Nature condamnée autour du projet de contournement de Nîmes

Déforestation autour du projet Nîmois du contournement

Le projet d’un contournement “Ouest” de la ville de Nîmes, fait polémique !. La voie rapide qui contournera la ville va détruire des milliers d’hectares, d’une flore méditerranéenne en partie protégée. Si l’intention de la mairie, de permettre un axe rapide,  pour les véhicules venant d’Alès, est envisagée, ça sera au détriment d’une nature qui reste encore vierge et sauvage autour de la capitale du Gard.

Nous avons analysé les grandes lignes connues de cette déviation, et allons vous dévoiler son contenu :

...Construction d’une infrastructure linéaire, d’environ 12 km au total.

…Axe bitumé, entre la RN 106 Nord de Nîmes et l’A9.

…4 points d’échanges prévus, RN 106, RD 999 (route de Sauve).

…Prolongation RD 40 (route de Sommières).

…Création d’une route 2X2 voies.

…Vitesse de référence : 110 Km/h.

…Établissement de l’échangeur “Nîmes-Sud/Milhaud”

Un budget estimé à près de 180 millions d’euros.

Un tracé en cours d’étude pour Nîmes

“C’est un projet trop coûteux, qui est peu respectueux, en terme écologique” dénonce Thierry Codou, le Président de l’association “Caveirac Vaunage”. Il faut dire que le village faisant partie de l’agglomération de Nîmes, se verrait impacté par une voie rapide, qui couperait ses collines, dans une zone boisée par des chênes verts et quelques pins. On estime, dans la commune Gardoise que ce projet, va sacrifier une centaine d’hectares de garrigue. Si les promoteurs de ce contournement, sont pour l’essentiel l’Etat, la collectivité territoriale, Nîmes Métropole et le Département du Gard, d’autres prétendants sont aussi en liste pour l’optimisation du raccordement du CONIM (nom du projet), avec l’autoroute A9. Si un montant initial de 10 millions d’euros est inscrit au contrat de plan “Etat-Région Occitanie”, l’Etat prévoit d’en financer 50 %.

Une nouvelle route envisagée, de deux voies de 3,5 mètres de large !.

“Ça sera l’aboutissement de la finalisation du tronçon rapide, entre Alès et Nîmes, on attend cela depuis de nombreuses années” martèle Franck Bonnot qui travaille dans les Cévennes et qui emprunte cette route depuis 2013. Certes depuis 2018, un arrêté n°30-2018 04-19-003, portant l’autorisation de pénétrer dans les propriétés privées, pour permettre les travaux d’études du projet routier du contournement ouest de Nîmes, est acté. Les entreprises mandatées par la DRFAL (Direction Régionale de l’Environnement de l’aménagement et du logement, en Occitanie), sont prêtes à rentrer en action sur les communes de Nîmes, Caveirac et Milhaud, pour les premières études au sol.

Des espèces protégées et une biodiversité très riche, pour les végétaux et le monde des insectes…

La Saga Pedo espèce protégée à Nîmes

La “Saga Pedo” est une espèce d’insectes Orthoptères de la famille des Tettigoniidés. “C’est une espèce rarissime et protégée, que l’on doit impérativement préserver, suivant la directive “Habitats” de la loi Européenne” explique Joël Biologiste en Environnement à Montpellier.

Sur le territoire qui sera défriché, on dénombre aussi 29 espèces déterminantes, pour un équilibre biologique naturel, comme le grand Rhinolophe, chez les Chiroptères, dans la famille des insectes. En oiseaux, on retrouve le Grand-duc d’Europe (Bubo, Bubo), le lézard ocellé chez les reptiles pour les plus vulnérables.

Des politiques qui veulent avancer rapidement sur ce projet…

Côté “Agglomération de Nîmes”, au cabinet de Franck Proust (le Président de Nîmes-Métropole), on a établi un 1er calendrier : 2023, pour les premiers coups de pioches, jusqu’en 2028 pour l’enrobé final, sur la 2 fois deux voies. Autre grand convaincu de ce contournement : Thierry Procida Conseiller Départemental UDI, qui souhaite avancer sur le tracé “La population Nîmoise dans sa majorité attend cela avec impatience, cela désengorgera la ville, sur certains secteurs” annonçait il lors d’une réunion ce jeudi 18 mars.

