Rencontre avec Grace de Capitani, comédienne et poétesse

Le public connaît bien Grace de Capitani. Elle a joué dans quelques-unes des comédies qui ont marqué les années 80 et 90. Qui n’a pas ri devant  Les Sous-Doués en vacances, Les cigognes n’en font qu’à leur tête , Promotion canapé, Les Ripoux ? A chacune de leurs rediffusions à la télévision, ces films remportent toujours un vif succès.

Nous avons rencontré la comédienne à Beausoleil,  lors de la dernière édition des Héros de la télé. Elle nous a parlé de sa carrière mais aussi de sa passion, la poésie. Parmi ses poètes préférés, elle cite spontanément Verlaine. Elle lit beaucoup mais elle écrit aussi. Elle a déjà publié trois recueils de poésie (« Moments de Grace », « Etat de Grace », « La Grace des mots ») et elle vient de finir le quatrième intitulé « Quelques nuances de Grace ». Quand nous l’avons rencontrée, elle était à la recherche d’un éditeur. Cette « grapilleuse de la vie » comme elle se définit volontiers trouve son inspiration « dans ses voyages, ses enfants, ses amis, dans  la vie tout simplement ». Elle a déjà eu l’occasion de faire des lectures de poèmes dans des églises notamment, « des moments très forts ».

Que ce soit pour des lectures, après une représentation théâtrale ou, comme à Beausoleil, à l’occasion d’un festival, Grace de Capitani aime aller à la rencontre du public. « J’ai la chance d’être populaire car mon premier souci est de ne jamais décevoir », admet-elle.  Quand elle sort de scène, elle n’est pas fatiguée, bien au contraire.  « J’ai reçu tellement de bonnes ondes que je suis comme une pile électrique ! Quand on a le bonheur de pouvoir faire rire les gens en leur permettant d’oublier leurs soucis le temps d’une représentation théâtrale, ça me ravit ! »

Si le public l’apprécie tant c’est aussi parce qu’il la connaît depuis longtemps. A Beausoleil comme ailleurs, on lui parle volontiers des Sous-Doués en vacances, son premier film. Elle nous a confié que Claude Zidi l’avait engagé en cinq minutes .C’était en 1982. Il avait juste voulu savoir si elle n’était pas trop grande car ses partenaires n’étaient pas grands non plus ! Six mois auparavant, elle avait vu les Sous-doués  passent le bac mais ne se doutait pas que le réalisateur allait venir la chercher  pour  faire la suite !

Elle a aussi tourné à plusieurs reprises pour Jean-Pierre Mocky, qui  « était d’une fidélité incontestable ». Lorsqu’elle a fait son premier film avec lui, au clap de fin de la première séquence, il s’est levé et l’a pointée du doigt en lui disant : « tu es très bien, tu feras mon prochain film ! ». Et trois mois après, il lui envoyait le scénario.  Elle ne se lasse pas de parler de « ce dinosaure du cinéma français ». « J’avais un pouvoir incroyable sur lui : je parvenais à le faire rire.  Il nous donnait des ailes, ce grand monsieur ! ».

 

à #Beausoleil,  lors de la dernière édition des #Hérosdelatélé recontre avec #GracedeCapitani

A propos laurence ray

A lire aussi

Bandol Polar Connection Salon du roman policier à Bandol

Lecteurs et lectrices de polars, s’il est un Salon du Polar que vous ne pouvez …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
streaming confinement
Les films pour profiter du confinement

Rester chez nous est considéré comme une obligation que nous devons prendre en considération. Sans …

Robe realiste
Choisir sa robe selon la forme de son corps

Déterminer votre type de corps peut vous aider à trouver les robes de soirée et …

Alexis ROUSSIAUX, la nouvelle révélation de la Pop française

Nouvel EP, nouveau single Butterflies et nouvelles pépites… Alexis ROUSSIAUX nous dévoile un univers musical …

Close