ww2 leaders primary homework help windsor castle primary homework help master of fine arts in creative writing in english love description creative writing international creative writing programs stockholm creative writing research proposal writing guide

David Shrigley à la Fondation Lambert jusqu’au 5 septembre 2021 à Avignon

David Shrigley “dessin”

David Shrigley manipule le dessin, avec finesse, et son ironie des traits, tire toute sa révérence aux années 80, temps des fanzines et des collectifs d’artistes issus de l’underground des rues, des affichistes sauvages du métro New-Yorker et Parisien. La Fondation Lambert à Avignon l’expose jusqu’au 5 septembre.

“Avant que la pelouse ne se venge”

Ce thème fédérateur évoque une exposition, qui lie l’artiste à Yvon Lambert collectionneur il y a plus de 10 ans, des dessins du plasticien. Certes, le noir et blanc, pose une série dans un contexte, plus ironique que sombre. Il faut revenir aux “années bad boy” de cet ancien Polytechnicien de Leicester, qui rivalisait d’audace sur les bancs de l’école, pour caricaturer les cours de ses professeurs. Ce n’est que plus tard que David Shrigley illustre le clip “Good Song” de Blur, mais aussi d’Agnès “Queen of Sorrow”(Bonnie Prince Billy).

Dans la tradition des dessins attaquant les institutions…

Son travail s’illustre dans une tradition ancienne, des dessins attaquant les préjugés, mais aussi en passeur d’idées, l’artiste fait référence aux pamphlets. Si son oeuvre puise aussi ses observations, dans la presse satirique, c’est bien en tant que libelliste dans l’âme, que David Shrigley, nous offre une panoplie complète de l’originalité de son travail, sur l’écriture et le dessin.

Une exposition qui positionne l’artiste comme un auteur et metteur en scène !

La Fondation Lambert inscrit cette exposition dans un courant libertaire, mais aussi narratif des oeuvres de David Shrigley qui lui se place dans un contexte bien particulier : L’art populaire et polémique. Si l’exposition révèle le talent du plasticien, dans un esprit “Underground”, il s’agit plus d’une installation qui génère plusieurs pensées, dans la forme des formats, tous rectangulaire, mais aussi à travers les messages que véhiculent le travail de David shrigley.

Une exposition à voir à la Fondation Lambert https://www.collectionlambert.com

Eric Fontaine

David Shrigley Fondation Lambert

A lire aussi

hedge-fund-t7-pour-tout-lor-du-monde-le-lombard

Hedge Fund, tome 7, Pour tout l’or du monde

Pour tout l’or du monde est le septième tome de la série Hedge Fund, signant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com