“Menteur”, ce 13 juillet le film de la tournée de France d’Olivier Baroux est sorti !

“Menteur” Olivier Baroux et Tarek Boudali

Depuis ce 13 juillet, le film est sorti en salle, après avoir connu, un vif succès lors d’une tournée gigantesque de près de 36 dates ( une centaine de salles). À Nîmes au CGR, deux salles ont permis aux cinéphiles d’assister à l’avant-première ( jeudi 7 juillet). Une manière pour nous, de rencontrer l’équipe Gaumont, entourant Tarek Boudali & Olivier Baroux, pour cette comédie familiale, qui s’annonce être le succès de l’été !

Synopsis :

Film de Olivier Baroux · 1 h 33 min · 13 juillet 2022 (France)

Genre : Comédie familiale
Casting (acteurs principaux) : Tarek Boudali, Victor Artus Solaro, Pauline Clément, Karim Belkhadra, Claire Nadeau, Florence Muller, Louise Coldefy, Bertrand Usclat
Pays d’origine : France
Casting complet et fiche technique :
Jérôme est un menteur compulsif. Sa famille et ses amis ne supportent plus ses mensonges quotidiens. Ils font tout pour qu’il change d’attitude. N’écoutant pas ce qu’on lui reproche, Jérôme s’enfonce de plus en plus dans le mensonge jusqu’au jour où une malédiction divine le frappe : tous ses mensonges prennent vie. Commence alors pour un lui un véritable cauchemar.

Nous avons vu le film…

Tout d’abord, c’est par un angle commun qu’il est nécessaire d’aller voir le film, deux bonnes choses à connaître : C’est avant tout, l’adaptation d’un film Québecois jusqu’ici inconnu bataillon en terre française, “Menteur” marque le retour d’Olivier Baroux, à la réalisation comme à l’écriture, après Les Tuches 4 l’an dernier.

Au programme, un concept en béton armé : Les bobards d’un menteur compulsif deviennent réalité, à son plus grand dam et à celui de son entourage. Si l’idée est alléchante, on pouvait imaginer, une succession de gags, et tout craindre d’un traitement en surface. Si d’une part, les éléments comiques (voir burlesques) sont globalement excellents, le film va bien au-delà de nos espérances en terme de comédie française version familiale.

En effet, sa première qualité réside dans l’écriture des personnages : le film prend le temps d’installer les protagonistes de l’histoire, leurs enjeux, leurs aspirations, toute la force de cette histoire, c’est aussi la liberté du génie Baroux, d’avoir adapté les scènes, au contexte Français...”J’ai repris les grands traits du livre, j’ai aussi adapté, le script à nos faits de sociétés, pris quelques libertés, l’humour Français est différent  de celui du Canada…” commentait le réalisateur lors de sa venue à Nîmes.

Le film a le grand mérite d’assumer à fond le fantastique, il flirte, avec le sensationnel. Introduit par une scène qui laisse peu de place au doute quant à la véracité, des faits, et ceci avec beaucoup d’élégance, permet à Tarek Boudali de camper un personnage sympathique et vrai.

La mise en scène est dans le même esprit, il scrute une histoire, où l’on se laissa aller, dans l’impossibilité de nous laisser entièrement guidé (on imagine que le personnage se fait prendre à son piège). Bref au final “Menteur” s’en tire bien dans le découpage des scènes bien monté. Pour conclure, “Menteur” s’avère être une bonne comédie et un bon film à voir avec les enfants, pour ensuite engager un débat, car c’est bien dans la vie de ne pas mentir.

Eric Fontaine

Artus & Tarek Boudali dans “Menteur”
Tarek Boudali dans “Menteur”

 

A lire aussi

L'épée, la famine et la peste - Aurélie Wellenstein

L’épée, la famine et la peste, d’Aurélie Wellenstein

Découvrez le premier tome du nouveau dyptique d’Aurélie Wellenstein : L’épée, la famine et la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com