Accueil / Culture / Le festival off d’Avignon, un bon cru

Le festival off d’Avignon, un bon cru

Le OFF, des spectacles pour tout le monde

Le Festival off d’Avignon, c’est fini depuis le 30 juillet. Le temps des bilans est là, avec 1482 spectacles diffusés durant les 3 semaines, les théâtres ont dressé un premier bilan de cette édition 2017 du festival off d’Avignon. Promoteurs, hébergeurs, diffuseurs et producteurs font apparaître en général une hausse de 12% du public (tous âges confondus), 8 % de spectateurs occasionnels venant entre 2 et 3 jours à Avignon (pour 10 spectacles par personne).

Sébastien CAUET dans le OFF

On peut l’affirmer, l’été à Avignon le festival a été prometteur, certains lieux ont dépassé leurs prévisions comme le Théâtre du Chien qui fume, le Paris, le Palace…Joint par téléphone, le bureau du off estime « Cette année, après un démarrage frileux le festival a pris son envol au bout de la 1ère semaine, on a une tendance avec 10 % de fréquentation en plus, les théâtres confirment cette hausse… ».

Certes le chiffre des 40 000 places via sa billetterie (dont plus de 55 000 cartes d’abonnement) a été dépassé, d’après les organisateurs du festival off d’Avignon.Suivant les lieux, les compagnies ont déboursé entre 4000 € et 8 600 € dans la location d’une salle de spectacle, une dizaine de milliers d’euros dans les salaires (comédiens, intermittents, régisseurs etc…), plus de 1200 euros par personne pour le logement ! Ce qui engendre un budget compris entre 25 000 € et 35 000 € pour une troupe de théâtre de 3 à 5 personnes, il faudra aussi ajouter le budget publicitaire avec les flyers et affiches !

Ce n’est pas le cas pour Sébastien CAUET, mais certains perdent de l’argent jusqu’à 4000 euros en fin de festival. A faire le tour des pièces, shows qui ont le mieux marchés, Daniel Mesguich à la Carreterie (1ère année de programmation pour ce théâtre) arrive surement en tête suivi de Zabou Breitman et son troublant spectacle « Logiquimperturbabledufou ». Camille Lellouche au théâtre le Palace a fait aussi le plein, idem pour Jo Brami dans ce même lieu.

Eric Domange « l’âme de fond »

A l’espace Alya c’est le « seul en scène » d’Eric Domange avec « l’âme de fond » qui a fait débat. Le thème de la rupture de vie, passant par la rédemption du personnage en quête de lui-même, a permis aux spectateurs de découvrir un comédien qui a fait ses premiers pas à Avignon avec brio, les débats en sortie de théâtre prouvent que le public a su apprécier le jeu d’Eric, son expérience d’intervenant en milieu pénitencier a été un plus dans l’élaboration de la scène face au public.

Côté théâtre des Béliers, le fils de Gérard Jugnot (Arthur) avait le sourire en ce début de semaine d’août, son « Magic Box » sur la magie, il a refusé du monde aussi ! Entre la danse, le théâtre, les comédies, les seules en scène, les one man shows, il y en avait pour tous les goûts cette année à Avignon, de quoi satisfaire les plus réticents de ce festival qui disent « Ce n’est pas toujours de qualité, on s’ennuie quelque fois ! », cette phrase n’était pas dans la bouche des festivaliers, cette année dans les forums de ce off, autour d’un café, on avait le sourire et la patate…C’est sûr on reviendra l’an prochain. ! http://www.avignonleoff.com

Eric Fontaine

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j’ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries…Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j’ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j’effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur « Cinémed » le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des « snapshots » pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l’étranger).

A lire aussi

Les p’tits diables, tome 24, Prof et sœur !

Prof et sœur ! est un nouveau tome pour Les p’tit diables, d’Olivier Dutto, un vingt-quatrième ...

Lire les articles précédents :
Mes petits ateliers Montessori – Mon alphabet mobile

Mon alphabet mobile est une pochette d’activité manuelle de la collection Mes petits ateliers Montessori, ...

Gérald De Palmas clôture les Nuits du Sud à Vence

Samedi soir, il y avait foule à Vence pour la dernière soirée avec Gerald De ...

Les fantômes de Neptune, tome 2, Rorqual

Rorqual est le second tome des Fantômes de Neptune, une bande dessinée de Valp, parue ...

Fermer