Accueil / Sport / Cyclisme / Voeckler compte triple

Voeckler compte triple

Thomas Voeckler a remporté sa deuxième étape sur le Tour 2012, il remporte également le prix de la combativité et le maillot à pois du meilleur grimpeur. Parti avec une échappée de 38 coureurs, il terminera seul au terme d’un raid solitaire de plus de 15 kilomètres. Il s’impose devant Chris-Anker Sorensen, deuxième a 1 minute et 40 secondes et Gorka Izaguirre Inausti, relégué à 3 minutes et 22 secondes du vainqueur du jour.

 

L’échappée des 38

En début d’étapes beaucoup de coureurs sont candidats à l’échappée du jour. Au programme les cols d’Aubisque, du Tourmalet, d’Aspin et de Peyresourde, c’est l’étape pyrénéenne par excellence, celle qui peut faire gagner ou perdre des places au classement général aux 155 coureurs restants. Au kilomètre 7, Izaguirre Inausti, Koren, Paolini, Gusev, Roy, Ten Dam, et Cobo se détachent du peloton, mais seront repris rapidement. Au kilomètre 20, l’échappée formée est un groupe volumineux de 38 coureurs : Cummings, Incapie pour la Bmc, Popovitch et Voigt pour l’équipe RadioShack-Nissan, Voeckler et Arashiro pour Europcar, Azanza et Izaguirre Inausti de l’équipe espagnole Euskatel-Euskadi, Hondo, Marzano, Stortoni de la Lampre, Martin pour Garmin-Sharp, Hoogerland, Vals Ferri pour l’équipe néerlandaise Vacansoleil, Bouet et Minard d’Ag2r la mondiale, Taaramae et Dumoulin de chez Cofidis, Feillu, Levarlet et Marino de l’équipe française Saur-Sojasun, Caruso, Trofimov et Vorganov pour l’équipe russe Katusha, Casar, Fédrigo et Ladagnous de la Fdj-Bigmat, Ten Dam de l’équipe néerlandaise Rabobank, Costa, Karpets et Kiryenka  de la Movistar, Sorensen et Paulinho de la Saxo Bank-Tinkoff, Kessiakoff et Vinokourov de l’équipe kazakhe Astana  et Sprick d’Argos-Shimano.

 

Kessiakoff se rassure

Les 38 hommes de tête abordent l’ascension  du col de l’Aubisque avec 3 minutes 40 secondes sur le reste des coureurs. Aucuns coureurs n’attaquent, dans le dernier kilomètre, seuls les deux coureurs d’Europcar accélèrent pour permettre à Thomas Voeckler d’empocher les 25 points du classement du meilleur grimpeur, sans priver Kessiakoff des points de la deuxième place.

 

 L’attaque de Martin

L’ascension vers le Tourmalet met fin à la cohésion du groupe de tête. Les moins bons grimpeurs sont lâchés de l’échappée. Dan Martin fera exploser le groupe en accélérant à mi-distance du sommet. Les coureurs français Thomas Voeckler et Brice Feuillu sont les seuls à suivre le coureur irlandais. Le coureur de la Garmin-Sharp sera éliminé du trio de tête à 5 kilomètres du sommet par une montée en puissance de Thomas Voeckler, qui passe au sommet en compagnie de Brice Feillu. Les deux coureurs français profiteront de la descente vers Sainte-Marie-de-Campan pour prendre de la distance sur Dan Martin et leurs anciens compagnons d’échappée. Au col d’Aspin, les deux coureurs ont un avantage d’une minute et 10 secondes sur Vinokourov, Chris-Anker Sorensen et Jens Voigt. Kessiakoff sera éliminé des débats pour les points du maillot de meilleur grimpeur.

 

Evans en difficulté

À 5 kilomètres du col d’Aspin, les Liquigas haussent  le ton dans le peloton. Les co-équipiers du maillot jaune résisteront à la manœuvre  de Basso et Nibali, seul le vainqueur sortant du Tour, l’australien Cadel Evans souffrira de l’accélération, qui lâchera prise à 2,5 kilomètres du sommet de l’Aspin, il passera le sommet avec 45 secondes de retard sur le maillot jaune. Au terme d’une poursuite de 10 kilomètres, le coureur de la Bmc réintégrera le groupe, ses compagnons de route remarqueront ses faiblesses. Dans la dernière ascension du jour, les deux coureurs français en tête verront Vinokourov et Sorensen se rapprocher à 30 secondes à 7 kilomètres du col. Thomas Voeckler choisit cet instant pour quitter Brice Feillu et filler vers les points attribués au sommet pour le maillot à pois.

 

La tentative de Nibali

Avant de plonger vers l’arrivée située à Bagnères-de-Luchon, le coureur d’Europcar dispose d’une minute et 30 secondes sur Chris-Anker Sorensen. Le coureur français franchira la ligne d’arrivée avec 1 minute et 40 secondes. Dans le groupe des favoris, Cadel Evans connait un nouveau passage à vide et verra le podium final du Tour s’éloigner un peu plus, au terme de l’étape il prend la 7ème place du général, à 8 minutes et 6 secondes du leader Wiggins. Nibali, 3ème au général essaye de bousculer le groupe maillot jaune en tentant de s’échapper à 4 kilomètres du col de Peyresourde. Seul Bradley Wiggins et Chris Froome, les deux premiers du classement général seront les seuls à suivre le coureur italien. Ils termineront l’étape ensemble a 7 minutes et 9 secondes du vainqueur du jour, nouveau porteur du maillot à pois, Thomas Voeckler.

A propos AnthonyJ

A lire aussi

the-wild-immersion-realité-virtuelle-VR

The Wild Immersion – La Réalité Virtuelle au coeur de la faune sauvage

The Wild Immersion (Immersion Sauvage) Une expérience de réalité virtuelle qui vous téléporte au plus ...

Lire les articles précédents :
Gossip ouvre les Voix Du Gaou

Ce lundi 16 Juillet a débuté le festival maintenant réputé des Voix du Gaou à ...

coeurs-brisés.com : Emma Garcia (ma-editions)

Les paroles : "Les histoires d'amour finissent mal en général" ne peuvent décemment pas réduire ...

Littérature : la mort s’invite à Pemberley … le charme anglais à l’état pur !

Si vous appréciez l'atmosphère très british et les manoirs de la grande époque, laissez-vous tenter ...

Fermer