Accueil / Culture / Du temps qu’on existait : Marien Defalvard

Du temps qu’on existait : Marien Defalvard

Un jeune auteur de dix-neuf ans a attiré mon attention. Il possède déjà l’étoffe des grands écrivains. Il peut être comparé à un auteur tel que Flaubert (qui cent fois se remit sur son ouvrage à la recherche du terme juste). Marien Defalvard décrit avec justesse la tristesse des sentiments. Il dissèque à la manière d’un chirurgien tous les strates du sentiment.


 

Son anti-héros refuse de se confronter réellement à la vie.

Le narrateur recherche l’essence du bonheur à travers les villes qui l’accueillent. Chaque ville est dépeinte comme un tableau. Chaque couleur est associée à un moment de sa vie. Le personnage est dans une fuite éternelle, ponctuée de rencontres éphémères (comme les sentiments), de lieux banals et tellement riches de promesses (promesse de bonheur insipide). Ce roman débute par une mort et s’achève par une mort. La vie s’achève toujours par une mort. Cette logique immuable ponctue tout le roman.

Cette œuvre rebutera les éternels optimistes qui voudront à chaque chapitre donner une leçon de morale à cet écrivain en mal de vivre. D’autres y verront un artiste en mal d’aimer ou d’être aimé. Et d’autres enfin affirmeront que l’artiste en soi est toujours en quête d’un idéal perdu ou à trouver .

 

livre août 010

 

Voici quelques citations :

«  Nous étions donc condamnés à rencontrer des personnes, et à ne plus jamais les revoir? Il faudrait donc toujours mourir. Mourir, mourir. C’était ça : il faudrait mourir. »
« Ainsi jouais-je, avec des nuances qui appartenaient qu’à moi, toute une partition du malheur, qui allait du dégoût au mépris et jusqu’au sanglot, un orchestre riche de variations, de finesses mais dont le son était répétitif, monotone et pas tellement gracieux. »
« J’étais résigné à penser que le bonheur était un animal solitaire, dans les bois, qu’il était bon de laisser vivre en paix. Je m’étais longtemps demandé ce qu’il cachait, mais je devais m’y résoudre. Le bonheur ne cachait rien. »

A propos Agence

A lire aussi

T’choupi- Mes chansons de Noël

Mes chansons de Noël est un nouveau livre sonore dans lequel les tout-jeunes lecteurs vont ...

2 commentaires

  1. Bonjour

    Très surpris par la richesse de vos articles , j’ai découvert votre site au hasard d’une recherche bing et je suis très agréablement surpris

  2. Very nice, i suggest webmaster can set up a forum, so that we can talk and communicate.

    Très belle, je suggère webmaster peut créer un forum, afin que nous puissions parler et communiquer.

Lire les articles précédents :
Jean-Marie Mistral De Navarro au Grand Écran

Après avoir interprété, pendant près de 18 saisons, le Brigadier Martin aux côtés du Commissaire ...

Marseille : LES RATS PRENNENT LE CENTRE VILLE EN OTAGE !

La ville est déjà bien connue pour son manque de propreté,  quant à son efficacité ...

Jose Morinjo détruit le Real de Madrid?

Le FC Barcelone a battu le Real de Madrid 3 à 2 dans un match ...

Fermer