ARLES : Agir pour le vivant ouvre les enjeux sociétaux

Benjamin Cayzac (photo) “Agir pour le vivant”

À Arles du 22 au 28 août, “Agir pour le vivant” va réunir des sociologues, chercheurs, “débatteurs” autour de grands thèmes de la société, sur le climat, l’économie, la nouvelle donne des richesses et de l’acquisition de biens. Les enjeux sociétaux sont désormais à prendre en compte pour redéfinir la nouvelle consommation dans les communautés, Arles et “Actes Sud” lancent le débat !

Françoise Nyssen et Jean-paul Capitani aux manettes de la 3ème édition Arlésienne…

L’ancienne ministre de la culture qui dirige avec son mari “Actes Sud”, a désormais mis en place un véritable “temps de réflexion” chaque été à Arles, un peu comme les universités des politiciens, sauf que “Agir pour le vivant” établit une vraie passerelle entre le citoyen, le chercheur, le sociologue…

Notre rédaction a durant une journée pu apprécier l’organisation à la chapelle Méjan, mais aussi à travers la ville dans différents lieux publiques. Entre gratuité et prix réduit ( le pass journée est à 22 €), on a pu visionner des conférences, des projections, mais aussi participer à des balades écologiques, un programme fait sur mesure pour une participation record, de participants venus de la France entière.

Un maitre mot : Notre planète !

Assister aux conférences, c’est voir un plateau bien organisé, autour de sujets dont la société traite actuellement. J’ai été surpris par la richesse des débats, qui d’ailleurs m’ont fait penser, aux émissions de la 5 ‘ C dans l’air”. Réunir à Arles, dans plusieurs lieux de la ville des sociologues et chercheurs, dont certains travaillent au CNRS, donne tout l’enjeu d’une organisation sur mesure, dans la ville de Van Gogh.

Des grands thèmes évoqués :

L’écologie, le féminisme, l’économie circulaire, la santé, l’organisation des territoires, la parole politique…Tout cela révèle des questionnements, des pistes sont mises en place par le public participant, et les protagonistes lors des conférences. Faire un résumé exhaustif, ne permettra pas de dégager un trait d’union, un fil conducteur sur les 6 journées Arlésiennes. Primo, on peut suivre en direct sur “YouTube” les conférences, ce que j’ai fait en partie, pour compléter mon article sur “Agir pour le vivant”. En conclusion, j’ai appris pour moi-même, tout d’abord que je dois freiner mon égoïsme de consommateur, que je suis au jour le jour. Prendre plus les transports en commun, plutôt que la voiture, moins gaspiller, alors que je jette une quantité de nourriture non consommée dans le frigo, couper la lumière après mon passage dans une pièce, éviter de rester 20 minutes sous la douche…Bref, un rappel pour certains, et une bonne dose de conscience pour moi, qui au fond vis et respire comme si tout m’était donné en abondance.

Karsenty, Escobar, Éloi, Ludivine Bantigny…

Arles et le vivant en débat

Lors des rencontres et débats, on est étonné par le nombre de questions du public, qui se dégagent. On le sait on va devoir faire des efforts, la guerre de l’Ukraine, l’abondance de nos sociétés et maintenant le manque de certains produits, et surtout le coût de l’énergie, tout cela impose une écoute ! Le président Macron s’est défini comme un véritable arbitre de notre société Française par “la fin de l’abondance”, il nous fait prendre acte de ce qui nous attend…

À Arles, cette grande bascule est évoquée, beaucoup prône de ne pas oublier le social, d’autres évoquent les sacrifices indispensables pour respecter la société…“Vous qui êtes dans un média, vous devriez prendre en compte ce que l’on évoque au sein du gouvernement, des mesures, des réformes, des actes...Matthieu Croissandeau sur BFMTV analysait le temps de l’insouciance, qui prendrait fin, voilà ce qui est dit et dont vous devez informer vos lecteurs” me précise  Anne-lise Masson qui travail dans un cabinet de réflexologie plantaire à Tourcoing.

Etre en immersion à Arles, c’est d’abord prendre acte de toutes les possibilités que l’on a pour que ça change, de mon côté, j’ai décidé d’être un acteur de ce changement de demain, dès à présent…Plus d’informations sur le site https://www.agirpourlevivant.fr

Eric Fontaine (à Arles)

 

 

A lire aussi

le-livre-de-découvertes-de-mes-4-ans-Grund

Le livre de découvertes de mes… – Ed. Gründ

Les éditions Gründ présentent une collection idéale pour une année riche en découvertes, pour les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com