les polaroïds ou encore l’argentique ! »

Comment es-tu venue à Arles ?

« J’ai une amie qui habite une veille maison à trois étages, elle m’a offert d’exposer au rez de chaussée dans une bâtisse du XIXème siècle en pierre, je trouve ce lieu emprunt d’histoires et de dialogues ! »

Tu présentes des formats assez petits au final ?

« C’est vrai la galerie propose une variété de petits formats originaux aux prix modestes et des photos en forme d’objets ou de totems… »

Vincent Fillon est un professionnel de l’image en architecture, ton choix de le présenter à Arles s’est opéré comment ?

« Avec Christian Caujolle le fondateur et l’ex-directeur de l’Agence Vu, cela nous apparaissait une évidence : Arles ville au passé lointain où la Romanité a su se conjuguer avec les apparences d’une ville en perpétuel mutation. Tout cela ne pouvait que coller avec l’artiste, sa manière de superposer les visuels, son travail de manipulation, l’essentiel de son observation ! »

As-tu récolté de bons commentaires sur ton initiative Arlésienne ?

Ludovic Carème
Ludovic CAREME Photographe

« Le public ne sait pas trompé, il est venu nombreux à la galerie éphémère j’ai atteint mes objectifs que je m’étais fixés, je peux rentrer sur Paris avec l’impression d’une satisfaction méritée, les rendez-vous sont nombreux pour moi dans la capitale pour démarrer la rentrée artistique de l’automne et préparer les salons… »

Le soir venu, à 22 heures j’avais rendez-vous pour une rencontre avec Ambroise TEZENAS et Ludovic CAREME dans une cour de l’ancien évêché où le public composé d’étudiants et de passionnés de photos attendait la projection avec impatience !

Ambroise vit et travaille à Paris, à 43 ans il a déjà un bon parcours de photographe auprès de la presse et des maisons d’éditions. Il a présenté une série de photos issue d’un travail sur le chaos, son travail est guidé par le « Dark Tourism »

« Visiter des lieux marqués par le théâtre d’évènements tels que les tremblements Tsunamis ou catastrophes naturelles me portent à me questionner…j’ai choisi cette piste ou angle de vues afin d’être un témoin uniforme dans mes rencontres et mon investigation artistique » disait il ce soir là aux questions d’un photographe venu de Suisse et curieux sur le travail d’approche d’Ambroise. Même si le photographe a du s’inscrire dans des agences spécialisées pour faire le tour des lieux atteint par des catastrophes, c’est avec véhémence qu’il a choisi une ligne directive pour l’aboutissement de son oeuvre !

Ludovic CAREME lui a choisi de faire une série de portraits de célébrités, le photographe vit entre Sao Paulo et la France. Un travail dans la « Favela » sur des travailleurs pauvres constitue un ancrage dans la réalisation sur l’humain qu’il aime à scruter avec l’objectif de son appareil, « surtout quand le décors derrière le personnage s’harmonise dans l’image » aime t’il à souligner lorsqu’on évoque son déterminisme à prendre des vues singulières d’habitants du quartier « Agua Branca » au Bresil !

Séisme et tourisme (Ambroise Tézenas)
Ambroise Tézenas en terrain Chinois

Plus intimiste, son travail révèle une sensibilité presque minimaliste quand l’angle de vue rejoint la pauvreté des gens qu’il dessine dans la pose qu’il demande.Souvent sollicité par Elle, Vogue, Télérama, l’Express, Le Monde Ludovic parle volontiers « de l’univers de la photo qui l’anime et non pas du marché mercantile de l’édition de presse qui ne favorise pas toujours la création artistique ! »

A contrario de certaines questions pertinentes Ambroise TEZENAS réplique : « Je ne suis pas dans le voyeurisme macabre, mais plutôt dans une curiosité constructive où je me pose la question de ce tourisme où certains de mes concitoyens payent pour voir le malheur ! ». La soirée unique de projections Arlésiennes s’est terminée tard, même si les réponses données par les invités de ces rencontres sont déterminantes pour comprendre leur volonté et leur maitrise de la photo, je reste convaincu que seul l’artiste est le maître de son oeuvre, qu’elle plaise ou non l’essentiel va dans son contenu et les messages !

Eric Fontaine

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge).Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs.

A lire aussi

Bowery Boys – Nos pères

Bowery Boys – Nos pères est une bande dessinée des éditions Glénat, parue début février 2017. ...

Lire les articles précédents :
Risques Psychosociaux et la gestion du stress par l’hypnose

Nous avons tendance à associer le stress chronique à des problématiques actuelles. Cette conception peut ...

Sara Martins au Festival de la Télévision de Monte-Carlo

Sara Martins, l'héroïne de la série "Meurtres au paradis" dont la quatrième saison est diffusée ...

Profilage au Festival de la Télévision de Monte-Carlo

TF1 diffuse actuellement la saison 5 de la série à succès Profilage. En juin dernier, ...

Fermer