Accueil / Culture / Festival Les Massilliades 2013: Retours de scène

Festival Les Massilliades 2013: Retours de scène

Quel bonheur que ce festival des Massilliades 2013 à l’Espace Julien !! C’était samedi 16 février, c’était la 6ème édition, et c’était « the place to be » ce soir-là à Marseille…

Massilliades 2013Pour mémoire, ce festival est initié par les étudiants de la grande école Centrale de Marseille, dans ce lieu mythique qui est l’Espace Julien, salle qui a vu et qui verra passer les plus grands noms de la chanson, du rock, de l’humour, avec une scène sublime qui a la magie d’entourer d’un halo de rêve tous les artistes qui s’y produisent.

Les organisateurs nous avaient concocté une affiche très attractive  avec quatre groupes tous très différents mais avec pour point commun une pêche incroyable, un talent scénique immense et une interraction très forte avec le public.

Le public ne s’est pas trompé en venant en masse assister à un des rendez-vous phare de la scène underground française, très réceptifs aux intentions des artistes, nous avons assisté à des purs moments de fusion entre les groupes et les centaines de personnes venues se décrasser les oreilles avec du bon son.

Et du bon son, les amis, je peux vous assurer que ça n’en manquait pas… La scène a vu défiler quatre groupes : So?Mash!, le duo  machines/voix, heureux gagnants  du tremplin organisé en amont du festival et dont le but était d’ouvrir la possibilité à un groupe local de jouer sur cette scène magique. Puis Azad Lab, un « big band » composé de neuf artistes plus talentueux les uns que les autres, qui nous ont présenté un pur show. Puis le quartet Scarecrow, groupe de fusion entre blues et hip hop, et la tête d’affiche pour finir : le DJ Danger, très attendu par son public.

Tous les groupes étaient exceptionnels, dégageant un vrai plaisir de prendre possession de la scène et d’engager une interractivité avec le public. Les sets étaient réussis, avec des surprises artistiques  inattendues  comme cette fusion très réussie de blues et de hip hop du groupe toulousain Scarecrow. Leur univers à la Tim Burton mettait en valeur les techniques vocales incroyables du chanteur et une maitrise parfaite de l’espace scénique.

J’ai une tendresse particulière pour le « big band » Azad Lab qui m’a bluffée par les performances vocales de la chanteuse et l’énergie de la batterie de cuivres. Leur jeu de scène haut en couleur et très pêchu m’a vraiment enthousiasmée. Le public a participé à leurs pitreries avec un plaisir non dissimulé, ils ont été ovationnés tout au long de leur set et c’était à très juste titre…

Un grand big up, ou plutôt un grand aioli comme on dit à Marseille, aux organisateurs de l’évènement qui se sont démenés pour nous offrir une soirée sans temps mort, propice aux rencontres musicales, j’ai beaucoup apprécié le déroulement sans faille de toute cette machinerie très bien huilée.

C’est un réel plaisir de vivre des soirées comme celles-ci, et vivement la prochaine cession du festival les Massilliades…

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Je suis en CP – Apprendre à vivre ensemble

La série Je suis en CP se complète avec cet ouvrage hors-collection, Apprendre à vivre ...

Lire les articles précédents :
« Masculines », Une Ode à la liberté pour les femmes….

La Scène nationale de Cavaillon et le Centre de Développement Chorégraphique – Les Hivernales accueillent ...

Courtney Crumrin: Le royaume de l’ombre dans sa réédition en couleurs

Ce troisième tome des aventures de COURTNEY CRUMRIN est dans la directe continuité du précédent ...

Carnaval de Nice : Roi des 5 continents

Du 15 février au 6 mars 2013, Nice fête les 140 ans de son  Carnaval dans ...

Fermer