Accueil / En Région / Ile de France / Comment Silver Valley fait de la Silver Economie un marché rentable et concret ?

Comment Silver Valley fait de la Silver Economie un marché rentable et concret ?

Ecosystème, Silver Valley rassemble depuis 2013 l’ensemble des acteurs de la filière Silveréconomie en Île-de-France. Pour ce faire, elle met en place les conditions propices au développement de projets d’innovation et d’entrepreneuriat pour l’ensemble des acteurs publics et privés sur le territoire de Île-de-France. afin de répondre aux besoins et aux usages des seniors et de leurs proches. Rencontre avec  Nicolas Menet, directeur général. 

Nicolas Menet, directeur général. de Silver Valley

Qu’est ce que la Silver Valley ? Quel est le but de cette structure ?« La Silver Valley est un clubster. Qu’est-ce- qu’un clubster ? C’est un espace dédié à l’innovation, qui rassemble de nombreuses parties prenantes qui vont toutes converger vers l ‘innovation, non «innover pour innover », mais innover pour faire que les TPE et Start-Up, deviennent des vrais entreprises solides, qu’ils puissent s’exporter à l’international et supporter le poids de l’industrialisation des grands groupes qui décident d ‘acheter des solutions.

Le clubster c’est à la fois de l’argent public de la région Île-de -France, l’établissement public Grand Orly Seine- Sievre , le conseil départemental du Val-de-Marne et la caisse nationale. C’est également de l’argent privé avec notamment AG2R la mondiale. Ils nous donnent de l’argent pour faire de l’accompagnement d’innovation, des starts-ups qui viennent chez nous… Nous les accompagnons pour les faire rencontrer leurs clients, leur expliquer comment lever des fonds, comment gérer une entreprise, comment manager des équipes, comment accélérer l’innovation.

Ils viennent chez nous,en tant que boite à outils, mais aussi en tant que bâtiment car nous sommes adossés à la plateforme immobilière Silver Rénov. Ils ont tous les services dont a besoin l’entreprise pour pouvoir grandir, croître, grossir et fonctionner. Nous sommes à la fois une pépinière d’entreprise, un programme d’accélération d’innovation, et un accélérateur de projet d’innovation. Nous faisons principalement des projets liés au bien vieillir, au mieux vieillir, à la prévention, à la santé, à la dépendance et de façon large à l’économie des seniors. Cela comprend tous les secteurs d ‘activités qu’une filière industrielle comme la filière de la Silver Economie possède , ainsi que tout ce qui est lié aux aidants: ceux donc qui s’occupent des personnes âgés. »

« Silver Valley existe pour faire de la Silver Economie une réalité concrète, un marché en croissance et une réponse aux besoins des usagers »

 

Vous parlez de « mieux vieillir, » à ce propos, la Bourse Charles Foix encourage et soutien les jeunes entreprises aux services des seniors, la 15 ème édition a eu lieu au mois de Juin de cette année 2018. En quoi consiste la Bourse Charles Foix ? A qui s ‘adresse t-elle ? Et quelles sont les critères d’accès ?

« C’est un concours d ‘innovation qui est unique en son genre en SilverEconomie, c’est le plus ancien prix qui existe depuis 15 ans. C’ est un projet d’innovation qui à la base était porté par l’hôpital «  Charles Foix » (qui est réputé comme étant le plus grand hôpital en gériatrie en France et en Europe) et par le Conseil départemental du Val-de-Marne. Ils ont délégués à Silver Valley, la réalisation de ce prix. Pendant 15 ans, il y a eu des dizaines de projets récompensés, des centaines de projets analysés. A la base, la bourse Charles Foix était un projet, un concours d’innovation davantage lié à la gériatrie , aujourd’hui  c’est le « mieux vieillir » au sens large.

En ce qui concerne les critères éligibilité, il suffit que vous soyez une start-up, ou une activité avec un numéro de siret de moins de 5 ans qui propose des projets, des produits et services dans, ou en lien au monde de la Silver Economie, afin d’être éligible.

