Accueil / Culture / Ad Noctum de Ludovic Lamarque et Pierre Portrait

Ad Noctum de Ludovic Lamarque et Pierre Portrait

Ad Noctum est un roman qui nous montre un futur possible au travers de la multinationale Génikor. Au début la narration est désarçonnante en raison du fait que c’est un roman sous la forme d’un volume rassemblant différents documents.

Au premier abord le roman peut donc paraitre décousu. Mais au fils des histoires on voit alors apparaitre un monde dans lequel Genikor est maitre. Ces diverses nouvelles aux différents horizons s’inscrivent  toutes pourtant dans le même univers. En effet elles ont toutes un rapport à Genikor et à ses expériences génétiques qui amènent les innovations sur tous les fronts, sexe, chasse, vie éternelle. De plus dans certains récits, on retrouve des personnages vus précédemment ce qui entraine une continuité au fils de ces chroniques.

Mais l’originalité  d’AD Noctum ne réside pas uniquement dans son chapitrage. En effet, on peut également la retrouver dans l’utilisation de techniques narratives différent d’une nouvelle à une autre. Néanmoins après s’être familiariser avec la forme, on peut s’imprégner du fond ; et c’est là que réside sa force. Car c’est au moyen de ce roman que les deux auteurs proposent la mise en image d’une société futur  où une entreprise comme la société Genikor  à la mainmise sur le monde. Et  les deux auteurs Ludovic Lamarque et Pierre Portrait nous donne leur vision de  l’ambition d’une société tel Genikor. Mais aussi sur leurs découvertes et  leurs conséquences sur notre monde.

Les auteurs nous proposent dans ces chroniques différentes histoires comme FTA, qui est la première immersion dans le monde façonné par Genikor. Elle met en scène l’un de ses produits, les satyres qui sont des soldats à l’instinct meurtrier mais aux performances militaires remarquable. Mais cette expérience aura des conséquences dramatiques et nous plongera dans un récit palpitant. Le deuxième récit est plus déconcertant en effet, dans OK on lit un journal intime mais à contre sens. On apprend d’abord la chute pour voir l’histoire s’enfoncer doucement  dans le passé qui était alors bien moins sombre. La suite s’est elle, également révélée riche en coup de théâtre notamment grâce à leur remarquable chutes.

Pour ma part en plus de FTA j’ai particulièrement apprécié Hallali avec une narration semblable à un journal de bord et dont le sujet est la chasse avec l‘entreprise Zaroff grâce à laquelle ses client peuvent chasser divers gibier comme le mammouth ou le cro-mag. Avec Le Cri de la Chair on assiste à une correspondance touchante, émouvante puis tragique entre deux androclones. Et j’ai été étonné par Sexus Machina  les femmes prennent des cyborg sex-toy pour le meilleur comme pour le pire…

Pendant ces chroniques je n’ai pas réussi à m’immerger dans toutes les nouvelles, comme par exemple Sauver sa peau dont l’intrigue est la quête d’une personne à la recherche de son corps. Et malgré que tous ces récit ont pour toile de fond l’entreprise Genikor les récits sont vraiment différent les un des autres. Mais le livre forme une chronique où ces récits se parlent pour nous ouvrir les portes d’un monde futur où les travers de la génétique sont dépeints. Je vous invite donc à lire ce roman pour découvrir ces histoires mais aussi celles dont je n’ai pas parlées. AD Noctum est donc un roman d’anticipation où sont réunit des récits aux qualités variantes mais qui nous offre un agréable recueil. Je tiens à finir en félicitant les auteurs pour ce premier roman et j’espère que bientôt nous pourrons nous replonger dans l’Univers de Genikor et peut être retrouver certains protagonistes du présent ouvrage.

 

Grâce à sa large gamme de produits, summum de l’ingénierie génétique – clones, androclones, prosticlones, hybrides, thérapies géniques –, Genikor répond à tous vos besoins, devance tous vos désirs.

Pour vivre le meilleur sans avoir à redouter le pire, laissez-vous tenter par nos clones de plaisir.
Pour l’ennui, osez une de nos chasses Zaroff, sur les traces d’une manticore ou d’un cro-mag.
Pour la guerre, envoyez nos satyres la gagner à votre place.
Même pour la mort et la pénurie d’eau potable, Genikor a une solution.
Chaque jour nous donnons la vie.

Avec AD Noctum, Ludovic Lamarque et Pierre Portrait nous présentent, non sans humour noir, la multinationale génétique de demain, en route vers le rêve de tout un chacun : beauté et immortalité. Un rêve qui ne sera pas donné à tout le monde…

Ad Noctum est édité dans la collection lunes d’encre chez les éditions Denoël

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les immortalistes de Chloé Benjamin

Les excellentes éditions Stéphane Marsan présentent une saga familiale pleine de mystères : Les immortalistes ...

Lire les articles précédents :
Doisneau / Paris / Les Halles

En 1971, les pelleteuses se sont attaquées à la destruction des pavillons Baltard, victimes d’une ...

Rien s’oppose à la nuit : Delphine de Vigan

Comment une femme peut se reconstruire après le suicide de sa mère ? Delphine de ...

A la découverte de NJ , jeune performer de la scène pop francophone

NJ, c'est un jeune performer de la scène pop francophone  au parcours déjà bien rempli, ...

Fermer