Accueil / Culture / Littérature / BD / WW 2.2, Paris, mon amour, le dernier tome aux éditions Dargaud.

WW 2.2, Paris, mon amour, le dernier tome aux éditions Dargaud.

ww-2-2-t7-paris-mon-amour-dargaudParu début novembre 2013, aux éditions Dargaud, l’ultime tome de WW 2.2, Paris, mon amour vient clôturer cette uchronie originale de David Chauvel pour le scénario et Hervé Boivin pour le dessin.

Après un rappel des faits, le lecteur retrouve, sur la ligne de front franco-allemande, en Mai 1944, le sergent-chef Meunier, en compagnie de deux autres soldats pour une mission. La nuit tombée, derrière les lignes ennemies, les trois hommes sont sur le point d’attaquer une place forte allemande, afin d’éliminer le plus de soldats possible. Après avoir égorgés les hommes postés dehors, ils pénètrent dans un bunker, un premier allemand est tombe une balle en pleine tête, ce qui rappelle tous les ennemis à l’ordre, des coups sont tirés de toutes parts… Un des hommes de Meunier est mort, l’autre blessé, tous deux tentent de s’échapper avant que l’alerte ne soit donnée. Mais malheureusement dans leur fuite, le soldat amoché est touché d’une balle dans le dos et s’écroule à terre. Le sergent-chef Meunier doit s’enfuir, il reviendra, une fois de plus, seul de la mission…

Après une énième mission, le sergent-chef Meunier, est de nouveau convoqué pour une mission des plus importantes, il doit, en compagnie d’un autre militaire et de deux scientifiques, être parachutés près de Pennemünde, pour infiltrer un centre de recherches allemand et obtenir des informations sur une nouvelle arme capable d’anéantir l’humanité ! Le ton est donné, le scénario de David Chauvelww-2-2-t7-paris-mon-amour-dargaud-extrait est prenant, toutefois, une rencontre va bouleverser les faits, un choix que le sergent-chef Meunier devra à jamais porter sur ses épaules, un choix douloureux, humain… à chacun de choisir, c’est ce qui est proposé dans les dernières lignes de l’ouvrage. Une réécriture de l’histoire qui reste à débattre, certains aimeront, d’autres non, un sujet difficile, mais choisi… Quant au dessin d’Hervé Boivin, il est détaillé, travaillé, simple et juste.

WW 2.2, Paris, mon amour est une bande dessinée qui propose un fait et surtout un choix que certains soldats auraient, ou ont pu faire, durant cette seconde guerre mondiale, malheureusement, on ne sait que par la suite des évènements si ce choix était le bon ou pas…

Les tomes précédents :

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Hero Corp, tome 3, Chroniques Partie II

Le troisième tome d’Hero Corp, Chroniques Partie II, révèle trois histoires inédites de trois personnages ...

Lire les articles précédents :
Soirée glam’ à paris

L'Hôtel de Sers, hôtel dans l'air du Temps est situé dans le 8ème arrondissement de ...

Tailor corner box mode homme

Quand Fabien Barrois et Mehdi Cheddadi, deux jeunes ingénieurs créent avec une véritable sensibilité masculine ...

Matthieu Chedid a fêté ses 42 ans sur la scène du Nikaïa à Nice

Pour l'ultime date de sa tournée, Matthieu Chedid a fêté ses 42 ans sur la ...

Fermer