Les spécificités de la Bourse Charles Foix par rapport aux autres prix existant, sont les 27 critères qui sont analysés par plus de 50 personnes.  C’est un prix qui est très exigeant, qui est très bien doté aujourd’hui puisque le budget est de plus de 60 000 euros. Nous avons également toutes sortes de dotations non financières mais très intéressantes pour les start-ups , par exemple des possibilités d ‘hébergement gratuits dans nos plateformes immobilières de Silver-Renov, nous avons la certification « testé et approuvé » par les seniors que fait l’AFNOR. Nous avons toute une séries de propositions, des accompagnements personnalisés plusieurs fois dans l’année ; nous avons des mises en relations, nous pouvons travailler sur beaucoup de différentes choses…C’est vraiment un prix qui est là pour consolider les projets d’innovations dans la Silver Economie. »

Il y a 5 grands items des critères des spécificités. Nous avons tout d ‘abord l’utilité du projet. A l’intérieur de cette grande thématique, vous avez cinq, ou six critères. L’utilité du projet, c’est se demander si ce besoin qui existe est ressentit pour les seniors. Les personnes qui font parties du jury de l’utilité du projet, sont les seniors eux-mêmes mais aussi des connaisseurs, des sociologues, des spécialistes de la Silver Economie.

Deuxième batterie de critères, c ‘est l ‘innovation : ce sont des gens qui sont très pointus dans le domaine de l’innovation de la Silver économie, qui sont capable d’avoir une vision globale sur le marché depuis 5 ou 6 ans, et qui savent si un produit ou un service est innovant ou pas.

Troisième critère, cela va être la faisabilité : vous avez par un exemple un projet d’innovation, c’est se demander si vous êtes capable de le faire sans dépenser trop d ‘argent dans un temps raisonnable, si cela fonctionne ou non ? La faisabilité est la dimension extrêmement concrète du projet, dans ces jurys là, vous trouvez des anciens chefs d’entreprises, des chefs d ‘entreprises, des startsupers qui sont capables de juger si oui ou non vous pouvez monter votre projet.

Ensuite vous avez un critère qui est nouveau, qui est arrivé en 2018, qui s’appelle la désirabilité. Aujourd’hui la désirabilité est fondamentale car vous pouvez très bien faire un projet utile mais que personne ne veut acheter ou utiliser, auquel cas, le produit n ‘est pas désirable donc vous n’allez pas réussir à le vendre. La désirabilité c ‘est tout ce qui est lié au marketing, à la marque, à la communication, à la connaissance fine de la cible du senior. 

Et enfin le critère principal est la profitabilité. L’une des obligations et exigences de la Bourse Charles Foix sur la profitabilité, c ‘est une probabilité à double nouveau : la profitabilité financière évidemment, c’est se demander si le produit , le projet va rapporter de l’argent, es-ce qu ‘il est rentable, est-ce qu’il y a un bon modèle business derrière ? Et ensuite la profitabilité sociétale, c’est de se demander si le produit, le projet, le service va produire un mieux-être pour la personne âgé et pour la société toute entière.

C’est la dimension d ‘impact sur la société qui prime ici, car l’une des caractéristiques de la Silver économie, n ‘est pas juste de vendre des solutions mais c’est également permettre de mieux vieillir, et qui dit mieux vieillir,  c’est aussi permettre aux plus fragiles de pouvoir continuer à être autonome ; permettre aux plus précaires de pouvoir accéder à l’innovation..etc  Donc la profitabilité à ce double sens est  l’un des critères fondamentaux de la Bourse Charles Foix pour que le projet puisse être éligible.

Entreprise Courseur: premier lauréat de la Bourse Charles Foix @SilverEco.fr

 

Vous avez ces 5 thématiques avec à chaque fois plusieurs critères. Nous avions cinq groupes d’experts sur chacune des thématiques, c’était la grande innovation de cette année.

Les autoentrepreneurs venaient présenter à ces experts leurs projets sous l’angle de leur expertise propre . C’est la nouveauté de la Bourse Charles Foix 2018: le jury FIDUP , et si l’on regarde bien, nous pouvons traduire par : ‘Faisabilité, Innovation, Désirabilité, Utilité , Profitabilité’ . C’est une nouvelle approche qui permet d’avoir des jurys qui sont externes dans chacun des sujets et cela a très bien fonctionné.  Un troisième tour, appelé pitch a été organisé chez Microsoft le 13 Juin, il y avait un public d’une cinquantaine d’experts qui ont voté l ‘ordre pour déterminer les 3 lauréats et les 3 finalistes. »

Nicolas Menet revient sur les lauréats de la Bourse Charles Foix 2018.

