Accueil / Culture / Cinéma / Intouchables… Pas tout à fait!

Intouchables… Pas tout à fait!

A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se téléscoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables. Sortie le 2 novembre dans les salles obscures.

Éric Toledano et Olivier Nakache signent la meilleure comédie française de l’année, pleine d’humanité et d’émotion, grâce au remarquable tandem Cluzet/Omar Sy qui nous fait passer du rire aux larmes. Les réalisateurs et les acteurs sont deux duos en parfaite harmonie. Sous la carapace de la comédie se cache un drame intense et émouvant. Je pense qu’il est sans conteste l’un des meilleurs films français de l’année. On ne s’étonnerait pas de retrouver ce film « césarisé ».

Un film qui fait passer le spectateur du rire aux larmes

Des jeux décalés mais un duo parfait

Les réalisateurs mettent en relations des univers scéniques complètement différents, des cadences de jeux  opposées : Ils opposent  le talent d’un acteur chevronné de la trempe de François Cluzet associé au style décalé de l’ humoriste de canal plus du service après vente des émissions. Ils misent à fond la carte de l’humour et du décalage en mettant en relation un jeune banlieusard tout juste sorti de prison et un ex-homme d’affaires devenu tétraplégique en raison d’un accident de parapente, vivant dans un hôtel luxueux particulier. A partir de là, les gags dus à cette différence s’enchaînent entraînant le public des larmes de rires à celles de pleurs.

Un scénario qui tient la route

L’histoire est fluide, rythmée par quelques passages musicaux comme à l’habitude des réalisateurs (cf « Nos jours heureux ») et tout cela avec une grande justesse dans le jeu et surtout dans les dialogues. Le choix de traiter l’histoire vrai d’un jeune de banlieue qui s’occupe d’un retraité paralysé  de façon légère est une vraie réussite. Quelques clichés drôles mais quand même clichés ( « pas de bras pas de chocolat ») et une fin trop soudaine, n’enlèvent rien au charme de cette comédie/émotion. A voir absolument, c’est LA comédie française de l’année. A voir de toute urgence!

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

MaMA Festival : votre future playlist 2017

Chaque année c’est le même refrain : l’été est déjà loin, la rentrée est passée, ...

Lire les articles précédents :
Alice Cooper est de retour

Ca fait près de 40 ans qu'Alice Cooper occupe le devant de la scène du ...

Le silence du bourreau : François Bizot

Perturbant est un adjectif qui définit succinctement le récit de François Bizot. Cet auteur redéfinit ...

Fred Vargas – « ceux qui vont mourir te saluent » ROMAN NOIR pour talent mystérieux.

  -             Courrez-y, c’est ici . ! vous crie Mia Sevensshart faute de savoir chanter. ...

Fermer