Accueil / Sport / Cyclisme / Tour de France : Nibali assure

Tour de France : Nibali assure

nibaliLa première étape alpestre a montré les hommes forts ! Le plus fort d’entre eux : Vincenzo Nibali.

Au terme d’une étape marquée par l’arrivée à Chamrousse avec une montée longue de 18 Kms, les hommes forts se sont révélés, parmi eux, les français Romain Bardet et Thibaut Pinot, toujours là, bien présents pour peut être finir dans les 5 premiers, et peut être même sur le podium à Paris, et bien sûr Nibali, qui a juste assuré, pour reprendre des secondes sur son nouveau rival, l’espagnol Alejandro Valverde.

Si rien n’est fait sur ce Tour où tout peut encore arrivé, même si Nibali s’affirme encore aujourd’hui en remportant l’étape comme le patron, l’un des outsiders a perdu aujourd’hui toute chance de remporter le Tour, et même de finir sur le podium, il s’agit de Richie Porte. Le coureur de l’équipe Sky, leader remplaçant après l’abandon du britannique Christopher Froome, a perdu sur cette étape près de 9 minutes sur le maillot jaune et pointe désormais à la 16ème place à 11 minutes 11. On voit donc mal l’australien remonter au général au vu des prochaines difficultés.

Suivez tous nos articles sur le Tour de France

Sur cette étape on a vu une belle bataille pour le maillot blanc de meilleur jeune avec Bardet et Pinot. Cependant, Pinot s’est montré plus costaud, il a été le seul à pouvoir suivre l’attaque d’Alejandro Valverde. Rappelons nous lors de l’arrivée lundi dernier à la Planche des Belles Filles, Thibaut Pinot, 2ème de l’étape s’était aussi montré plus costaud. S’il récupère bien, Pinot semble avoir sur ce Tour, les capacités pour monter sur le podium à Paris.

Les prochains jours nous annoncent donc encore une belle bagarre. Certes Nibali possède une avance importante sur le second, Valverde, avec 3 minutes 37, mais les écarts ne sont pas encore considérables, le 15ème au général, qui n’est autre que Christopher Horner, dernier vainqueur du Tour d’Espagne pointe à 10 minutes 44. Ce qui signifie que la bataille pour une place dans les 10 premiers va être très importante, de même que la bataille pour le podium, et que les circonstances de course, pourraient avoir des conséquences sur le maillot jaune.

Notons que Nibali n’a fait qu’assurer sur cette étape. Son attaque a été simple et efficace. Rien à voir avec l’époque Armstrong, où se dernier attaquait dans la dernière côte et reléguait les autres à plus de 5 minutes. Là, l’attaque a été courte et percutante. Juste ce qu’il fallait pour lâcher Valverde et Pinot et revenir sur les deux hommes de tête, Rafal Majka et Lepold Konig.  D’ailleurs, au moment où il revient sur ces deux coureurs, Nibali prend le soin de respirer et derrière, Valverde et Pinot, s’ils s’étaient mieux entendus, auraient sans doute pu revenir.

Samedi, la 14ème étape qui relie Grenoble à Risoul, risque encore de faire de gros dégâts. Richie Porte aujourd’hui, qui demain, sera le grand perdant ? Les 177Kms de course, marqués par l’ascension du Col du Lautaret, du Col d’Izoard, et l’arrivée à Risoul, avec une dernière montée longue de 12,6 Kms avec 6.9% de pente moyenne, nous offrirons encore un beau spectacle.

La réaction de Romain Bardet, 7ème de l’étape et 3e du classement général : « J’ai préféré gérer mon ascension plutôt que d’y aller par à coup quand c’est parti très fort au pied de Chamrousse. Vu les pourcentages il était difficile de sortir les adversaires de l’aspiration. Personne ne voulait rouler avec nous et c’est pour ça que j’ai essayé d’attaquer à la fin. Je suis content d’avoir fini isolé avec Van Garderen et d’avoir pu reprendre du temps sur certains qui m’avaient lâché au pied de l’ascension. Je ne suis pas arrivé sur ce Tour avec la prétention de battre Nibali. Je n’ai que 23 ans et je mesure encore le travail qu’il me reste à faire pour accompagner les Froome, Contador et Nibali. J’essaie juste de m’en rapprocher encore plus chaque année. »

La réaction de Jean-Christophe Péraud , 9ème de l’étape et 6ème du classement général : « Ça a été une journée hyper éprouvante avec une chaleur étouffante. J’ai essayé de rouler un peu avec Romain mais j’avais des crampes, j’étais à bloc (sic). Après, c’était de la survie. Je suis ressorti avec Frank Schelck et nous sommes restés à 100 mètres de Romain avant d’exploser et de se faire reprendre par le groupe Mollema et Van Garderen. C’est dommage parce que j’aurais pu faire un break de quelques secondes sur mes poursuivants. C’était vraiment dur, pas une journée pour moi c’est sûr ! »

Retrouvez tous les classements sur le site du Tour de France.

Suivez tous nos articles sur le Tour de France

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik'nblog, et animateur d'une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j'ai décidé de reprendre l'écriture sur FranceNetInfos. C'est un plaisir de participer à la diffusion d'informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l'environnement.

A lire aussi

La 28ème Etape du Tour reliera Annecy au Grand Bornand

La 28ème Etape du Tour reliera Annecy au Grand Bornand La 28ème Etape du Tour ...

Lire les articles précédents :
100 activités Montessori pour découvrir le monde.

Paru en juin 2014, aux éditions Nathan, 100 activités Montessori pour découvrir le monde, est ...

Tour de France : Les plaques de cadres Vittel

En plus de la cérémonie du podium arrivée, une nouvelle marque de reconnaissance vient désormais ...

Petit Pierrot, tome 3, Des étoiles plein les yeux.

Paru au début du mois de juin 2014, aux éditions Soleil, le troisième tome de ...

Fermer