Accueil / Sport / La promesse d’un préambule époustouflant

La promesse d’un préambule époustouflant

Le Grand Prix Guyader de Douarnenez se tiendra du 28 avril au 15 mai, soit plus deux semaines de spectacles et d’animations, tant en mer qu’à terre. Il y aura naturellement des temps forts et parmi ceux-ci, le premier week-end, qui constituera une ouverture pour le moins exceptionnelle avec la présence des bateaux les plus rapides du moment et des ténors de la course au large.

Toutes voiles dehors !

Le rideau du Grand Prix Guyader va s’ouvrir en fanfare avec deux courses côtières dans le parc marin d’Iroise et deux jours de runs pour le Défi Nautic devant le port du Rosmeur. Les auteurs de ces performances sont tous de grands navigateurs et leurs ‘montures’ des bateaux puissants et spectaculaires. Ils affichent, ensemble, des palmarès impressionnants. A ce jour, le plateau des quatre premières journées du Grand Prix Guyader est déjà conséquent. Dans la Classe des Multi50, 7 bateaux se sont annoncés, parmi eux, Prince de Bretagne avec Lionel Lemonchois (vainqueur du Rhum 2010 dans cette catégorie), Crêpes Whaou ! barré par Franck-Yves Escoffier et l’Actual de Yves Le Blévec. En Imoca, les monocoques du Vendée Globe, on attend cinq bateaux, dont DCNS à bord duquel Marc Thiercelin embarquera Luc Alphan dont se sera la première navigation en course en vue de la Transat Jacques Vabre, Vincent Riou et son PRB, Arnaud Boissière sur Akena et Marc Guillemot avec Safran.La Class40 sera largement représentée puisqu’une douzaine de 40 pieds est attendue avec, entre autre, Poème Bleu/Ville de Douarnenez et un nouveau venu, Jean Galfione, le célèbre perchiste qui a notamment remporté le titre olympique en 1996 et s’est récemment reconverti en navigateur.

Après les courses côtières du jeudi et du vendredi (les 28 et 29 avril), tout ce beau monde se retrouvera le temps d’un week-end en baie pour les fameux runs qui ont fait les belles heures du Défi de Douarnenez avant de devenir le Défi Nautic soutenu par le Salon de la Porte de Versailles. Ils seront rejoints par les fous de vitesse que sont les kitesurfers, windsurfers pour des confrontations toujours spectaculaires avec des grands multicoques, les engins de vitesse et… l’Hydroptère !

Spectacle garanti à quelques mètres des quais du Rosmeur et de Tréboul.

Unique, tout simplement

Où, mieux qu’à Douarnenez est-on capable de réaliser un tel événement ? Nulle part. Et ce ne sont pas des navigateurs fidèles comme Bruno Peyron, Roland Jourdain, Bruno Stroka, Vincent Riou, Pascal Bidégorry, Francis Joyon, Jean Le Cam, Laurie Smith ou encore Michel Desjoyeaux qui nieront ce constat. Ils sont tous venus et revenus à Douarnenez pour le sport, l’ambiance, la beauté du site. C’est leur Madeleine à eux et c’est aussi celle des 300 bénévoles qui s’activent avec passion pour une fête unique en son genre.
Et la recette est simple sur le papier : Un stade nautique par excellence avec sa baie, immense et sans obstacle. Une armée de bénévoles d’une vingtaine d’associations emmenée par une poignée de passionnés amoureux de leur ‘pays’ et de la voile. Des marins, par centaines, professionnels connus et reconnus ou amateurs pur beurre. Une vingtaine de nationalités, des dizaines de médailles et de titres. Des bateaux high tech ou classiques. Un partage sans pareil, toutes disciplines confondues. Une organisation tirée au cordeau avec la convivialité pour leitmotiv.
Après, il faut toute l’énergie des membres de la Société des Régates de Douarnenez pour que la magie opère. Il est également nécessaire de convaincre des partenaires parce que, malgré toute la meilleure volonté du monde, sans budget, rien de tout cela n’est possible. C’est Christian Guyager, le PDG de Guyader Gastronomie qui devient le parrain du Grand Prix 2011 et offre ainsi à sa région un spectacle inoubliable.

Le programme sportif en bref
Le Grand Prix Guyader, c’est 18 jours de fête et trois week-end d’animations et de spectacles gratuits, sur l’eau comme à terre.
Premier week-end, du 28 avril au 1er mai : Courses côtières avec les Multi50, Class40, Imoca, rejoints par les Kitesurfs, Windsurfs et autres fous de vitesse pour les runs.
Deuxième week-end, du 6 au 8 mai : C’est au tour des M34, nouveaux bateaux du Tour de France à la voile et des Longtze de faire leur entrée sur le Grand Prix avec trois jours de régates en baie.
Troisième week-end, du 13 au 15 mai : Championnat du Monde de Kitesurf et le premier trophée Nahskwell en stand up paddle avec un insolite marathon des mers dans la baie de Douarnenez .

Et, parce que le Grand Prix sans Dragon ne serait pas le Grand Prix, comme traditionnellement, ils seront là, près d’une centaine, majestueux et menés par des champions de multiples nationalités ou des compétiteurs plus anonymes entre le 30 avril et le 7 mai.

Le programme détaillé est sur le nouveau site du grand prix : http://www.grandprixguyader.com/

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Tour d’Oman 2018 : Bryan Coquard s’impose sur la première étape

Tour d’Oman 2018 : Bryan Coquard s’impose sur la première étape Bryan Coquard s’est imposé ...

Lire les articles précédents :
gaetanroussel Victoire de la musique 2011
26èmes VICTOIRE DE LA MUSIQUE – Acte II – 1er mars 2011

Après la 1ère partie à LILLE très réussie, le 9 février dernier au ZENITH (il faut dire que le groupe...

La Cité des Sciences relie la Science et la Fiction

Scindé en son milieu le temps d’une exposition à la Cité des Sciences, la science-fiction ...

Cartographie de l’Univers

Arpenter l’Univers parmi ses formes et ses courbures les plus inattendues, depuis l’empreinte de sa matière au coeur de l’espace-temps...

Fermer