Jean-Marie Caillaud le Conseiller “Territoires” d’Emmanuel Macron attentif sur le projet Nîmois !.

Franck Proust tout juste auréolé du “Prix des Villes” pour le bus à haut niveau de service (BHNS) de Nîmes, est optimiste sur l’avancé du projet, suite à sa visite à l’Elysée au mois de mars. L’homme politique est cependant mis en examen (voir article sur le site), il devra prouver son innocence en juillet 2021, pour se concentrer sur le démarrage du projet, de manière sereine.

Une déforestation programmée, à grande échelle…

Un tracé du contournement Nîmois au coeur de la garrigue zone verte

“La route d’une largeur de 13, 50 m sera longée d’une zone dénudée“, note un employé des Ponts et Chaussées. Nécessité d’éviter le feu, et sa propagation dans la garrigue, pour les dizaines de milliers de voitures qui vont emprunter la voie rapide, nous précise le fonctionnaire de la DDE. Un projet qui n’est pas du goût de l’association de  Caveirac https://caveiracvaunage.wixsite.com/contournement/lassociation . Dans l’avenir, des opposants écologistes vont manifester leur hostilité, la Préfecture du Gard va devoir faire fasse à un vent de mécontentement autour de ce contournement routier. Côté “Ville de Milhaud”, même fébrilité pour l’aménagement de l’échangeur autoroutier, la saignée de la colline donnant sur la zone industrielle, inquiète les habitants du chemin de la Roussillonne…“On ne sait pas si on va nous déloger” explique Manuel, habitant dans la garrigue avec sa famille Gimenez, depuis plus de 30 ans !

Le quartier “Haut Védelin’ comme exemple de déforestation à Nîmes…

La nature sera t’elle la grande oubliée de Nîmes

La municipalité Nîmoise cherche de nouveaux investisseurs immobiliers, elle a ouvert la voie dans le quartier “Védelin” à Nîmes, où sont établies des maisons individuelles et des immeubles locatifs. Les écologistes de Nîmes, ont à l’époque (2015), évoqué la nature sacrifiée au profit d’investisseurs…”Faux” évoque la mairie qui explique que “Nîmes, a besoin de terrains en fonction de l’attrait de nouveaux arrivants !”…Dialogue de sourds, qui pose la question écologique et les intérêts collectifs de la communauté ! D’ailleurs, le contournement Ouest-Nîmes va passer à proximité de la zone “Haut Védelin” et un peu plus impacter la nature, qui devient secondaire.

DERNIÈRE MINUTE : Le contournement ouest est discuté actuellement, si dans son ensemble, les politiques prisent la 2 x 2 voies, des ingénieurs des Ponts & Chaussées préconisent la création de trémies, sur le parcours actuel entre la National 106 et l’échangeur de Nîmes Ouest. Le coût pour la collectivité pourrait cependant atteindre les 200 millions d’euros, avec des aménagements au dessus des trémies, avec l’élargissement de la route existante, par endroit (selon l’administration de l’équipement). Un site permet l’évaluation de ces budgets https://tunnels.piarc.org/fr/aspects-transversaux-considerations-strategiques/couts-et-aspects-financiers côté opposants à un projet trop bitumé, l’alternative “trémie” serait une aubaine. Malheureusement à “Nîmes-Métropole”, Franck Proust à la barre du projet, n’envisage guère ce plan “B” sujet “plus complexe” à mettre en place.

Une trémie, axe souterrain pour permettre un contournement.

Eric Fontaine

A lire aussi

Jean Castex a t’il raison de relancer le contournement d’Avignon !

Jean Castex, le 1er Ministre Français, est un régionaliste convaincu, il prône la décentralisation depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
Facteur pour femmes – Éditions Grand Angle

A l’occasion de la sortie d'une deuxième partie inattendue de Facteur pour femmes aux Éditions …

protection iphone
Comment bien protéger votre Iphone

Vous venez d'acquérir le dernier fleuron de la marque à la pomme et vous hésitez …

les-petites-histoires-Filliozat-quand-parents-séparent-nathan
Les petites histoires Filliozat – Quand les parents se séparent

Quand les parents se séparent est un nouvel ouvrage de la collection Les petites histoires …

Fermer