Accueil / Culture / Littérature / BD / Roma, tome 5, La peur ou l’illusion

Roma, tome 5, La peur ou l’illusion

La peur ou l’illusion est le cinquième tome et le dernier du premier cycle de Roma, cette série historique qui revient sur la ville éternelle et la damnation dont elle est victime. La bande dessinée, parue aux éditions Glénat, début février 2017, de Didier Convard, Gilles Chaillet, Eric Adam, Pierre Boisserie et Régis Penet, offre une belle conclusion à ce premier cycle envoutant et machiavélique…

roma-t5-la-peur-ou-l-illusion-glenatUn nouveau dieu qui se veut unique, arrive à trouver, petit à petit de la place dans le cœur des hommes. Les dieux olympiens perdent peu à peu de leur influence, mais le Palladium, idole qui abrite Ker, une force maléfique, est toujours vénéré, et seules les familles Aquilia et Léo, qui connaissent la vérité, sont toujours condamnées à adorer et à veiller le Palladium. A Rome, 304 ans après la naissance du prophète Jésus-Christ, dans sa demeure et devant sa famille, Aulus Léo est arrêté et ses biens confisqués. Aulus décrit alors autrement les faits, reprochant à Marcus Aquilia, d’augmenter sa fortune en confisquant les biens des malheureux qui refusent de se soumettre à des persécutions. Marcus rappelle même que leurs deux familles doivent servir le Palladium, et que la fille de Aulus, qui n’a pas voulu se soumettre a été emportée par la fièvre, l’année précédente…

roma-t5-la-peur-ou-l-illusion-glenat-extraitLe drame continue pour la famille Léo qui se retrouve à la rue, leurs biens confisqués. Vingt-quatre ans plus tard, le jeune enfant, Furius Léo, est un homme pauvre qui doit redoubler d’effort pour nourrir sa famille. Malheureusement, le travail, dans la cité manque. L’homme va demander un crédit de plus auprès du fanerator… Les temps sont très durs, les chrétiens sont mal vus, ils sont sujet à des discriminations de plus en plus cruelles, même de la part de la cohorte urbaine. En brave homme, Nautius Aquilia, tente de rétablir l’ordre, mais des crimes ont lieu, semant la discorde et le trouble dans l’esprit des gens, qui se lancent mutuellement la pierre. Une enquête commence donc, entre romains et chrétiens, sous l’œil amusé et vicieux de Ker, que aime à manipuler les familles qui doivent l’adorer… Le récit est très plaisant à découvrir, ainsi que les nouvelles manipulations du Palladium, qui arrive, malheureusement toujours à ses fins, de façon cruelle et démoniaque. Le dessin est également très plaisant, avec un trait vif et des personnages expressifs, bien travaillés, tout comme le décor.

La peur ou l’illusion est un nouveau tome, qui vient conclure le premier cycle de Roma, cette série oscillant entre fantastique et histoire. Ker, la déité prisonnière du Palladium, continue sa machiavélique vengeance et se sert toujours des familles Léo et Aquilia, pour briser ceux qui se trouvent sur son passage…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Réédition du roman de Gilbert Mercier : Les sabots fendus

Je viens de découvrir un livre tendre et chaleureux : Les sabots fendus de Gilbert ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Matmatah Cooperative De Mai – Clermont Ferrand : Interview

Matmatah était de passage sur la scène de la coopérative de Mai à Clermont-Ferrand, le ...

Le Dauphiné 2017 : Un avant goût de Tour de France

Le Dauphiné 2017 livre un avant goût de Tour de France. Du 4 au 11 juin prochains, ...

Leonard Lasry, Le Seul Invité
Léonard Lasry, orfèvre de la pop avec Le Seul Invité

Figure emblématique de la pop française, Léonard Lasry sort Le Seul Invité, qui bénéficie d'un ...

Fermer