Accueil / Culture / Littérature / BD / Love story à l’iranienne

Love story à l’iranienne

Love story à l’iranienne est une bande dessinée bien particulière, un recueil de témoignages de jeunes iraniens, qui abordent, plus ou moins, difficilement des sujets comme l’amour, le mariage, la religion, le régime, la culture… Un album poignant et édifiant, paru aux éditions Delcourt, le 13 janvier 2016.

love-story-a-l-iranienne-delcourtJane Deuxard est un duo de journalistes, ainsi qu’un véritable couple dans la vie, qui se rend clandestinement en Iran, pour poursuivre un travail sans contrôle gouvernemental, mais également de continuer à contribuer à donner une voix aux jeunes iraniens, en commençant par un jeune couple. Gila et Mila rencontrent Jane Deuxard, dans le centre de Téhéran, dans un parc. Le jeune couple, très uni, se confie très librement à Jane Deuxard, en parlant d’amour, de danger, de traditions, de famille très conservatrice, de peur, de liberté individuelle. Gila explique qu’un jour elle a voulu faire l’amour, qu’elle était prête à prendre ce risque, mais Mila l’a retenue, afin de ne pas la mettre en danger. Mila et Gila sont fiancés, mais ils ne peuvent pas avoir de rapports sexuels, il faut attendre le mariage pour cela. Ils patientent donc depuis huit ans, avec des rapports pas complets, oraux ou anaux, pour préserver la virginité, qui est essentielle de conserver jusqu’au mariage…

love-story-a-l-iranienne-delcourt-extraitJane Deuxard raconte ses rencontres, ses témoignages, parfois poignants, troublants, désespérés, enrichissants et incroyables, de ces jeunes iraniens qui subissent le régime, l’oppression, les patrouilles, le regard des familles conservatrices, les traditions… Sans jugement aucun, Jane Deuxard retranscrit les dires parfois froids, de ses jeunes qui ne se plaignent plus, mais subissent, tentent de s’en sortir au mieux, avec au cœur de tout cela, le choix de choisir l’homme ou la femme de sa vie. Des tranches de vie et des histoires impensables, que vivent encore aujourd’hui les jeunes iraniens, comme les jeunes iraniennes. Sous le trait de Deloupy, les histoires prennent vie, avec pour agrémenter et dynamiser ses témoignages, des mises en images particulières de sentiments, ainsi retranscrits, qui deviennent encore plus poignants. Le dessin reste simple et dynamique, tout à fait convenable pour ce recueil de témoignages.

Love story à l’iranienne est un recueil poignant, de témoignages rares et précieux, troublants et édifiants, de ces jeunes iraniens qui vivent sous le régime des mollahs. Une bande dessinée particulière qui se lit très facilement et met en avant le jeune peuple iranien…

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Indochine livre son nouveau clip : La vie est belle

Indochine livre son nouveau clip avec le titre « La vie est belle ». Indochine revient en force avec ...

Lire les articles précédents :
Requiem – Editions Glénat

Entre culture dark fantasy et cyber punk, la série « Requiem » avait su se ...

Blockchain
Et si la pépite d’or du Bitcoin était sa technologie : Blockchain ?

Le Bitcoin repose sur une technologie appelée Blockchain (chaine de blocs) qui est prometteuse et ...

Les Écuries de Richelieu interdit l’entrée aux banquiers

Pour dénoncer la frilosité des banques à accorder des prêts aux créateurs d’entreprise, le propriétaire ...

Fermer