Accueil / En Région / Samuel Labarthe au rendez-vous polar de la rentrée France 2

Samuel Labarthe au rendez-vous polar de la rentrée France 2

C’est le 28 août que débute sur France 2 la nouvelle salve des Petits meurtres d’Agatha Christie comprenant quatre épisodes inédits Pension Vanilos, Un Meurtre est-il facile ?, Mademoiselle Mac Ginty est morte et Murder Party à découvrir le vendredi soir. Aux côtés de Blandine Bellavoir (la téméraire journaliste Alice Avril) et d’Élodie Frenck (la très glamour secrétaire Marlène), Samuel Labarthe incarne le brillant et cynique commissaire Swan Laurence dans ces polars d’après les romans de la reine du crime. Rencontre avec le comédien au dernier Festival de télévision de Monte-Carlo.

Samuel Labarthe dans Les Petits meurtres d'Agatha Christie copyright FTV

Qu’est-ce qui vous plait dans cette série ?

Samuel Labarthe copyright FTVJ’aime le principe de jouer dans une comédie policière, un genre assez rare à la télévision. Et en plus c’est une série en costumes mettant en valeur les années 1950-60, une période qui me séduit particulièrement. J’apprécie aussi de travailler pour le service public et je défends dès que je peux. J’ai eu le privilège de pouvoir travailler avec les plus grands noms de la télévision, Nina Companeez, Claude Santelli et Marcel Bluwal. Cela m’a formé. Et avec Les Petits meurtres, j’ai la chance de pouvoir continuer de faire de la fiction française de qualité.

Le tournage des Petits meurtres vous laisse-t-il de la place pour d’autres propositions ?

Au départ, nous devions faire trois films par an. Et nous sommes passés à quatre, deux tournages en automne et deux au printemps. Je suis resté à la Comédie-Française pendant trois ans. Mais j’ai donné ma démission car il devenait difficile de faire ce grand écart et de jouer sur les deux tableaux. Je travaillais six mois pour la Comédie-Française et cette maison exige un travail complet et une présence totale. J’ai fait de belles rencontres là-bas. J’espère que je pourrai revenir un jour dans la maison de Molière.

Vous avez interprété les rôles d’hommes politiques Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Quel souvenir en gardez-vous ?

La vraie difficulté quand on joue des personnages réels c’est de ne pas sombrer dans l’imitation totale et dans la caricature. Il faut faire oublier qu’il s’agit d’un acteur qui joue le personnage. Il faut interpréter le rôle par petites touches, d’une manière assez sobre pour ne pas tomber dans Les Guignols de Canal +, ce qui est très vite fait.

Marie-Sylvie Maufus

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Lucrèce Borgia du 19 mai au 1er juillet 2017 – Théâtre 14 – Paris

Lucrèce Borgia de Victor Hugo mise en scène de Henri et Frédérique Lazarini. Cruelle, monstre ...

Lire les articles précédents :
Le notaire immobilier, un allié incontournable

Le notaire immobilier, un allié incontournable Lors d’une transaction immobilière, il est primordial et obligatoire ...

Archive en concert à Nice

Mardi soir le groupe anglais Archive s'est produit au théâtre de Verdure devant plus de ...

Acheter un bien immobilier au cœur de Montréal

Montréal, la deuxième ville la plus grande du Canada, a un cœur d’or. Propice aux ...

Fermer