Accueil / En Région / Performance monumentale de l’artiste-peintre Guillaume Bottazzi à la Ciotat

Performance monumentale de l’artiste-peintre Guillaume Bottazzi à la Ciotat

Dans le cadre de Marseille Provence 2013, l’artiste Guillaume Bottazzi va réaliser une œuvre d’art de 50 m² à La Ciotat.

 Parce que Marseille Provence 2013 a voulu donner une dimension territoriale à sa programmation, c’est à La Ciotat,
dans un des plus grands projets de rénovation urbaine d’Europe, que Guillaume Bottazzi va réaliser une peinture monumentale de 7 m x 7 m.

guillaume botazziCette oeuvre pérenne signalera l’entrée du quartier de l’Abeille. Elle se trouvera face à l’avenue Joseph Roumanille, visible de l’avenue qui conduit à la gare de la Ciotat.et participera à la requalification de tout ce quartier. Sur un support à 10 m de haut installé sur un immeuble à l’entrée du quartier de l’Abeille l’artiste va pouvoir réaliser son tableau.
La peinture que Guillaume Bottazzi a voulu peindre de couleurs diaphanes semblant se fondre dans un support évanescent sera composée de dégradés s’obscurcissant dans une coulée blanche et semblent jaillir du ciel.

Guillaume Bottazzi a réalisé plus d’une trentaine de projets sur site-spécifiques qui font aujourd’hui référence. Ses oeuvres sont souvent monumentales, Il a réalisé la plus grande peinture du Japon pour le Miyanomori International Museum of Art, soit une oeuvre de 900 m². Ses peintures peuvent être vues aux Etats-Unis, en Europe et en Asie.

En investissant l’espace publique l’art a pour objectif l’amélioration de notre cadre de vie. En ce sens il favorise notre bien-être. Outre leur dimension esthétique, Il est nécessaire d’introduire des oeuvres d’art dans le domaine public pour donner un accès à la culture à tous. Regarder une oeuvre suppose une élaboration mentale, autrement dit l’art impose un effort intellectuel pour les personnes non initiées. Cela implique que ce puissant et universel média qu’est l’art s’engage ici et contribue à l’intérêt général, un intérêt porté à tous dans le refus des exclusions. Plus on voit des oeuvres d’art, plus on est prêt à les recevoir car l’art contribue à développer nos capacités cognitives ; c’est un outil qui participe à l’évolution personnelle de chacun.

Les habitants de Marseille sont préoccupés par leur avenir, parfois incertain, et se demandent ce qu’il restera après MP 13. Dans ce quartier de l’Abeille, les habitants ayant bénéficié d’une démarche artistique qui s’inscrit dans la durée ne tourneront pas la page après le départ des artistes présents tout au long de 2013; Cette création pérenne aura aussi fait l’objet de rencontres entre l’auteur et les habitants.

Guillaume Bottazzi invite le public à se rendre sur place à partir du 9 septembre jusqu’au 9 octobre, de 9h00 à 18h00, afin de le voir réaliser sa peinture du début jusqu’à son aboutissement. Ce processus est une performance unique qui montre aussi la face cachée de l’art.

En savoir plus : http://www.guillaume.bottazzi.org

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Le château de Tarascon présente « Light is more »

Poursuite des évènements autour du « ON » avec la 6ème édition d’Octobre-Numérique. Direction Tarascon et plus ...

Lire les articles précédents :
Album jeunesse : faites plaisir à votre enfant en lui offrant « mon livre d’éveil Dokéo » !

  Le 14 août 2013, les éditions Nathan ont publié « mon livre d'éveil Dokéo ». Cet ...

Mad fabrik, l’éditeur de Kid Paddle et Game Over rejoint le Groupe Glénat

Au 1er janvier 2014, la maison d’édition belge MAD Fabrik rejoindra le groupe Glénat qui ...

Jeu de gamins, tome 2, Le sentier des indiens, chez Bamboo.

Dans la collection des romans jeunesse, aux éditions Bamboo, à paraître au mois de septembre ...

Fermer