Accueil / En Région / Centre / « Les Tondues » parlent de l’histoire des femmes à Aurillac, Châlon/saône et Rias

« Les Tondues » parlent de l’histoire des femmes à Aurillac, Châlon/saône et Rias

Les Tondues de la Libération

Quand le théâtre fait référence à l’histoire de l’humanité, le public reste attentif et partage abondamment les moments, impressions et images de la compagnie « Les Arts Oseurs » sur leur dernier spectacle baptisé « Les Tondues »

A Aurillac, le scénographe et musicien Renaud Grémillon après sa collaboration avec Magyd Cherfi (Groupe Zebda) sur « Livret de famille » un best seller sur l’entourage familial du chanteur, a collaboré avec Périne Faivre sur « Les Tondues ». Cette dernière, comédienne de talent a mis en scène ce spectacle en écrivant la pièce et en s’occupant aussi de la scénographie.

Les Tondues à Aurillac

« Les Tondues » refont surface après 73 ans ! Grâce aux festivals de théâtre de rue comme Châlon sur Saône, Aurillac et Rias l’histoire de ces femmes de la seconde guerre mondiale fait un retour sur les tréteaux ! La compagnie « Les Arts Oseurs » savoure le succès de cette performance théâtrale qui entraine un très large public dans les rues, le spectacle étant itinérant avec un piano mobile, ce qui permet une véritable interaction avec les festivaliers qui sont émus et applaudissent longuement les comédiens et comédiennes de la troupe en fin de représentation (voir la vidéo).

Arletty et Hans Jürgen Soehring

Un peu d’histoire est nécessaire : En France à la libération plus de 20 000 femmes furent tondues sur les places publiques, ce chiffre varie suivant les historiens qui admettent aussi le nombre de 25 000 ! Yves Bénazech l’auteur du livre « Les terroristes de l’espérance » évoque cette période trouble sur la libération d’Albi et de cette confusion en 1944 d’une France encore sous le coup de la terreur Allemande. L’écrivain, ancien résistant disait « Les femmes tondues ne furent pas les seules victimes de ces exactions, c’était des actes individuels. Des individus sont allés ramasser des femmes , celles dont ils considéraient qu’elles allaient avec les Allemands…Même si dans le nombre d’arrestations, il y en avait qui n’avaient rien fait ! »Certaines ont été dénudées comme à Toulouse et montrées au regard de la rue, d’autres giflées, battues, humiliées, certaines se sont suicidées par la suite. Yves Bénazech avait 104 ans en janvier de cette année, depuis sa disparition un hommage lui a été rendu cet été le 19 août dans le Tarn.

Les Tondues & Les Arts Oseurs

Qu’il s’agisse de collaboration « horizontale » (de celles qui par amour ont cherché à survivre, par leur métier de prostituées ou par élan sentimental, en couchant avec les Nazis) ou de collaboration plus classique (délation, espionnage) les coupables subissent le même châtiment infamant. L’exemple de la comédienne Arletty arrêtée et emprisonnée à Drancy pour sa liaison avec l’officier Allemand Hans Jürgen Soehring illustre bien cette « chasse aux sorcières », même si Arletty a échappé à la coupe de ses cheveux (grâce à son statut de célébrité).

Pourquoi l’aspect théâtral de ces faits historiques pose la question des mises en scènes ? Je pense que dans un contexte historique de l’époque et de la symbolique de ces actes ignobles sur ces femmes, on utilisait, par exemple, le plateau d’un camion faisant office d’estrade, un bateleur et un homme au tambour rameutant la foule autour de ces tondues, ce qui donnait un aspect proche du spectaculaire et surtout des pratiques du Moyen-âge avec les bûchers et les pendaisons pour sorcellerie. Reste alors le temps de l’expiation et de la purification, que seul le théâtre de rue peut s’emparer, le refaire surgir, tant l’histoire de ces femmes est profondément ancrée dans nos gênes familiaux, de la honte de notre société qui n’avait pas su comprendre que l’humiliation ne gomme pas l’irréparable ! 

La compagnie Les Arts Oseurs invite les spectateurs sur leurs prochaines dates http://lesartsoseurs.org

Eric Fontaine

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Les 3 font la paire – Un intrus dans les nombres

Les 3 font la paire est un bel album, au graphisme attrayant, des éditions Nathan, ...

2 commentaires

  1. Tres bon article très bien écrit traitant d’un moment particulièrement douloureux de notre histoire.

    • Merci Dominique, le public est très ému lors de ces représentations, la vidéo illustre bien l’intensité du spectacle, j’ai eu les larmes aux yeux également, une histoire que mon grand père commentait sur la guerre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Tahiti-colgate-soin
Colgate et Tahiti prennent soin de vous !

La rentrée est là, et avec elle le retour des bonnes habitudes ! Colgate et ...

Le Vélo Club de Roubaix obtient le label CLub Compétition

Le Vélo Club de Roubaix obtient le label CLub Compétition. Le Vélo Club de Roubaix a obtenu ...

Nains, tome 8, Sriza du temple

Sriza du temple est le huitième tome de la série fantastique série Nains. Une nouvelle ...

Fermer