New York City : Après la pluie, le beau temps…

Embarquement au terminal de Staten Island Ferry- crédit Runners magazine

Les marathoniens se transforment en volontaires !

Les conditions météorologiques de fin de semaine étaient bien  clémentes sur la région de New York. Même s’il est difficile d’oublier celles du début de semaine, les New Yorkais ont eu un peu de baume au cœur ce dimanche matin. Ils n’en ont pas cru leurs yeux alors qu’une foule toute de orange vêtue, des couleurs de l’ING marathon de New York, se réunissait aux abords du terminal ferry de Staten Island et s’apprêtait à faire la traversée depuis Manhattan.  En effet, les coureurs du marathon s’étaient organisés dans une belle initiative d’aide aux opérations de déblaiement ou de distribution de vivre dans l’un des cinq « boroughs » de l’agglomération de New York le plus touché par l’ouragan Sandy, Staten Island, là même où aurait dû démarrer leur marathon. D’autres se sont rendus à Central Park, faisaient leur propre course ou encore collectaient des fonds pour la Croix-Rouge ou distribuaient des vivres en porte à porte du côté de Hoboken…

Tout d’abord, une série d’indignations…

Il faut se rappeler que si la décision d’annulation de la course du 4 novembre a été prise à la dernière minute, c’est parce qu’une délégation de coureurs arrivée tôt sur les lieux, ayant pu constater les dégâts, ont fait part de leur indignation du maintien de l’événement dans des circonstances aussi insoutenables. Ils ont ainsi manifesté leur désir de ne pas y participer et en demandèrent même l’annulation. Ils partageaient ainsi le sentiment d’injustice de plus en plus grandissant parmi les autochtones, eux-mêmes indignés qu’une grosse partie des moyens (générateurs électriques, eau potable, etc.) dont ils manquaient atrocement soit détournée pour une raison aussi futile aux vues des circonstances… Sous la pression, le maire Bloomberg et l’organisateur NYRR changèrent d’avis.

Cette première « formalité » accomplie, les sportifs, audacieux, firent circuler parmi les coureurs une pétition pour leur participation aux opérations d’aide à la population, dimanche, en lieu et place du marathon… Bien évidemment, il n’a pas suffi d’un coup de baguette magique pour tout mettre en ordre de marche mais d’un peu de coordination face à l’inédit.

Ensuite, il y eut les déçus de la première heure…

Pour les marathoniens fraîchement arrivés vendredi dans la journée, la nouvelle de l’annulation de la course alors qu’ils venaient juste de récupérer leur dossard sonnait comme un coup de glas ! Parmi eux, Christine, française, arrivée de Norvège avec ses collègues de bureau et dont cela aurait été le premier marathon new yorkais nous écrit : « La course est annulée. Bien dégoûtée…  Je rêvais de passer la ligne d’arrivée. Je n’avais jamais imaginé que je ne franchirais même pas la ligne de départ ! Mais, c’est la vie ! Il faut rester sportif. Nous sommes à New York et nous ferons ce que nous pourrons… Merci pour votre soutien… ».  Quand on lui demande si elle reviendra l’année prochaine puisque son inscription est automatique, Christine est perplexe : « Je ne sais pas, dit-elle, c’est long un an de préparation… Mais, c’est sûr qu’ils ont bien fait d’annuler la course ! »

Et au final, un marathon d’un autre genre…

New York- un autre marathon- Crédit NYT.

Ce fut donc une drôle de journée pour les marathoniens à New York.

A Central Park, tout était prêt pour accueillir le vainqueur, et ses suivants. C’est pourquoi certains ont quand même décidé d’utiliser les installations encore disponibles, comme celles pour franchir la ligne d’arrivée, dans une ambiance estive, proche de la situation authentique (sous les acclamations, les klaxons, la musique, de leurs accompagnateurs, ou des badauds…) . Ils sont contents d’être à New York et puisqu’ils sont venus pour courir, ils s’exécutent et s’enivrent du soleil qui leur réchauffe un peu le coeur.  C’est sensiblement un spectacle semblable qui s’offre aux habitants des autres quartiers de  Manhattan …

Non loin de Central Park, à Grand Army Plaza, d’autres personnes, aussi dans leur tenue de marathon orange participaient à des opérations de collecte de dons pour les sinistrés, avant de s’adonner à une petite course… puisqu’ils sont eux aussi venus pour cela… Dans le quartier de Hoboken, d’autres personnes habillées en orange  se présentent comme volontaires à la distribution de vivre au domicile de la population…

Des vivres à distribuer à Staten Island
Nettoyage d’un parc à Staten Island-crédit Runners magazine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais, le spectacle qui a le plus étonné Manhattan ce dimanche, ce sont bien les opérations d’aide dans la distribution de vivres, ou encore dans le déblaiement des jardins, parcs, etc. ; montées à Staten Island. D’une part le départ “de cette population en orange” du terminal de ferry fut impressionnant, tout comme leur arrivée de l’autre côté. Michael, habitant du nord de Manhattan y a participé et nous livre les commentaires de ses amis new yorkais : « This is wonderful! » (C’est magnifique !) dira Kerren, Susan ajoutera : « This is a great sight for New Yorkers to see! » (un très joli tableau à voir pour les New Yorkais), Dan renchérira : « Fantastic, whoever came up with this idea is brilliant. » (Génial ! La personne qui a eu cette idée est extraordinaire) et enfin Larry rétorquera : « Proud to be a New Yorker ».  (Je suis fier d’être new yorkais)…

En tout dernier lieu, signalons également que l’organisateur, NYRR a tenu à faire un don de 1 million de dollars en faveurs des victimes de Sandy et de leurs familles.

Cependant, la situation est loin d’être rétablie dans la mégapole (encore 2 millions de personnes sans électricité, sans chauffage ou sans eau potable) ; ce qui suscite l’incompréhension de la population. Les autorités espèrent que le nécessaire sera fait au plus tard mardi 6 novembre, jour de l’élection présidentielle aux Etats-Unis, afin notamment de faciliter celle-ci.

A propos Agence

A lire aussi

football

L’impact du football professionnel sur l’environnement : l’avis de Gilles Berdugo

Bien que très populaire, le football professionnel n’est pas forcément très écologique. Dans cet article, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Campagnes d’écriture , se fait l’écrin d’une des premières lecture publique

La Scène Nationale de Cavaillon avec  « Campagnes d’écriture », se fait l’écrin d’une des premières lecture …

Les nouvelles aventures de Lucky Luke T5 : Interview de Achdé

Les nouvelles aventures de Lucky Luke T5 : Cavalier Seul Après un énième braquage raté, …

GTO : ONIZUKA de retour à Shonan !

Eikichi Onizuka, 22 ans, célibataire et libre comme l’air ! Re-voici donc ce cher Onizuka, dans …

Close