Accueil / Culture / Rétrospective incomplète d’une disparition définitive au Théâtre de Marseille

Rétrospective incomplète d’une disparition définitive au Théâtre de Marseille

La Compagnie Le Bruit des nuages d’Olivier Thomas présente sa création « Rétrospective incomplète d’une  disparition définitive » au Théâtre Joliette-Minoterie de Marseille du 26 au 28 mars. Plus qu’une performance, ce spectacle en déambulation propose un savant mélange de théâtre, de vidéo, de musique et d’images.

retrospective_visuelDans un parcours investissant divers espaces, le théâtre sera transformé pour l’occasion en écomusée de la fin de l’homme.  Olivier Thomas s’est interrogé sur la fin du monde en amenant le public à donner sa version de la fin du monde. Parce qu’elle paraît inéluctable à plus ou moins court terme, autant s’y préparer. Pour envisager le futur avec sérénité, il offre au public l’opportunité d’anticiper, sans risque ni stress, la disparition annoncée de l’humanité.
Olivier Thomas, metteur en scène, scénographe, architecte et musicien s’entoure pour ce projet singulier d’autres artistes (auteurs, danseurs, comédiens, circassiens, marionnettistes) afin d’explorer et d’exploser les genres et les catégories.

Cette « Rétrospective incomplète d’une disparition définitive », constituée de modules correspondant à des temps de création différents et potentiellement autonomes, interroge en creux les modes de création et de production du spectacle vivant qui s’adapte à des moyens, eux aussi, en voie de disparition… Créée en 2004, la compagnie Le Bruit des Nuages, portée par Olivier Thomas présente ici un spectacle hybride, mêlant spectacle vivant et arts plastiques. Pourquoi la fin du monde ? Il explique que « la fin du monde n’est pas encore (ou n’est plus) à la mode, parce qu’elle n’est pas « politiquement correcte ». Donc pas de risque de se confronter au réel et d’avoir des comptes à rendre ».

Dans cette déambulation originale et loufoque, sept courtes formes hybrides seront proposées, retraçant de façon impressionniste un voyage singulier dans notre futur. A travers ces sept scénarios probables, le spectacle chemine entre arts plastiques et théâtre, en passant par la manipulation d’objets, la danse, le cirque et l’acrobatie, la vidéo, la musique… sans exclure l’écriture dramatique.

Pour ce spectacle-parcours hors du commun, il y aura un départ toutes les 20 mn à partir de 18h00 les jeudi et vendredi et à partir de 17h00 le samedi. Ce projet ambitieux et excitant propose sans nul doute une expérience nouvelle pour le public, dans ce magnifique théâtre de la Joliette-Minoterie situé idéalement dans le quartier en pleine expansion économique et culturelle de la Joliette. N’hésitez pas à aller faire un tour pour imaginer à votre tour à quoi pourrait bien ressembler la fin du monde !

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Le « Gemme » de Nolween réenchante le monde de la pop

Le « Gemme » de Nolween Leroy réenchante le monde de la pop !

Après le succès des albums de  Nolween Leroy « Bretonne » et «Ô filles de ...

Lire les articles précédents :
Moi devant, un album coup de cœur !

Moi devant est un très bel album, tant pour le graphisme d’Olivier Tallec que pour le ...

carnet-griffonnage-zen-dessain-tolra
Mon joli carnet de griffonnage Zen

Les éditions Dessain et Tolra propose un nouveau carnet de griffonnage, paru le 4 mars 2015, ...

Mes grandes découvertes – Les félins

La collection Mes grandes découvertes, des éditions Gallimard, propose une nouvelle édition plus enrichie, des ...

Fermer