Accueil / Culture / Catherine Bush – dite Kate Bush , la biographie

Catherine Bush – dite Kate Bush , la biographie

Catherine Bush – dite Kate Bush – est née le 30 juillet 1958 dans le comté de Kent, en Angleterre, d’un père Anglais & d’une mère Irlandaise.

 


Auteur-compositrice depuis sa tendre enfance, mais aussi chorégraphe, Kate Bush est considérée comme l’une des artistes les plus marquantes des 30 dernières années. Puisant ces influences dans la musique pop, folk, et dans le folkore britannique traditionnelle, la musique de Kate Bush est reconnaissable par son style plutôt unique, empreint d’expérimentalisation.

 

Passons d’abord à une rétro totale sur sa carrière:

 

Kate Bush écrit & compose depuis longtemps, quand à l’âge de 15 ans, elle se fait remarqué par le guitariste David Gilmour du célèbre groupe Pink Floyd. Celui-ci va la présenter à sa maison de disque EMI… qui attendra 5 ans avant de donner sa chance à Kate Bush.

 

1978, sortie du premier single de Kate Bush: Wuthering Heights. Inspiré du roman d’Emily Brontë Les hauts de Hurlevent, le titre, écrit un soir de pleine lune, est un tube international, considéré comme un classique de nos jours:

 

http://www.youtube.com/watch?v=BW3gKKiTvjs

 

Anecdote amusante, Emily Brontë & Kate Bush partage la même date de naissance.

 

Suivra alors le premier album de Kate : The Kick Inside. L’album rencontre un joli succès, & est empreint d’une maturité étonnante pour une jeune fille de seulement 20 ans, dont la plupart des titres ont été écrit durant son adolescance.

 

La maison de disque, souhaitant surfer sur ce succès innatendu, presse Kate à sortir un deuxième album, et c’est la même année 1978 que verra naitre le deuxième album de Kate Bush: Lionheart.

 

L’album, jugé trop similaire au précédent, ne rencontre pas le succès escompté, présenté comme la « Suite Logique » de The Kick Inside. Le flop du premier single, Hammer Horror n’arrangea rien, mais le single le plus marquant de l’album reste le titre Wow:

 

http://www.youtube.c…h?v=0ar7vovnH5I (http://www.youtube.com/watch?v=0ar7vovnH5I)

 

Kate n’abandonne pas pour autant, et se lance en 1979 dans une tournée à travers tout l’Europe, The tour of life, avec une date à Paris. La tournée est un succès, et Kate fait ses preuves & surprend fortement le public dans ce qui est aujourd’hui la seule & unique tournée de sa carrière (live de Wuthering Heights suivant):

 

http://www.youtube.c…h?v=xQxPfNZIkdg (http://www.youtube.com/watch?v=xQxPfNZIkdg)

 

Suivra un album live & un laser disc, Live at Hammersmith Odeon, mais qui est incomplet, car l’enregistrement du concert fut endommagée…

 

A noter que Kate fut la première artiste à utiliser le « micro portatif » dans un concert.

 

En 1980, Kate sort son troisième album: Never For ever. Avec celui-ci, Kate renoue avec le succès, puisque le deuxième single de l’album deviendra le plus gros tube de la carrière de Kate, qui la marquera à vie aux yeux du public: Babooshka.

 

http://www.youtube.com/watch?v=ot3cVY1JESQ

 

Kate devient ainsi la première artiste féminine à placer un album & un single numéro 1 des charts anglais simultanément. L’album, bien que dans la continuité styllistique des deux premiers, affirme le style « Bushien », et amorce le futur virage musical de Kate.

 

Ainsi, Kate ne se repose pas sur ses lauriers et retourne très rapidement en studio. Elle expérimente de plus en plus sur ses titres, à l’aide de son synthétiseur Fairlight, une des premières artistes à l’utiliser.

 

Sortira de ses studios en 1982 son quatrième album The Dreaming, qui est aujourd’hui considéré comme l’un des chef d’oeuvres de la musique pop ; le premier single tiré de l’album, sorti un an plus tôt est Sat in your lap:

 

http://www.youtube.com/watch?v=-4csr6pLZLg

 

L’album sera cependant un flop énorme, et de surcroit, aucun single ne rencontre un franc succès internationalement. Les critiques le jugent « trop sombre », « trop fou ». Aujourd’hui, on dira que le monde n’était pas prêt à une telle révolution !

