Nice : une exposition “hors les murs” sur l’œuvre de Yann Arthus-Bertrand

Depuis le 24 septembre et jusqu’au 16 janvier 2022, la Ville de Nice accueille l’exposition « Yann Arthus-Bertrand Legacy-une vie de photographe réalisateur ». Dans trois lieux différents de la capitale azuréenne, l’exposition propose au public un regard sur l’ensemble du travail du célèbre photographe, dressant un état des lieux de notre planète, tout en dénonçant l’empreinte de l’Homme et les atteintes à son environnement.

Yann Arthus-Bertrand était présent à l’inauguration

Tout le monde connaît Yann Arthus-Bertrand. Photographe attitré de grands reportages pour « National geographic », « Life », « Geo », « Figaro Magazine », « Paris Match », il crée, à 55 ans, sa propre agence de photographie aérienne « Altitude ». Son livre, « La Terre vue du ciel » a été vendu à plus de 4 millions d’exemplaires, en 27 langues. En 2005, il a créé sa propre ONG, « GoodPlanet », qui a pour but d’éduquer au respect de l’environnement et de lutter contre le changement climatique.  Quelques années plus tard, il reçoit le titre d’Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l’environnement ainsi que le prix Earth Champion pour son engagement en faveur de l’environnement et ses actions de sensibilisation à l’égard du public et des enfants.

Le célèbre photographe avait fait le déplacement à Nice pour  l’inauguration de l’exposition, vendredi 24 septembre. Après avoir visité le Musée de la Photographie en présence de Christian Estrosi, Maire de Nice,de  Robert Roux, adjoint et délégué à la culture, de Richard Chemla, adjoint et délégué à la santé, à l’écologie et au bien-être, et d’Alain Ferrero, directeur régional PACA de Razel-Bec Fayat, grand mécène de l’exposition, il s’est rendu sur la Promenade du Paillon en début d’après-midi, où il a été ovationné par le public et par de très nombreux écoliers de la Ville de Nice, qui étaient impatients de le voir. Dans son discours, il s’est adressé en particulier à eux, rappelant combien la situation était urgente, les incitant à accomplir, chaque jour, des gestes en faveur de la planète.

Une exposition « hors les murs » en différents lieux de Nice

Cette exposition, singulière dans sa scénographie et dans son format « hors les murs » prend place dans trois lieux différents de la ville.

La Promenade du Paillon présentera 148 photographies iconiques du livre de Yann Arthus-Bertrand, vendu à plus de 3,5 millions d’exemplaires en dix ans, « La Terre vue du ciel ». Il est incontestablement le livre-photo le plus vendu de l’Histoire. De nos jours, « La Terre vue du ciel » continue à s’enrichir et voyage à travers le monde. Plus que jamais, il fait le triste constat que les niveaux et modes actuels de consommation, de production et d’exploitation des ressources ne sont pas viables à long terme.

Sur la Place Pierre Gautier, en face du Musée de la Photographie Charles Nègre et à deux pas du Cours Saleya dans le Vieux Nice, sont exposées quarante-huit photographies issues de la série « Bestiaux », illustrant les rapports de l’Homme à l’Animal. A la fin des années 80, c’est en passant devant le Salon de l’Agriculture que Yann Arthus-Bertrand, alors photographe de presse, a eu l’idée de retourner à ses premières amours : photographier les animaux.

Le Musée de la photographie Charles Nègre propose, quant à lui, une rétrospective du travail de Yann Arthus-Bertrand, depuis cinquante ans. Un parcours singulier et engagé, des toutes premières photos prises au Kenya en montgolfière, à la série « Les Français », portraits de métiers aujourd’hui menacés ou disparus, en passant par « Les Chevaux », portraits de chevaux à travers le monde, ou encore le grand projet « La Terre vue du ciel ».

Le Musée projette également «Legacy, notre héritage ». Ce film documentaire écrit et réalisé par Yann Arthus-Bertrand a été présenté au dernier Festival de Cannes. Dix ans après le film « Home », il revient sur sa vie et cinquante ans d’engagement. Avec émotion, il raconte l’histoire de l’Homme et de la Nature et nous livre une vision sensible et radicale de notre monde qu’il a vu se dégrader en une seule génération. Avec ce film, il insiste sur l’urgence de la situation et incite chacun d’entre nous à accomplir des gestes forts pour l’avenir de la planète et celui de nos enfants.

A noter que les expositions situées sur la Promenade du Paillon et sur la Place Pierre Gautier sont en accès libre. L’entrée au Musée de la photographie est payante.

A propos laurence ray

A lire aussi

thorgal-t39-neokora-le-lombard

Thorgal, tome 39, Neokóra

Neokóra est le trente-neuvième tome de la série Thorgal, des éditions Le Lombard. Une série …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com