Accueil / Agenda / Sarrebourg: la nécropole nationale se restaure

Sarrebourg: la nécropole nationale se restaure

La nécropole nationale des prisonniers de guerre 1914-1918 de Sarrebourg, a été visitée Lundi 20 Mars 2017 par Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire .

À hauteur de ville, route de Verdun,  le cimetière  créée en 1922 et inaugurée officiellement en 1926 est l’unique nécropole en France  réservée aux prisonniers de guerre français morts au cours de leur captivité en Allemagne.

13 319, c ‘est le nombre de soldats identifiés en tombes individuelles. Dans deux ossuaires reposent le corps de combattants inconnus.

Dans  le but d’honorer  la mémoire des Français morts pour la patrie, d’embellir et de valoriser le site, l’Office national des anciens combattants et de la mémoire (Onac) a lancé en Février une totale rénovation de la nécropole subissant les signes du temps.

Une totale restauration

Le coût des travaux, entièrement  financé par le ministère de la Défense s’élève à 1,8 millions d’euros.

Les 15 112 m² de la nécropole seront pendant l’espace d’un  an, l’objet d’un important chantier : nettoyage du site, remplacement des plaques et des emblèmes, avec une attention particulière pour les travaux de paysage.

Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État aux anciens combattants a pu constater l’évolution des travaux lors de sa visite officielle sur le site. Ce chantier entre dans le cadre du programme pluriannuel de rénovation et de mise en valeur des nécropoles nationales 2011-2018.

Le résultat des réalisations des entreprises locales sera  appréciable dans quelques mois.

 Un peu d’histoire

L’emplacement  du  cimetière  n’est  pas  dû  au  hasard.  Le 20 août l9l4,le  36e  R.A-  (8e  Armée)  était en position aux limites du bois «Herrenwald »  et avait reçu  pour  mission  de  protéger  la  retraite  des  1ère  et 2e Armées.

Les  Bavaroiss  déclenchèrent  un véritable  feu  d’enfer  avec leur pièces lourdes  et le régiment fut  anéanti. Son sacrifice avait  permis  toutefois  le  retrait  de  l’armée.

Le monument  taillé  dans le granit est  l’œuvre  d’un  sculpteur de  renom  :  Freddy  STOLL

Il représente  un homme entièrement  dépouillé  de  ses vêtements,  affalée  a genoux,  visage  vers le ciel en  un geste  de  prière, La  main  droite  enserre  un  glaive  brisé, symbole du  prisonnier vaincu.

Chaque  année,  ce  haut lieu  fait  l’objet  d’une  grande  vénération  le  11  novembre.  Les  personnalités  civiles  et militaires  entourent  les  anciens  combattants  dans  le  souvenir  de ceux qui  ont  donné leur  vie loin  de  leur  pays.

« Ceux qui  pieusement  sont  morts  pour la  Patrie  ont  droit que  sur  leur  tombe  la  foule  vienne  et  prie»

 Extrait des archives du souvenir français

Nécropole nationale des prisonniers de guerre

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Nuncia Dumorné

Actualités Lorraine & Alsace.

A lire aussi

silence-on-tourne

Silence On tourne – La pièce – Théâtre Fontaine – Paris

Silence On Tourne – Après le succès de « Frou Frou les bains » et « Thé à ...

Lire les articles précédents :
Luftballons, tome 1, Able archer 83

Après USA über alles les éditions Delcourt propose une nouvelle série uchronique, de Jean-Pierre Pécau et Maza, Luftballons. Le  ...

Naturally 7 : Performances vocales et concerts 2017 en France

Naturally 7, c’est l’accord de sept personnalités qui vous feront vibrer au seul son de ...

Les mini-sorcières : deux nouveaux romans et le premier cahier d’autocollants.

Les mini-sorcières sont à retrouver aux éditions Les livres du Dragon d'Or, dans deux nouveaux ...

Fermer