 

Kate, déçue & déroutée par ce flop, retourna s’enfermer dans son studio pour trois longues années. Les médias la descendent ; on l’annonce depressive, folle, alcoolique, obèse… Kate pris à partir de maintenant des distances avec ces médias qui l’adulèrent puis la boudèrent.

 

En 1985, fut le retour gagnant pour la chanteuse, avec son cinquième album Hounds of love, porté par le single qui fut un immense tube: Running up that hill.

 

http://www.youtube.com/watch?v=wp43OdtAAkM

 

L’album rencontra un franc succès, devenant le plus vendu mondialement pour la chanteuse. Les singles connurent des succès d’estime à travers le monde, et ce même aux Etats-Unis ; Kate est de retour. L’album est aujourd’hui considéré comme l’autre chef d’oeuvre de sa discographie, et comme l’un des meilleurs albums pop des années 80.

 

Kate s’empressa de sortir l’année suivante son Best Of The Whole Story, qui connut lui aussi un grand succès.

 

En 1989, Kate Bush sorti son sixième album, The Sensual World. L’album connu un joli succès, sans atteindre les chiffres du précédent ; cependant, pour les fans & les critiques, il est jugé décevant, car plus « banal » que les précédents, moins recherché… Kate commence à dérouter son public, quelque chose s’est « cassé ». Certains singles ont cependant marqué l’époque, comme le célèbre This woman’s work:

 

http://www.youtube.c…h?v=iEHqPCA_lzQ (http://www.youtube.com/watch?v=iEHqPCA_lzQ)

 

Enfin, en 1994, Kate Revient avec son septième album : The Red Shoes. L’album ne rencontrera pas le succès public escompté, et les critiques le descende ; il est aujourd’hui considéré par ses fans & les critiques comme le « pestiféré » de sa discographie. Les singles subirent le même sort que l’album, comme le lead Ruberband Girl:

 

http://www.youtube.c…h?v=85wZw1O83aE (http://www.youtube.com/watch?v=85wZw1O83aE)

 

Suite à cela, Kate décida de faire une pause dans sa carrière, épuisée par son travail & déçue… Les rumeurs sont folles, on annonce qu’elle est finie, qu’elle a dit ne plus souhaiter travailler en studio. De plus, la naissance de son fils en 1999 & le silence médiatique de l’artiste fit continuer ces bruits d’arrêt définitif de sa carrière.

 

Cependant, l’année 2005 réserva une jolie surprise, puisque Kate fit son retour avec le single King of the Mountain:

 

http://www.youtube.com/watch?v=F8xk_AkeP5c

 

L’album qui suivra se nommera Aerial, portant bien son nom – léger & aérien -. Il est acclamé par les critiques, et le aura un succès publique plus que correct. Kate reste cependant toujours distante avec les médias.

 

Enfin, en 2011, Kate sorti un nouvel album nommé Director’s Cut, reprenant des titres des albums The Sensual World & The Red Shoes, « remmodelé » à la sauce 2011. L’album eu des critiques mitigées, et un succès limité. Le premier single est Deeper understanding, reprise du titre du même nom sur l’album The Sensual World:

 

http://www.youtube.c…h?v=nzqF_gBpS84 (http://www.youtube.com/watch?v=nzqF_gBpS84)   (version 2011)

 

http://www.youtube.c…h?v=C8GqkRhp-fI (http://www.youtube.com/watch?v=C8GqkRhp-fI)    (version 1989)

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Cassis jazz Festival dévoile sa programmation

Cassis est célèbre pour ses calanques, son port, son vin et sa lumière ! Pour ...

Lire les articles précédents :
60 personnes testent la mobilité en voiture 100 % électrique

À ce jour, plus de 60 personnes testent la mobilité 100 % électrique en Seine Aval dans le cadre de...

Festival Terres du Son 2011 (Monts-37), pas seulement de la musique

La 7ème édition du festival Terres du Son vient de s'achever à Monts, près de Tours, avec déjà un goût...

LE PRINCE DE PARIS de Pascal Marmet

" Oui, elle avait passé des soirées à chater. L'être virtuel n'est pas concret. Idéalisé, il se plie donc parfaitement...

Fermer