Accueil / Actu du web / L’auteur de PirateSourcil censuré, embarqué

L’auteur de PirateSourcil censuré, embarqué

PirateSourcil

Les histoires de censure et de fermetures de sites vont bon train ces temps-ci. Et force est de constater qu’il n’est pas nécessaire d’être un géant du web ou de diffuser massivement des oeuvres protégées pour que des messieurs viennent vous confisquer tout votre matériel. Non non, des fois il suffit juste d’être auteur d’une série de bandes dessinées en ligne.

 

PirateSourcil, c’est quoi ? En fait, PirateSourcil est un de ces dessinateurs de bandes dessinées indépendants, diffusant librement leurs oeuvres sur internet, généralement inscrits à des réseaux de dessinateurs du même genre, unis dans le seul but de faire rire les gens avec leur coups de crayons et un humour généralement anglais. Le style des BD va de la simple moquerie plutôt gentille de personnes ou d’évènements, communs, festifs ou politiques, à un cassage en règle de ces derniers, le tout dans une grâce et une finesse caractéristique.

Seulement, un jour, en plus de souscrire à un abonnement à l’humour anglais,  en période de spéculations sur Strauss-Kahn et le clergé catholique, PirateSourcil en a profité pour signer pour de l’humour trash, noir et gore. Le sujet de la bande dessinée ? Une histoire de petites culottes dans une cour de récré. Le problème, puisqu’il semble qu’il-y a un problème, est que dans cette histoire, intervient l’instituteur de l’école servant de décor, lequel aura entendu la discussion entre les enfants sur le prix que mettrait une petite fille à montrer sa culotte aux autres, et se sera senti obligé de faire un cours express à ces enfants.

Et là, c’est le drame. Parce-que même si l’humour de la bd en question est fortement douteux, il ne présentait rien au lecteur. Non, il se contentait de suggérer l’action, ni plus ni moins. Et là, la violence perçue par un lecteur affilié à Familles de France a fait place à la violence policière. Sans qu’un groupe de CRS armés jusqu’aux dents n’aie à pénétrer l’habitation de l’auteur, le site, et le strip en question ont été censurés, et l’auteur averti par le service compétent de la gendarmerie nationale. La bd censurée ? La voici :

Une histoire de petites culottes, censurée.

Sur ce, le site de l’auteur a été temporairement bloqué, puis remis en ligne, avec le morceau de la bd incriminé volontairement censuré. Evidemment les réactions de la communauté ne se sont pas faites attendre. En effet, grâce à Internet, ô grand Internet, la bd originale a été gardée, dans un cache, et sauvegardée. Et comme tout phénomène d’effet flamby qui se respecte, la planche incriminée a survécu, il ne suffit plus que de lancer une recherche Google pour la retrouver.

L’effet Flamby, ou effet Streisand, est un phénomène de cascade d’imprévus, ayant pour point de départ une affaire que l’on souhaite tenir, si ce n’est secrète, au-moins privée, et ayant pour conséquence la diffusion et la généralisation de cette affaire, jusqu’à-ce que celle-ci devienne parfois un phénomène d’actualité connu de tous.

L'effet Streisand, expliqué

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Seulement, il-y a quelques heures, la nouvelle est tombée :

 » Oyé oyé chers lecteurs, voici un nouveau rebondissement excessivement scandaleux concernant l’histoire de mon blog qui avait été censurée.

Après quelques mois de silence, la gendarmerie a débarqué chez moi AUJOURD’HUI ont pris en otage tout mon matériel, et donc tout mon travail. Sans oublier bien entendu toutes mes informations personnelles.
Je suis convoqué cet après midi. Vous imaginez à quel point je suis outré qu’une petite BD soit l’objet de telles procédures !

Sans matériel , et surtout sans possibilité de communiquer tout ça sur mon blog, j’aimerai appeler à votre sensibilisation, pour faire parler de cette injustice, qui est le reflet d’une oppression faite au droit d’expression !

 Merci d’en parler autour de vous, à vos proches, aux médias etc. Faisons bouger les choses ! « 

 Ledit donc message de PirateSourcil à ses lecteurs.  A l’heure actuelle, difficile de dire ce qu’il va vraiment advenir de l’auteur, de ses bd, de son matériel… et il reste toujours aussi difficile de comprendre comment une telle BD, aussi douteuse puisse-t-elle être, se conformant techniquement à la loi en vigueur (la planche originale n’a jamais présentée de scènes à caracère pédo/pornographique ou incitant à la haine), puisse être l’objet de telles mesures.

 Sources : Wikipedia, Desbenoit – http://internetetmoi.fr

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Martin fait des gâteaux, un album tendre et beau des éditions Larousse

Martin, l’ours gourmand et amusant, est de retour dans un nouvel album, paru aux éditions ...

Lire les articles précédents :
Le marché de l’occasion automobile repart à la hausse

France Net infos ouvre le dossier de la voiture d’occasion, c’est un marché très important ...

Kangoo bat un record avec les nouveaux moteurs Energy

Apres le lancement de Kangoo Z.E. fin 2011, Renault Kangoo thermique revient cette année sur ...

Départ du stade Français , Dimitri Szarzewski réagit

Suite à des déclarations dans certains journaux concernant son éventuel départ du Stade Français Paris, ...

Fermer