Accueil / art contemporain / Soudain… la neige

Soudain… la neige

Cécile Hartmann, Sediments & Lacunas, Wall Street, Hiroshima, 2015 (Partition 2). Impression numérique sur papier affiche, 90 x 150 cm. Courtesy de l'artiste
Cécile Hartmann, Sediments & Lacunas, Wall Street, Hiroshima, 2015 (Partition 2). Impression numérique sur papier affiche, 90 x 150 cm. Courtesy de l’artiste

La Maison d’Art Bernard Anthonioz présent à Nogent-sur-Marne, du 5 novembre au 31 janvier l’exposition collective inédite Soudain… la neige, sur une proposition de Caroline Cournède, qui travaille depuis 10 ans au développement du centre d’art, en assurant le commissariat de certaines expositions. L’exposition rassemble des photographies, vidéos, sérigraphies et installations.

Entre dissolution, dilution, parasitage, floutage et tentative de recouvrement. Évocation du temps, celui qu’il fait, celui qui passe, l’exposition Soudain… la neige rend compte d’une brèche. Celle qui s’ouvre lorsque la neige recouvre et transforme un paysage et qu’une réalité se superpose à une autre. Un effet de dilution ou d’interférence qui parfois tend à effacer le paysage originel. La neige (réelle ou métaphorique) est abordée ici comme un élément révélateur et perturbateur, comme autant de résurgences d’une mémoire sensible ou rétinienne, individuelle ou collective. Élément climatique transitoire, du moins dans nos régions tempérées, la neige se situe toujours sur un fragile équilibre entre apparition et disparition : en un instant, le dissimulé peut surgir à nouveau. Ce phénomène reste aussi intimement lié à la question de la mémoire et de l’empreinte, qui subsistent longtemps après sa disparition. À l’instar de la neige, les œuvres de l’exposition découlent elles aussi de ces entrechoquements de temps et de mémoire.

Le recouvrement, fil d’Ariane de l’exposition. La question du recouvrement apparaît systématiquement dans l’action de recouvrement du temps et de la mémoire (Errance du petit camion, l’hiver de Valérie Sonnier, Kiriatata d’Ilanit Illouz), elle existe également physiquement dans certaines techniques utilisées ou dans le geste exécuté sur le support :
– les tirages lenticulaires 3D des Neige de Philippe Durand,
– la sérigraphie dans Grey of Herbicides de Thu Van Tran
– la couche de latex liquide versée, séchée puis supprimée dans Pénétrable de la même artiste,
– l’aplat de peinture produisant une épreu
ve contact « photographique » dans la série Arena (miroir) de Mimosa Echard
– l’ajout de Javel sur la pellicule dans le film Bleach de Jonathan Martin
– l’utilisation de produits chimiques pour dissoudre certains sels d’argent du tirage Quand fond la neige… d’Isabelle Giovacchini
Elle est également utilisée comme motif (l’invasion foliaire exubérante dans la série Compulsive de Cécile Hartmann ou le nettoyage au karcher dans Rouge Négatif (une hantologie) de Benjamin Hugard), enfin comme mode de monstration des œuvres (les tirages superposés dans Sediments and Lacunas de Cécile Hartmann.

« Recouvrir » et « recouvrer ». Les « recouvrements » opérés par les artistes relèvent de cet étrange point de convergence entre les verbes « recouvrir » oeuvrant ici dans le sens d’une dissimulation d’un fait, d’une réalité ou d’une mémoire, et « recouvrer » : le fait de rentrer en possession de ce qui avait été perdu. Le recouvrement intervient alors tout à la fois comme une entreprise de dissimulation/obstruction/destruction et celle d’une possible réparation. Une invitation à « voir » par et au-delà de l’absence.

Les artistes exposés : Philippe Durand, Mimosa Echard, Isabelle Giovacchini, Cécile Hartmann, Benjamin Hugard, Hanit Illouz, Jonathan Martin, Valérie Sonnier, Thu Van Tran.

Exposition du 5 novembre 2015 au 31 janvier 2016. Maison d’Art Bernard Anthonioz, 16 rue Charles VII – 94130 Nogent-sur-Marne. Tél. : +33 (0)1 48 71 90 07. Ouverture en semaine sauf le mardi et les jours fériés de 13h à 19h, samedi et dimanche de 12h à 18h.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Le château de Tarascon présente « Light is more »

Poursuite des évènements autour du « ON » avec la 6ème édition d’Octobre-Numérique. Direction Tarascon et plus ...

Lire les articles précédents :
Le grand Atlas de la mythologie gréco-romaine

Les éditions Atlas sortent en format souple un incontournable pour toute bibliothèque. Zeus, Apollon, Aphrodite, Hercule, ...

« Good Luck Algeria » un film tout en couleurs !

"Good Luck Algeria" avec Franck Gastambide qui est un ancien sportif de haut niveau, associé ...

Comment Neutraliser les Profils Complexes : tout connaitre de la négociation

Marwan Mery et Laurent Combalbert, deux spécialistes de la négociation, ont publié le 8 octobre ...

Fermer