Accueil / En Région / Auvergne / Aurillac, nos coups de coeur sur le 34ème festival et le bilan

Aurillac, nos coups de coeur sur le 34ème festival et le bilan

L’affiche 2019…

Cette année notre rédaction a été invitée, nous avons parcouru durant 4 jours, un festival qui affiche bien ses 34 ans…Nos coups de coeur et le bilan sont dévoilés, après les estimations et les chiffres donnés par les organisateurs, en ce début de rentrée !.

Fréderic Remy, le nouveau directeur artistique du festival, au côté de Pierre Mathonier, le Maire d’Aurillac, a fait le point fin août, sur le 34ème Festival International de Rue d’Aurillac, voici les premiers chiffres : 18 compagnies officielles, 654 Cie de passage, dont 78 Cie étrangères…Cette année les spectateurs ont assisté à 832 propositions artistiques, pour un ensemble de 3492 représentations. Une totalité de 2113 artistes pour 6 871 billets vendus, ces chiffres tiennent compte que cette organisation a permis à 214 salariés d’exercer un emploi temporaire, sur la période de l’évènement en amont et en aval du 21 au 24 août 2019.

260 000 spectateurs pour 4 jours de fête !.

+ 15 % pour l’édition 2019 dont 129 000 voyageurs dans les transports en commun, l’augmentation est réelle, tant sur les chiffres communiqués par les campings (+ 6% au camping de la Ponétie) (+12 % au camping de Saint Simon, évaluation par un membre du club sportif). La communauté d’agglomération du bassin d’Aurillac est satisfaite de ces bons chiffres précisés par la CCI de la ville.

La Fédération Nationale des Arts de la rue, présente à Aurillac !

Elle précise « Les compagnies sont soumises aux autorisations pour se produire dans les rues suivant l’article L 2212-1 et L 221-2″. Cette année au festival d’Aurillac, les précisions pour les déambulations, ont été demandées par les autorités (préfecture, mairie, organisateurs), les compagnies ont du fournir plus de documents, pour les emplacements avec une itinérance, afin que la sécurité des spectateurs puisse être prise en compte, concernant la jauge autour des représentations. Certaines compagnies à ce sujet, n’ont pas toujours compris l’enjeu sécuritaire, et les contraintes imposées dans le cadre du théâtre de rue, la polémique constatée lors d’un débat publique autour du bureau « Éclat », fait état des questionnements concernant la déambulation dans les rues.

Marie-Do Fréval à Aurillac

Le C.E.N.A (Centre National des Arts du Cirque de la Rue et du Théâtre) lance le « MOOC ».

Nous avons appelé l’organisme suite aux polémiques autour des déambulations…Le centre, loin de vouloir créer un débat précise néanmoins « Nous sommes à l’écoute des compagnies qui veulent évoluer dans cette profession en mutation, effectivement un certain nombre de points, va nécessiter une meilleure prise en compte des spectacles dans la rue, par des espaces mieux gérés et surtout, avec un cadre plus strict, dans le choix du parcours…Les compagnies peuvent nous contacter à ce sujet ! ». Le Mooc  place des cours en ligne « create in public », pour les spécificités autour des spectacles, et pour mieux comprendre une réglementation qui se précise en terme de sécurité et d’assurances, pour une meilleure qualité des spectacles dans la rue http://www.artcena.fr

Nos coups de coeur en images…

Cette année, c’est aussi le temps du bilan pour nous…Nous avons tourné 20 modules vidéos entre 3 et 8 minutes autour des meilleurs spectacles officiels ou non, pour environ un total de 10 heures de captation en HD 4K, vous verrez donc dans cet article les modules qui sont les plus représentatifs de nos choix artistiques.

Eric Fontaine

 

 

 

 

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Face-Tape – Le phénomène mondial débarque à Bobino

Face-Tape. Le phénomène mondial pour la première fois en France ! Il débarque à Bobino ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Oracles : Les nouveautés

S'il y a bien une chose qui a toujours fasciné l'être humain depuis la nuit ...

extraction du CBD
Où acheter de l’huile de CBD de bonne qualité ?

Depuis quelques temps on assiste à une prolifération sur le marché Français des produits dérivés ...

Fiore de Luca, savoir-faire italien et style français
Quand le confort s’associe à l’esthétisme 

Confort et esthétisme  pour des chaussures à talon c’est bien rare. Les talons sont souvent ...

Fermer