Accueil / Culture / Littérature / BD / The Grocery – Ankama/Label 619, le grand final

The Grocery – Ankama/Label 619, le grand final

Si tu ne t’étais pas encore pris ta claque, lors de la sortie du premier tome de « The Grocery » aux Éditions Ankama/Label 619 il y a 5 ans en arrière, il est temps de parfaire ta culture et de commencer la série car tu pourras te faire l’intégrale c’est la sortie du dernier tome maintenant !

Ne te laisse surtout pas influencer par l’illustration de couverture, riche et dense, avec tous ces petits personnages anthropomorphes trop mignons que Guillaume Singelin à minutieusement créé du bout de ses crayons, car si tu commences à te dire que c’est une histoire de conte pour enfants, c’est là qu’ Aurelien Ducoudray t’attendra avec ses grandes mains, et que tu te prendras le revers le plus réaliste, cru, et violent que son scénario va te donner ! !
Tout commence avec l’histoire d’Elliot, dont le père vient d’acheter une épicerie dans un quartier sensible de Baltimore … celui-ci va devoir se faire une place et des amis/es au milieu des « corner-boys », une bande de dealer, composée de Sixteen, Washington ou Ellisone, et de la jungle urbaine où il vient d’atterrir !

The Grocery ©Ankama/Label619
The Grocery ©Ankama/Label619

Dans ce dernier tome:

Ned a toujours été un garçon bizarre, que l’on traite facilement de zinzin, maboule, toqué, chtarbé…, la risée de tous les potes, celui qui mange les fourmis, et qu’on botte facilement … même quand maman l’a trainé à l’église, il a presque tout fait brulé et quand Papa lui a fait découvrir les joie de la pêche, après avoir eu un petit creux, Ned a fini toute la boite de vers de pêche ! Et puis, Papa a décider de le mettre au travail, un peu plus sérieusement : canarder, bruler, se faire choper, puis se faire torturer, Ned est passé par toutes les étapes, et pourtant, il est toujours aussi naïf et spontané !

Un tome qui commence avec l’ascension de Ned, et sa plongée en apnée dans le rude monde de « The Grocery », en pleine élection organisée par Ellis One, voulant officialiser son contrôle sur le quartier  …. Aurelien Ducoudray nous met, encore une fois, devant le genre de processus qui peut arriver lorsque ce genre « d’animation politique » arrive !! Surtout dans ce style de quartier où les gangs se mènent des guerres sanglantes et violentes, et où il n’y a pas de lois pour éliminer la concurrence !!

Un tome où on ne s’ennuie pas vraiment avec un rythme de fou et qui conclut cette incroyable série décalée avec un final plein d’humanité et nous laisse emplis d’un sentiment,déjà , de nostalgie !Et oui, nous aussi nous nous étions fait de bons potes ( même si la plupart étaient un peu des pourris^^) et on s’était fortement affectueusement attaché à eux !!

On va regretter tous nos potes et essayer d’imaginer ce qu’ils deviennent encore après ce final et on va prier pour que Guillaume Singelin et Aurelien Ducoudray nous fassent un hors-série, ou activent encore une fois, en collaboration, leurs petits neurones créatifs et nous fassent un nouveau cercle de potes aussi déjantés et attachants que ceux qu’on connaissait déjà ! Retrouvez les en interview en cliquant ICI !

Ankama Éditions et Label 619 nous prouvent encore une fois, qu’ils ne sont pas faits pour le classique mais pour des auteurs bien à part avec une vraie identité graphique et artistique, toujours hors sentier! Ils clôturent pas mal de leurs séries phares en ce début d’année mais nous savons que la nouvelle vague de ce style d’ovnis de l’édition BD, qui bougent nos esprits, va continuer sur d’autres projets …

Les Éditions Ankama sont du genre à te balancer des claques dans la gueule et à entretenir un certain masochisme de la part des lecteurs : non seulement tu vas les aimer  mais en plus en redemander ! !

 

France Net infos vous offre des BDs jouez jusqu’au 15 février

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

MaMA Festival : votre future playlist 2017

Chaque année c’est le même refrain : l’été est déjà loin, la rentrée est passée, ...

Lire les articles précédents :
Nîmes fait son Festival de Biographes…

Le Festival de la Biographie à Nîmes s'est ouvert depuis ce vendredi 29 janvier 2016... ...

Le chant du cygne, le deuxième tome, Qu’un seul nous entende

Le deuxième et dernier tome du Chant du cygne est paru, le 15 janvier 2016, aux ...

Revlon Shine Addict, le polissoir pour des ongles de rêve

La célèbre marque de cosmétiques Revlon sublime la beauté des femmes au quotidien depuis plus ...

Fermer