Accueil / Culture / Cinéma / Sur la route : le film qui divise les critiques

Sur la route : le film qui divise les critiques

Adapté du roman de Jack Kerouac qui avait séduit grand nombre de lecteurs, « Sur la route » le film de Walter Salles a rencontré au festival de Cannes une critique loin d’être unanime.

Cette histoire elle nous ait raconté au travers du journal intime d’un jeune écrivain Sal Paradise, plein de vie et d’envie de prendre la route sans jamais oser franchir le pas. Il nous raconte surtout l’admiration qu’il a pour son nouvel ami, Dean Moriarty, jeune ex-taulard épris de liberté récemment marié à la trés séduisante Marylou (Kristen Stewart). Ensemble ils vont prendre la route et profiter de tous les plaisirs de la vie, sex, drogue, alcool..Mais cette amitié fusionnelle va t-elle rencontrer ses limites?

Le titre du film nous donnait pourtant l’eau à la bouche. Nous promettant un voyage aux paysages uniques et divers, et pourtant il n’en ait rien. Déçu de ce voyage qui n’en ai pas un comme laissé sur le bord de la route, le spectateur se contentera d’assister à des scènes niaises entre liberté sexuelle et débauche. Annoncée comme étant un roman inadaptable, il s’agissait d’un challenge pour le réalisateur Walter Salle de ce hâter à ce travail. Malheureusement on ne peut que constater du scénario qui ne fera pas décoller le spectateur et ceci malgré un jeu d’acteurs intéressant.

Bande annonce:ROAD_BA_VOSTFR_2000

M.S

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Les 3 font la paire – Un intrus dans les nombres

Les 3 font la paire est un bel album, au graphisme attrayant, des éditions Nathan, ...

2 commentaires

  1. Je viens tout juste de rentrer de la séance de ciné qui m’a amené à voir Sur la route, film que j’attendais au tournant car j’avais beaucoup aimé le livre de Kerouac. Résultat des courses : l’article résume très bien ce que j’en pense. Sur la route est pour moi une succession de scènes regroupant de jeunes pomés, drogué jusqu’à la moëlle et nous montrant du sexe au point d’en devenir vulgaire (une fois ou deux pour qu’on comprenne qu’ils aiment s’envoyer en l’air sa va mais quand sa occupe 50 pour cent du film…). Les acteurs masculins sont assez convaincants face à des actrices assez effacées. Bref, le réalisateur est passé à coté, même les grands espaces américains et les paysages magnifiques ont été oubliés et n’occupent pas 5 pour cent du film. Bref, Kerouac doit se retourner dans sa tombe face à cette mauvaise adaptation faite plus pour plaire à des esprits décalés (désaxés) qu’à des amoureux de littérature ou même de cinéma. J’en suis même à me dire que le film Into de Wild passerai bien mieux pour une adaptation du roman de Kerouac que ce film… dommage

  1. Pingback: Spécial Festival de Cannes « Cinéma « Culture « France Net Infos -

Lire les articles précédents :
Seat réédite son modèle emblématique avec la Seat Ibiza 5ème génération

Seat réédite son modèle emblématique avec la Seat Ibiza 5è génération. Version 2012, l’Ibiza est ...

Magie a Terra Botanica

Vous vous souvenez de notre article sur Terra Botanica, le parc qui fete le vegetal ...

Chico & The Gypsies , nouvel album le 22 juin

Chico & The Gypsies fêtent leurs 20 ans cette année ! A cette occasion ils ...

Fermer