Accueil / Culture / Amandine Bourgeois : « l’Enfer et moi »… une chanson qui lui colle à la peau et sans concession !

Amandine Bourgeois : « l’Enfer et moi »… une chanson qui lui colle à la peau et sans concession !

Amandine Bourgeois, finaliste de le France à l'Eurovision 2013
Amandine Bourgeois, finaliste de le France à l’Eurovision 2013

Le 18 mai 2013 à Malmö, la française sera en lice pour le concours Eurovision de la chanson 2013, aux côtés de Bonnie Tyler, entre autres. N’en déplaise à Laurent Ruquier[1] et ses autres confrères du PAF (notamment Cyril Hanouna pour ne pas le citer), Amandine Bourgeois portera les espoirs de la France au concours pour la chanson de l’Eurovision :Tout sur l’Eurovision 2013 ici.

Comment l’artiste aborde cette étape qui est arrivée de façon inattendue dans sa vie ? Que s’est-il passé pour Amandine depuis son triomphe dans l’émission « Nouvelle star » ? L’artiste nous l’a exposé dans un entretien exclusif avec France Net Info, alors qu’elle faisait la promotion du clip de la chanson éponyme que vous pouvez revoir ici : L’enfer et moi, une chanson bien rock servie sur une voix délicieusement rauque, cicatrice d’une blessure de voix, qui a failli se perdre il y a quelques années.

Comment évolue donc Amandine depuis « Nouvelle Star » ?

Ainsi, Amandine se rappelle encore du choc que lui avait causé sa victoire à l’émission « Nouvelle star ». Revoir ci-après le 8ème prime de l’émission Amandine Bourgeois, Nouvelle Star 2008, où elle s’est sentie opprimée par ses nouvelles responsabilités et acculée à la réussite.

Son premier album est arrivé sur le marché dans la foulée, en juin 2009 sous le nom de « 20m2 ». Elle nous y proposait « un face à face avec elle-même, présentant un univers intime d’une jeune femme bientôt adulte ». Elle a enchaîné avec une tournée sur toute la France en 2011, et s’est attelée à la préparation du deuxième album aux côtés de la « bande de Thomas Dutronc » et qui sortira en mars 2012, sous le titre de « Sans amour, mon amour »

Elle n’a pas attendu longtemps par la suite pour traverser la Manche, croiser la route du réalisateur anglais Ian Capple et les équipes d’Amy Whinehouse et réaliser son rêve d »un projet soul, façon sixties, avec des « couleurs British vintage », nous dit-il.  Son séjour de trois mois au pays de sa Majesté, lui réserve bien d’autres bonheurs, dont celui de travailler avec Pete Fardon, l’ancien bassiste du groupe Pretenders qui marqua la scène musicale dans les années 80 et le batteur de Massive Attack et Neneh Cherry.

Enfin, elle se souvient avec bonheur de son concert au New Morning, de sa formidable reprise de contact avec un public qui s’impatientait de la retrouver et des premières parties des concerts de Thomas Dutronc, alors en tournée. Amandine se remémore aussi avec plaisir les scènes partagées avec Johnny Hallyday, notamment au célèbre théâtre londonien, le Royal Albert Hall et de la superbe rencontre artistique avec l’univers du réalisateur du clip, l’Enfer et moi, Sébastien K.

Mais quelle est l’actualité d’Amandine alors, diriez-vous ?

Le 13 mars dernier, France 2 diffusait en avant-première le clip « L’enfer et moi » presque simultanément, la chanteuse apprenait par son manager qu’elle serait la finaliste de la France au concours de la chanson de l’Eurovision 2013, le 18 mai prochain, dans une petite ville du sud de la Suède, à Malmö. Amandine affirme que ce fut une surprise que lui avait ménagée son manager, mais sa réaction a été non équivoque et comme suit : « Ecoute, lui dit-elle, je veux bien y aller, mais avec une chanson que j’aime, que j’assume et qui me ressemble … car je ne veux pas tricher». Pour Amandine, l’authenticité prime avant tout. Et le fait de se retrouver sur le même plateau que la chanteuse Anouk (candidate des Pays-Bas) ou  encore la grande Bonnie Tyler (pour la Grande-Bretagne) ou de Castada pour l’Allemagne la ravit. Son moral est au beau fixe et elle reste de marbre face aux tergiversions de nombreux, même parmi les autres candidats, qui comme Bonnie Tyler, pensent que le concours est faussé soit parce que éminemment politique, soit parce que son organisation recèle une faille liée au fait d’accéder directement à la finale ou de participer à des étapes intermédiaires de qualification…

Quoi qu’on en dise, Amandine Bourgeois souhaiterait toute la France derrière elle le 18 mai lors de la finale du concours, sous les commande de Mireille Dumas et Cyril Féraud, et pourquoi pas toute l’Europe ? Rendez-vous est pris sur France Télévisions.



[1] Emission ONPC diffusée samedi 20 avril 2013

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

MaMA Festival : votre future playlist 2017

Chaque année c’est le même refrain : l’été est déjà loin, la rentrée est passée, ...

Lire les articles précédents :
CONFESSEZ-MOI … un roman à savourer sans modération !

 Plongez dans l’érotisme truculent et gaulois avec :   CONFESSEZ-MOI (de Mathias LAHIRE) aux éditions TABOU ...

Les théories et pensées de Jacques Lacan, le génie de l’analyse

Jacques-Marie Emile Lacan est un psychiatre et psychanalyste français (13 avril 1901-9 septembre 1981) plus connu ...

FILLE PERDUE de Nabiel Kanan

La Boite à Bulles fête donc ses 10 ans. Cette petite maison d’édition indépendante crée ...

Fermer