Le vieillissement de la population augmente, c’est un fait qui touche aussi bien les pays développés que les pays émergents. Quel est votre sentiment sur le marché des seniors en France ? Y a t-il  selon vous, des solutions accessibles aux seniors, y-a-t-il suffisamment de projets innovants pour l’amélioration de la vie des personnes âgées

« Oui… il y a beaucoup trop d ‘innovations qui sont faites aujourd’hui, en particulier en France, car nous avons un état très présent sur ce sujet, nous sommes l ‘un des pays le plus vieillissant du monde.  Nous sommes leader en Silver economie en France.

Aujourd’hui il y a beaucoup de micro-projets…  des projets qui n ‘aboutissent pas forcément ou qui sont des micros-marché. Des grands groupes qui ont besoin de proposer des offres pour leurs clients , sont totalement embarrassés de tout ce qui existe.  Aujourd’hui un directeur d’EPHAD va recevoir jusqu’à dix sollicitations par semaine sur la dépendance, la santé..etc . Je ne dirai pas qu ‘il y en a trop, mais il y a énormément de propositions.  En tant qu’éco-système de l ‘innovation qui est la Silver économie, notre position est d’essayer de faire en sorte que les entreprises deviennent plus importantes et deviennent des PME. Ce que nous essayons  de faire depuis peu, c’est d ‘assembler les projets les uns avec les autres pour proposer des offres complètes. Nous poussons les entrepreneurs à s ‘associer les uns avec les autres, nous poussons les grands groupes à absorber les start-ups afin qu ‘ils puissent les développer en interne…

Ce que nous cherchons aujourd’hui, ce n ‘est pas « de créer des innovations pour créer des innovations »: nous sommes dans un pays où nous avons des ingénieurs d’excellent niveau, nous sommes dans un pays où il y a des millions d ‘innovations qui restent dans les cartons, nous, notre objectif c ‘est que ces innovations deviennent des réalités concrètes:  nous allons plutôt miser sur rendre des starts-ups des PME,  nous allons miser sur le financement, la communication et la distribution de ces projets pour que ce marché existe concrètement. On a beaucoup insisté sur l’innovation, la recherche ce qui est très bien… Il faut maintenant que la Silver économie devienne « un marché de la Silver économie » ou un « silver marché » si on veut, c’est à dire avec une réalité concrète, avec des gens qui consomment  des solutions, des gens qui sont sensibilisés sur le fait de l ‘existence de solutions pour le vieillissement. 

Quand vous me dites, est- ce qu ‘il y en a assez ,  alors oui, il y en a largement assez. Maintenant les conditions, ce serait d’investir dans des projets qui vont devenir massifs, qui peuvent s’industrialiser et s’internationaliser. Le deuxième point est de distribuer, financer, associer les start-ups entre elles, associer les grands groupes qui ont la capacité de se développer pour que le marché devienne une réalité . Et je rajouterai un troisième point: sensibiliser constamment et intégrer les seniors dans la démarche pour que l’on fasse des projets qui répondent totalement à leurs besoins afin qu ‘il puissent les  adopter.

Aujourd’hui Silver Valley existe pour faire de la Silver econommie une réalité concrète, un marché en croissance et une réponse aux besoins des usagers. »

A propos Nuncia Dumorné

Actualités artistiques, culturelles, touristiques

A lire aussi

pourang-mentaliste-le-secret-paris

Pourang le mentaliste – Une date supplémentaire à « Le Secret » Paris

Pourang – Succès prolongation – Le mentaliste bluffant prolonge d’une date, son spectacle  « Labyrinthe » au Théâtre immersif Le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Richard Ashcroft, Natural Rebel
Richard Ashcroft, Natural Rebel : une americana aux saveurs pop folk comme on les aime !

Richard Ashcroft,  Natural Rebel : une americana aux  saveurs pop folk  comme on les aime ! ...

Oh Happy Thé, le calendrier de l’Avent 2018 Nature & Découvertes

"Oh Happy Thé" est le calendrier de l'Avent proposé par Nature & Découvertes en cette ...

« Mauvaises herbes » : le nouveau film de Kheiron

En 2015, sortait le premier film de l’humoriste Kheiron en tant que réalisateur. Nous trois ...

Fermer