Accueil / Billet d'humeur / Sncf : La joie de voyager en train … un 30 décembre 2016

Sncf : La joie de voyager en train … un 30 décembre 2016

Nous sommes le 30 décembre 2016, comme vous tous je me prépare à passer un réveillon de jour de l’an chaleureux et festif, je dois prendre le train pour rejoindre des amis à Aix-la-Chapelle, ils habitent à Vijlen (en limbourgeoisViele), un village néerlandais situé dans la commune de Vaals, dans la province du Limbourg néerlandais.

J’ai bien sûr avec moi, une valise et un sac bien rempli de fromages français et de bon vin, ainsi qu’un pot de miel fabriqué par les mains expertes de mon ami Luc, qui entre autres activités, est apiculteur près de Lyon.

Arrivée à la gare du Nord une bonne vingtaine de minutes en avance, je m’oriente immédiatement vers le panneau des départs. Pour le moment tout va bien, la voie n’est pas indiquée mais mon train n’a apparemment pas de retard, il part bien à 11h55.

Le temps que je tourne la tête la valse des infos commence a battre le tempo, des retards indéterminés sont annoncés sur tous les Thalys partant ce jour en direction de Bruxelles, Cologne, Aachen et Essen.

Une foule compacte commence a se regrouper vers les quais réservés aux Thalys.

Le personnel de la gare, habillé de chasubles « stabilotées » orange crient de maigres informations, une heure de retard, voire plus, pour le 10h25 direction Bruxelles qui n’est toujours pas parti et il est déjà midi.

Des familles entières, des bébés, des vieilles personnes se dirigent tant bien que mal vers les quais et tentent de saisir de maigres explications. Imaginez plus de 1000 personnes agglutinées, les sacs et les valises empilées, les rires et l’exaspération gagnent en français, en anglais, en allemand et en néerlandais, quand nous apprenons que des câbles entre Bruxelles et Paris ont gelé, quoi de plus normal en hiver, me direz-vous ? il va falloir réparer, mais nous n’avons aucune certitude quant à notre départ.

Déjà deux heures de retard, et l’on apprend qu’un sac suspect a été découvert sur un Bruxelles-Paris déjà en gare, encore une demi-heure pour faire venir les démineurs et évacuer la gare du Nord. Un cordon de sécurité est installé et me voilà avec mes bagages, ne sachant où aller, tentant de réfléchir à la situation, car dans l’intervalle je corresponds avec mes amis Annelies et John qui attendent de « fraiches » infos, en effet les grands froids arrivent … ce qui n’arrange rien.

Finalement à 14 heures dans une cohue invraisemblable, les choses semblent se décanter, nous nous dirigeons vers notre train, le 9437 enfin annoncé.

Mais alors que nous aurions dû passer sous les portiques de sécurité et présenter nos bagages pour être contrôlés et scannés, plus rien ne fonctionne, nous courons sur le quai cherchant fébrilement notre voiture. Pour finir, c’est gelée et exténuée que je m’effondre à ma place, pressée de me réchauffer.

Mais le train ne démarre toujours pas … le ras le bol s’installant je me dirige vers la plate forme et commence a discuter avec deux voyageuses plutôt sympathiques, l’humour reprend le dessus et les vannes fusent surtout quand nous apprenons … qu’il n’y a pas de chauffeur pour conduire notre train !

Conclusion nous ne partons qu’à 16 heures avec 4 heures de retard.

J’arrive à 19 heures à Aix-la-Chapelle, mes amis m’attendent sur le quai, souriants et heureux de me récupérer enfin.

Je dédie ce billet d’humeur à Madeleine, une de mes compagnes de voyage, à qui j’ai d’ailleurs donné une carte de visite de francenetinfos pour faire connaitre ce site au-delà de nos frontières, nous avons malgré tout partagé de bons moments dans ce Thalys bondé, je lui avais promis, si j’en avais la possibilité de raconter cette aventure, voilà qui est fait.

 

 

Et merci encore à la SNCF et à la Compagnie Thalys, bien handicapées ce jour-là tant par la parole que par l’accueil aux voyageurs, car aucune information fiable n’a pu nous être transmise et outre le retard important, nos bagages ainsi que nos billets n’ont jamais été contrôlés.

Rappel ci-dessous d’un communiqué de presse en date du 17 Décembre 2015, édité par Thalys concernant la mise en place des portiques de sécurité :

« D’importants efforts ont été déployés avec nos partenaires et avec les autorités pour assurer la bonne mise en œuvre de ces contrôles dans le respect de nos conditions d’accueil et de service. Ces dispositifs sont une première réponse; l’objectif est clair : assurer la sécurité des clients et des personnels dans les meilleures conditions possibles de fluidité pour un voyage aussi sûr que rapide et confortable » explique Agnès Ogier, directrice générale de Thalys.
 
 
fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre écrit dans mes jeunes années, des nouvelles pour enfants, un second livre en chantier ... ) et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis plus d'un an, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà plus d'une trentaine de chroniques.

A lire aussi

Le Collectif Anti Terzéo appelle les meldois à la mobilisation

Le Collectif Anti Terzéo appelle les meldois à la mobilisation en ce jour du 29 avril 2017. ...

2 commentaires

  1. Bravo pour ce billet d’humeur qui reflète bien l’ambiance de cette aventure et l’organisation de la
    SNCF en cas d’irrégularités ! ça me rappelle de nombreuses situations à l’aéroport de Roissy (j’y ai travaillé pendant plus de 30 ans) lors d’irrégularités en particulier en période de froid où la France était « perdue » n’ayant pas développé les moyens techniques afin d’y remédier rapidement. A maintes reprises, j’ai demandé à mes supérieurs hiérarchiques la raison de ce chaos alors que dans d’autres pays le froid n’empêche pas les transports en commun de fonctionner … la réponse : la France n’est pas un pays assez froid pour investir dans du matériel « anti-froid » … chercher l’erreur ou bien … un futur investisseur imaginaire …et bien sur en prime lors de ces situations la sécurité est inexistante !
    Merci pour ce billet d’humeur qui montre également que des rencontres sympathiques ont lieu lors d’irrégularités !

    • dominique iwan

      Merci pour cette réponse et ces informations qui malheureusement recoupent les miennes quant au transport en France en hiver …

Lire les articles précédents :
Metz Féerie de Glace : le monde féerique continue !

Fini les fêtes, pourtant l’opération Metz Féerie de Glace  joue les prolongations : décors de ...

Présentation de l’équipe Fortuneo Vital-Concept 2017

Le Domaine de Cicé-Blossac recevait aujourd'hui l'équipe Fortuneo Vital Concept 2017, pour une présentation animée par ...

Mes cubes d’éveil Bébé Loup aux éditions Nathan

Mes cubes d’éveil Bébé Loup est un coffret de quatre cubes en tissu et mousse, reliés ...

Fermer