Accueil / Culture / Les Saintes-Maries-de-la-mer : Pèlerinage 2015

Les Saintes-Maries-de-la-mer : Pèlerinage 2015

Comme chaque année Les Saintes-Maries-de-la-mer a reçu des milliers de fidèles pour la cérémonie religieuse du 24 mai et du 25 mai…

j’avais rendez-vous avec « Paquita » une gitane de 32 ans baptisée depuis ses onze ans, qui comme chaque année vient avec la « Louisa » sa soeur et « Ninie » sa nièce au pèlerinage des Saintes, avec leur oncle « Tonito » elles ont parcouru près de 350 kilomètres du terrain acheté à Montauban, qui sert de point d’encrage à la famille dont les origines proviennent de l’Espagne. C’est à la station d’essence du village que Paquita, la cigarette à la main et son portable bien en vue m’attendait pour m’accompagner à la cérémonie de la descente des Châsses pour 15 heures…

Les pieds noirs dans la rue :

Paquita, habillée en jupe longue noire à pois blancs marche nu-pieds dans les rues des Saintes. « Question d’habitude, chez nous les gitanes on nous a habituées comme ça, sans chaussures en plus ça évite le regard des hommes qui nous prennent pour des rebelles, si je mets des escarpins il y a tout le monde qui me mâte mes fesses, alors tu comprends je suis plus à l’aise avec mes pieds sales !! » me disait elle d’un air débonnaire ! Il faut dire que Paquita est une gitane au regard persan, avec ses cheveux longs et foncés son gilet noir brodé et sa cigarette allumée, elle me fait penser à l’emballage que l’on trouve sur les cigarettes d’une marque bien célèbre, d’ailleurs elle fume beaucoup !!

Sainte Sara priez pour nous
Sainte Sara priez pour nous !

Nous sommes arrivés dans l’église de la paroisse, la descente des châsses va commencer, sa soeur Ninie de 20 ans est habillée plus moderne, elle tient une croix de Jésus dans la main…Avec le monde, je m’inquiète pour ma caméra qui est difficile à manier « T’inquiète pas Eric ici il n’y a pas de voleurs, en plus on a vu que tu étais avec moi donc personne osera te prendre quelque chose » me rassura Paquita…La vision de la relique de la Sainte (SARA) portée par la foule est impressionnante, l’évêque et les curés entourent la statue habillée pour l’occasion, les couleurs sont vives et les chants religieux émouvants. Les photographes sont nombreux, une équipe de la télévision Coréenne filme avec deux grosses caméras, TF1 est aussi de la partie avec une conductrice d’images, un cadreur et un preneur de sons !!

La messe est rapide, nous prenons la sortie de l’édifice religieux et marchons avec les gardians à cheval, la rue est jonchée d’excréments d’animaux, je m’inquiète pour Paquita qui de temps en temps soulève sa jupe pour regarder la plante de ses pieds devenus noircis par le goudron de la matinée et la poussière de la procession…Un micro accroché à la main d’un curé adresse par le biais d’un haut parleur des bénédictions aux pèlerins venus par centaines, je filme la scène tandis que Paquita s’allume une autre clope, ce qui lui donne un brillant dans le fond de ses yeux noirs adoucis par la lumière de cette fin d’après-midi. Le parcours religieux est précis, nous nous dirigeons vers la mer Méditerranée où sera mise à l’eau Sainte Sara tenue par des gros bras : Les gens du voyage . Il a fallu moins d’une heure pour atteindre le sable, je comprends mieux pourquoi mon amie Gitane a laissé ses talons au placard, en même temps je pense que ça lavera un peu ses orteils dont la couleur est devenue indescriptible, tellement ils sont remplis de tout !! Les Gardians à cheval sont dans l’eau et la foule entoure la Madone de manière précise pour éviter un bain aux reliques. Je suis avec la caméra mais évite l’eau de peur de tomber avec les chevaux.On a l’impression d’être en Inde, l’émotion m’envahit…

Violoniste
Violoniste

 Paquita me prend le bras, je rougis un peu ça me gêne « Tu vas voir je vais te présenter à Sylvain GUTA un musicien Manouche, c’est comme la famille en plus moi je danse… »A la fin  de la cérémonie, les fidèles ramèneront la Sainte, tandis que nous on ira sur la place écouter les tsiganes jouer jusqu’à la tombée de la nuit…

Eric Fontaine

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Les Yvelines accueilleront les Championnats de France de cyclisme sur route en 2018

Les Yvelines accueilleront les Championnats de France de cyclisme sur route en 2018 Mantes-la-Jolie accueillera en ...

Lire les articles précédents :
Pépé Malin Tome 6 – 7 d’un coup – Hugot

Après 6 ans d’absence en librairie, l’un des plus grand séducteur de la BD est ...

Une batterie externe, pour la fête des mères

La fête des mère approche, cette année elle aura lieu le dimanche 31 Mai 2015. Comme ...

BiBox : La brouette en boite par Haemmerlin

Voilà qui va ravir toutes les mamans qui jardinent ! Et cela tombe bien, puisque ...

Fermer