Accueil / Culture / Littérature / BD / Les Voleurs de Carthage, tome 1, Le Serment du Tophet, chez Dargaud.

Les Voleurs de Carthage, tome 1, Le Serment du Tophet, chez Dargaud.

les-voleurs-de-carthages-t1-dargaudLes Voleurs de Carthage est le premier tome d’un diptyque, paru aux éditions Dargaud, début mars 2013, d’Appollo, pour le scénario et Hervé Tanquerelle pour le dessin. Une bande dessinée haute en couleurs, avec un duo qui se transforme vite en trio, qui ne manque pas de nous entraîner dans leur aventure.

L’intrigue d’Appollo nous emmène en pleine troisième guerre punique, entre Rome et Carthage, qui est assiégée depuis trois ans par les romains, et sur le point de tombée. Deux mercenaires et compères, Horodamus le Gaulois et Berkan le Numide, surveillent du haut d’une colline, une caravane qui passe, et qui est sur le point de se faire attaquer par des Numides. Lors de cette attaque, une jeune femme tente de s’échapper, mais se fait rattraper par Horodamus, qui se cache en attendant la fin du combat. Repliés sur les hauteurs, les deux hommes se retrouvent, le Gaulois montrant fièrement sa prise à Berkan, qui lui constate que les Numides ont été dirigés par les Romains, et trouve cela assez étrange. Revenant vers leur proie, les deux hommes s’expliquent avec leur jolie captive, Tara, qui commente ce qu’il en est pour eux trois…

les-voleurs-de-carthages-dargaud-t1Un début d’histoire et une atmosphère bien trouvée, par Appollo, car petit à petit voilà nos deux compères qui s’ennuyaient, près à dévaliser un temple de toutes ses richesses, en compagnie d’une belle jeune femme. Peu soupçonneux, légèrement niais, les deux mercenaires se laissent entraîner dans une grande aventure, la plus grande qu’ils n’aient jamais vécu, courageux, tout de même, car ils n’hésitent pas à faire face à six Romains, qu’ils décapitent et poignardent. Deux personnages attachants, intéressants, accompagnés d’une belle, captivante et intrigante jeune femme. Les dessins d’Hervé Tanquerelle sont assez noirâtres, appuyés, gros, mais cependant, détaillés, expressifs, les couleurs d’Isabelle Merlet, jaunes et ocres, relèvent les dessins, et apportent une atmosphère au récit.

Ce premier tome des Voleurs de Carthage, promet un second récit aussi prenant que ce Serment du Tophet, car cet ouvrage est un plaisir à découvrir, avec autant d’aventure que d’humour et d’histoire. Des personnages agréables et touchants, dans une intrigue hasardeuse en pleine guerre historique, nous laisse entendre une fin aguichante.

A propos celine.durindel

A lire aussi

header-putain-de-vies

Putain de vies : Itinéraires de travailleurs/es du sexe

Avec ce titre à double sens, l’autrice nantaise Muriel Douru, nous raconte, sous forme de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Togeth Alone : Interview Alex Hepburner

Alex Hepburn fait une entrée pour le moins remarquée dans le monde de la musique ! ...

Les hommes ont leur marque de vêtements de luxe !

Spontini est une entreprise française qui existe depuis 1967. Cette belle marque conçoit des vêtements ...

Le feu au grand Rex pour Iron Man 3

C'est dans une ambiance survoltée qu'a eu lieu  le 15 avril au Grand Rex une ...

Fermer