Accueil / Culture / Littérature / BD / Une enquête du Commissaire Raffini : L’Inconnue de Tower Bridge

Une enquête du Commissaire Raffini : L’Inconnue de Tower Bridge

Les enquêtes du Commissaire Raffini ont déjà été adaptées à maintes reprises et publiées par différentes éditions. La série comporte déjà 10 tomes, tous plus réjouissants les uns que les autres pour les inconditionnels d’enquêtes policières et d’investigations.

Les Éditions Tartamudo signent ce 11 ème tome intitulé « L’inconnue de Tower Bridge » ! Aux « pinceaux », C.Maucler, digne remplaçant de Ferrandez, dèjà depuis le 5ème tome de la série, et au scénario Rodolphe, qui continue de nous tenir en haleine depuis le début .

Le Commissaire Raffini traverse la manche pour rivaliser avec le mythique Sherlock Holmes londonien !!!!

© Éditions Tartamudo

Le décor :

Est-ce que les gens qui ont envie de se suicider des hauteurs de « Tower Bridge » de Londres, ont le temps de se ficeler dans un sac avant de se laisser aller à nager comme des cailloux ?!! Non je ne pense pas, et c’est également l’avis des deux marins de la brigade fluviale qui découvre le corps d’une jeune femme de 25 ans, coincé prés d’un des arcs du fameux pont …
Scotland Yard s’affaire à découvrir ce qui a bien pu se passer, mais tout ce qui ressort de cette sale affaire, c’est que cette inconnue semble porter des vêtements d’origine française; le reste est une vraie énigme, même si les marques qu’elle porte sur son corps en disent long sur son calvaire avant de mourir. La France étant la seule piste probable pour découvrir son identité, il va donc falloir collaborer avec la police Française !
C’est le Commissaire Raffini, qui est joyeusement réquisitionné et qui doit traverser la manche, malgré sa réticence à poser un pied sur cette « île », et sa contrariété à se retrouver devant une tasse de thé !!

Avec l’aide de Sir Mc gregor, les investigations commencent sur les bords de la Tamise, rassemblant, pas à pas, de maigres indices qui les mèneront à la conclusion « glaçante » de l’enquête.

 

© Éditions Tartamudo

 

Rodolphe nous trimballe tranquillement de Paris à Londres, puis de Londres aux alentours de Bordeaux, en faisant jouer le suspense à chaque nouvelles « découvertes », pour finalement retomber sur ces « pattes » et clôturer l’enquête .
72 pages au cours desquelles l’avancée de cette aventure policière se déroule à vive allure, avec des dialogues un brin « funny » comme on dirait à Londres ! Ce Raffini avec sa personnalité « pince sans rire », ses déductions, son aversion totale pour la pluie, le thé, et surtout, sa capacité à retenir n’importe quel refrain de musique dont il aurait entendu l’air !!!
Il nous laisse, sur une rétrospective des différents albums parus, avec une « carte d’identité » du fameux commissaire et sur des « griffonnages d’essais » de Maucler !

© Éditions Tartamudo

Ce Christian Maucler nous épatera toujours, avec une reconstitution parfaite et tellement réelle des différents lieux et des différents monuments croisés au cours de la lecture, des illustrations à couper le souffle, des personnages avec une identité forte, et de petits détails délicats, comme le haut des bas d’une jeune femme, que l’on aperçoit après une rafale de vent dans une des rues, une délicatesse  … le tout contribuant à faire ressentir ses images intensément.
Le « charme » à la française, sans doute, des aquarelles, l’ambiance toujours un peu noire des années 50, une enquête aussi intrigante que réjouissante !

En fin de lecture, on aimerait convoquer les deux auteurs et le responsable des Éditions Tartamudo pour leur dire au combien on aurait aimé lire « L’inconnue du Tower bridge » avec une histoire un peu plus longue, toutes les autres aussi d’ailleurs, afin de ne pas nous laisser comme cela le bec dans l’eau, mais on se fait une raison en pensant que la série aurait pu n’être qu’une enquête unique et qu’il aurait fallu attendre le prochain tome à chaque fin de lecture pour savoir la suite !!!

On se contente donc de ces « one shot », avec les différentes enquêtes d’un Commissaire qui mériterait d’être aussi célèbre qu’un Arsène Lupin, ou qu’un Sherlock, tant l’Angleterre lui va si bien !!! 

<br />

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Entre Slam, Rap. Les fourberies de Scapin revisitées dans le OFF d’Avignon

C’est une vidéo de l’INA sur la mise en scène de Jean-Pierre Vincent, dans « Les ...

Lire les articles précédents :
Le Serment d’Hippocrate de Louis Calaferte au Théâtre 14- Paris XIVe

Le Serment d'Hippocrate de Louis Calaferte, mise en scène par Patrick Pelloquet. Comédie grinçante qui ...

R.U.S.T. troisième tome, White strike

La trilogie R.U.S.T. se conclue avec White strike, paru aux éditions Delcourt,  fin novembre 2016. ...

Programmation des Vieilles Charrues 2017

La programmation des Vieilles Charrues 2017 est maintenant complète, une quarantaine de nouveaux noms s'y ajoute. Parmi lesquels ...

Fermer