Accueil / Sport / Cyclisme / Le Tour de France change de physionomie

Le Tour de France change de physionomie

Tour de France / Col d'Aspin
Tour de France / Col d’Aspin

Après 6 jours de course, le Tour de France 2016 change de physionomie avec l’arrivée des Pyrénées. Dès vendredi, les coureurs se lanceront à l’assaut des premières grandes difficultés avec le Col d’Aspin pour clôturer une septième étape qui aura certainement un impact sur le classement général en vue du classement final, même s’il ne sera bien sûr pas définitif. Ce sera le premier grand test de la Grande Boucle, pour les Froome, Quintana, Aru ou encore Contador. On verra d’ailleurs rapidement si ce dernier peut encore espérer remporter le Tour, après ses deux chutes sur les deux premières étapes.

Mark Cavendish vainqueur à Montauban
Mark Cavendish vainqueur à Montauban

Alors que Mark Cavendish s’est imposé aujourd’hui pour la troisième fois sur le Tour 2016 (photo ci-dessus), la montagne arrive très tôt sur ce Tour. Quand on regarde le classement général, on ne peut que remarquer que la plupart des leaders sont déjà placés et tous dans les mêmes temps. Le passage dans les Pyrénées avec deux étapes dantesques, samedi et dimanche, donnera un premier bilan sérieux sur les chances de tel ou tel coureur à pouvoir remporter le Tour ou à bien figurer au classement final.

Pour tout savoir sur la Grande Boucle 2016, rendez-vous sur FranceNetInfos

La chaleur présente après un printemps maussade et un début d’été laborieux aura aussi des conséquences. Sur la sixième étape, les coureurs ont d’ailleurs eu très chaud. Yvon Madiot, Directeur sportif au sein de la FDJ s’est exprimé à ce sujet et notamment sur son leader Thibaut Pinot, qui en avait souffert l’an dernier : « Il a fait très chaud et nous avons distribué plus de 150 bidons à nos coureurs, mais cette journée leur a permis de s’acclimater. La chaleur annoncée est, je pense, acceptée un peu mieux par les organismes. En début d’étape, sur des routes sinueuses, les gars ont été vigilants et ont fait le travail nécessaire pour Thibaut afin d’éviter qu’il ne soit piégé. Puis ils ont de nouveau fait ce qu’il faut pour le placer dans le final. C’est une étape qui s’est très bien passée. Thibaut allait bien aujourd’hui, mieux que la veille. En tout cas, il ne s’est plaint de rien, sinon de la chaleur. Pour bien le connaître, lui qui n’aime pas subir et ne pas être facile, c’est bon signe. »

 

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik'nblog, et animateur d'une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j'ai décidé de reprendre l'écriture sur FranceNetInfos. C'est un plaisir de participer à la diffusion d'informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l'environnement.

A lire aussi

Cyclisme : Sélection des Championnats d’Europe sur route 2017

Les premiers Championnats d’Europe professionnels de cyclisme sur route avaient vu leur première édition l’an ...

Lire les articles précédents :
Les animations Banette sur le Tour de France

Depuis 2011 et pour la sixième année consécutive, Banette est partenaire officiel du Tour de ...

Le Kabbaliste de Prague, le premier tome

Adaptation du roman de Marek Halter, Le Kabbaliste de Prague est une bande dessinée de Makyo et Luca Raimondo, ...

Le légendaire cinéaste, Michael Cimino, est mort

Rien ne le destinait au cinéma, Michael Cimino, né dans une famille d’intellectuels de la ...

Fermer