Accueil / Culture / Cinéma / Turf, la nouvelle comédie d’Alain Chabat

Turf, la nouvelle comédie d’Alain Chabat

Après Camping et Disco, Fabien Orteniente revient dans les salles obscures avec Turf. Le réalisateur et les acteurs principaux  entreprennent actuellement la promotion du film, et c’est au Pathé de Plan de Campagne que s’arrête l’équipe le 24 janvier, pour présenter la comédie au public, et répondre à nos questions.

 

Le PMU, c’est le thème qu’a choisit Fabien Onteniente pour son nouveau film Turf qui sortira en salle en février. L’histoire de quatre potes, le Grec (Alain Chabat), Fifi (Philippe Duquesne), Fortuné (Lucien Jean-Baptise) et Freddy (Edouard Baer) le narrateur, des passionnés de turf, les courses de chevaux. Ils se retrouvent assidûment au PMU parisien Le Balto, pour parier sur les courses. Fatigués de perdre, ils décident un jour d’arrêter de jouer. Leur volonté sera cependant contracarrée lorsque Monsieu Paul (Gérard Depardieu) va leur proposer de racheter une jument, qu’il prétend être un crack : Torpille. Les quatre protagonistes achètent chacun une patte de la bête qui est en réalité un vieux canasson, et entrent alors dans le monde des propriétaires, des combines et des milliardaires d’Auteuil à Monte-Carlo. Vont-ils triompher ou tout perdre, même leur amitié?

Philippe Duquesne, Edouard Baer, Alain Chabat et Lucien Jean-Baptiste.
Philippe Duquesne, Edouard Baer, Alain Chabat et Lucien Jean-Baptiste.

Entretien croisé avec l’équipe du film 

C’est confortablement installés dans les canapés que l’on retrouve aujourd’hui Alain Chabat, Fabien Orteniente, Vahina Giocante, Lucien Jean-Baptiste et Phillipe Duquesne pour nous parler de Turf. Le seul abonné aux absents est Edouad Baer (Freddy dans le film). Quand on parle PMU à Fabien Onteniente, ce dernier se remémore des souvenirs d’enfance. Bien qu’il ne se définit pas comme un turfiste, les turfs restent un univers qui a marqué son enfance : « L’ambiance des bistrots-PMU m’a toujours attiré, se remémore-t-il. Dès l’enfance. Je sentais une ambiance particulière à travers les vitres. A l’époque, on pouvait encore fumer à l’intérieur. Le film est d’abord parti de là et de la vision que j’avais à cette époque-là ». C’est par ailleurs le tournage qui a donné l’envie aux acteurs de jouer au tiercé. « Aucun de nous n’était joueur avant le tournage. On l’est seulement devenus le temps du tournage, bien que l’on a presque jamais gagné. » , explique Alain Chabat. Ils ne sont cependant pas étrangers à ces lieux-là « Quelquefois, l’ambiance dans les PMU est folle, s’exclame Philippe Duquesne. Les gens se mettent dans un état hallucinant » . Aux côtés d’Alain, on retrouve Vahina Giocante. L’actrice de Blueberry et 99 francs tient le rôle de Banette, la jockey qui monte Topille lors des courses et qui ne laisse pas Freddy indifférent. Elle interprète également la fille du gérant de l’écurie qui se prénomme M. Delgado (Sergi Lopez). Un espagnol qui se charge de la jument et de sa préparation pour les compétitions. Un rôle nécessitant une préparation particulière, pour la  « cavalière du dimanche »  qu’est Vahina : « J’ai fait un stage en écurie pour me préparer, mais jouer avec des chevaux est très complexe. Les pur-sangs sont des chevaux très craintifs, et il a fallu passer un casting. De plus, le monde du cheval est très fractionné. Il y a les chevaux, les chevaux de course, et les chevaux de cinéma. » Malgré les chutes et le fait que le sport hippique est un milieu machiste, l’actrice envisage de poursuivre son apprentissage. Le tournage avec les chevaux de compétitions n’a pas été une entreprise évidente pour l’équipe de Turf. Avec une autonomie d’une heure, il était impossible de refaire courir trois fois la même course à la même bête. « Conséquence, il a fallu tripler les besoins en chevaux, et donc en camions, en lads, etc., explique Fabien Orteniente. Ce qui a alourdi sensiblement le budget ».

Philippe Duquesne, Alain Chabat, Vahina Giocante, Fabien Orteniente et Lucien Jean-Baptiste en conférence de presse à Plan de Campagne. Crédit photo : France Net Infos

Le premier malaise s’installe dans la salle lorsqu’un journaliste mentionne une réplique anodine de Depardieu, qui renvoie aujourd’hui à une polémique qui a éclaté récemment. L’acteur français mythique, qui interprète dans Turf un homme d’affaire et joueur de légende, vient de rentrer du Qatar et s’exclame « Qu’est-ce que ça fait du bien d’être de retour en France ! » . Une réplique qui en amuse certains et ne passe pas inaperçue. « On n’avait pas prévu que les choses se passeraient comme ça, explique Fabien Orteniente. Il faut croire que l’on a anticipé son départ. »  On en saura pas plus, et aucun des acteurs présents ne se risquent à poursuivre. C’est le réalisateur qui poursuit en racontant une anecdote sur le duo Depardieu-Baer « Edouard ne savait pas s’il devait accepter de faire Turf. Et puis, Gérard Depardieu s’en est mêlé. Il lui a dit ‘tu ne peux pas passer à côté de ton destin !’ » . L’interprète de Freddy se laissera finalement convaincre. Son personnage est un hommage à Fréderic Botton, auteur-compositeur à succès dans les années 60 et décédé en 2008.  C’est lui qui composa la bande originale de Camping, un film d’Orteniente, à la demande de ce dernier. Lecteur assidu de « Paris Turf», c’est de lui qu’est tiré la réplique prononcée dans les premières scènes du film, « Jour de perte, veille de gain ! ». Des mélodies composées par Botton sont également éparpillées le long du film, jouées par Freddy (Edouard Baer), pianiste sans un sou en poche. « On a retrouvées ces compositions dans les archives, précise Fabien Orteniente. Il y a beaucoup de cassettes enregistrées sur un magnétophone posé à même le piano. »

Après Turf, Fabien Orteniente va reprendre le chemin des plateaux avec un film, La Night, «sorte de Very Bad Trip parisien» mettant en scène un personnage ‘de jour’, et un ‘de nuit’. Quant à Alain Chabat, l’acteur/réalisateur s’avoue très étonné du succès de Sur la Route du Marsupilami, sa comédie sortie en avril 2012, avec l’humoriste Jamel Debouzze. « Je n’aurais jamais cru qu’il puisse détrôner Astérix et Obélix (ndlr : au service de Sa Majesté), mais je suis ravi ». Cependant, nous n’avons pas le temps d’en savoir plus : la séance touche à sa fin. On quitte alors le réalisateur, qui a relevé le défi de réaliser un film en hommage au cinéma populaire qu’il aime tant, et sa bande d’acteurs, en leur souhaitant, à l’avenir, de gagner au tiercé.

Turf, réalisé par Fabien Orteniente, sortie nationale le 13 février 2013. Durée : 1h42.

Anecdotes :

  • Pierre Menès, journaliste sportif, fait une courte apparition dans le film.
  • Edouard Baer porte quasiment la même tenue tout le long du film.
  • La chaîne Equidia et le PMU sont les partenaires de Turf.
  • Le tournage a duré près de 16 semaines.
  • Cristiana Réali fait une apparition au début du film.
  • Fabien Orteniente a songé à proposer le rôle de Monsieur Paul à Alain Delon, mais il trouvait ce dernier trop sérieux pour jouer dans une comédie.

 

A propos Agence

A lire aussi

Mad de Chloe Esposito, le thriller incontournable de cet été

Les éditions Fleuve noir présentent un véritable ovni, un roman complètement barré : MAD de ...

Lire les articles précédents :
Salon de l’Agriculture 2013 : » la belle Cinquantaine »

L’édition 2013 du Salon International de l’Agriculture ouvrira ses portes sur un millésime d’exception, celui ...

Roman : Le cimetière des hirondelles

  Si vous cherchez un polar sortant des sentiers battus, vif et mordant, je vous ...

La RATP soucieuse de mieux connaître sa clientèle

"Enquête de transport, la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) soucieuse de mieux connaître sa ...

Fermer