Tourisme américain : les demandes d’ESTA vont baisser

Alors que le plus dur reste à venir pour les Etats-Unis, l’industrie du tourisme pense déjà à l’après pandémie et anticipe une chute vertigineuse des revenus du tourisme.

Voyage- ESTA

Tourisme américain et Covid-19 : vers une chute vertigineuse des demandes ESTA

Le président américain Donald Trump a déclaré que le coût de la « fermeture » de l’industrie américaine du voyage et du tourisme (hôtels, restaurants, compagnies aériennes) s’élevait à environ 30 milliards de dollars par mois, et le gouvernement se prépare déjà à compenser cette perte, alors que le pays s’apprête à vivre des heures difficiles, que l’exécutif a d’ores et déjà comparées à Pearl Harbour… De leur côté, les Français voient leur demandes ESTA « mises en suspens ».

Le tourisme américain est essentiellement porté par des PME (83 %)

Le président américain a souligné qu’il était du devoir de l’Etat de protéger les propriétaires des hôtels et des restaurants de l’impact dévastateur de la pandémie. Une nouvelle analyse publiée par l’Association américaine du voyage prévoit que la diminution des voyages due au coronavirus va infliger un coup total de 809 milliards de dollars à l’économie américaine et éliminer 4,6 millions d’emplois pour la seule année 2020. En mars et avril, les revenus seront inférieurs de 75 % à la normale. Les chiffres sur l’impact désastreux du Covid-19 sur l’industrie touristique ont été présentés par Roger Dow, président et directeur général de l’Association américaine du voyage, lors d’une réunion organisée à la Maison Blanche avec le président Trump, le vice-président Pence, le secrétaire au commerce Wilbur Ross et d’autres responsables du secteur du voyage.

« La crise sanitaire a, à juste titre, occupé l’attention du public et du gouvernement, mais une catastrophe en résultant pour les employeurs et les employés est déjà là et va s’aggraver », a déclaré M. Dow. « Les entreprises liées aux voyages emploient 15,8 millions d’Américains, et si elles ne peuvent pas se permettre de continuer leur activité, elles ne pourront pas payer leurs employés ».

Dow a noté que 83 % des employeurs du secteur du voyage sont des petites entreprises. Autres résultats notables dans l’analyse de l’impact des voyages : les dépenses totales consacrées aux voyages aux États-Unis (transport, hébergement, commerce de détail, attractions et restaurants) devraient chuter de 355 milliards de dollars pour l’année, soit 31 %. Cela représente plus de six fois l’impact du 11 septembre. Notons également que Dow prévoit une baisse des demandes ESTA (Programme d’exemption de visa) de l’ordre de 78 %.

Vers une récession sans précédent au Pays de l’Oncle Sam

Les pertes estimées par le seul secteur du voyage sont suffisamment graves pour pousser les États-Unis dans une récession prolongée qui devrait durer au moins trois trimestres, le deuxième trimestre 2020 étant le point le plus bas. Les 4,6 millions d’emplois perdus dans le secteur du voyage représenteraient à eux seuls près du double du taux de chômage américain (de 3,5 % à 6,3 %). « Cette situation est sans précédent », a déclaré M. Dow. « Pour le bien de la santé de l’économie à long terme, les employeurs et les employés ont besoin d’être soulagés maintenant de ce désastre qui a été créé par des circonstances complètement hors de leur contrôle ». Lors de la réunion à la Maison Blanche, Dow a exhorté l’administration à envisager une aide globale de 150 milliards de dollars pour le secteur des voyages au sens large. Parmi les mécanismes suggérés :

  • Créer un fonds de stabilisation de la main-d’œuvre du secteur du voyage ;
  • Fournir une facilité de liquidité d’urgence pour les entreprises du secteur ;
  • Optimiser et modifier les programmes de prêts de la SBA pour soutenir les petites entreprises et leurs employés.

Oxford Economics, en coordination avec sa filiale Tourism Economics, a modélisé les ralentissements attendus dans l’industrie du voyage aux États-Unis en 2020 en raison du Coronavirus. On s’attend ainsi à une baisse de 31 % pour l’ensemble de l’année touristique. Cela comprend une baisse de 75 % des recettes au cours des deux prochains mois et des pertes continues pendant le reste de l’année, atteignant 355 milliards de dollars. Les pertes du secteur du voyage se traduiront par un impact cumulé sur le PIB de 450 milliards de dollars en 2020. L’économie américaine entrera dans une récession prolongée sur la base du seul ralentissement attendu du secteur du voyage.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

délices-arthur-pate-tartiner-sans-lactose-pierre-chauvet

Pâte à tartiner sans lactose Pierre Chauvet

Pierre Chauvet, artisan chocolatier glacier pâtissier présente un produit pour tous, une pâte à tartiner …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
CBD
5 cosmétiques à base de CBD

Les cosmétiques à base de CBD se sont multipliés ces dernières années. Le flou juridique …

Films en ligne pour profiter à la quarantaine
Films en ligne pour profiter à la quarantaine

Rester dans notre maison est toujours une obligation que nous devons remplir sans importer la …

De Neuville : Faites-vous plaisir avec des chocolats gourmands pour Pâques

Cette année, nous allons sûrement passer Pâques en petit comité à cause de Covid-19. Néanmoins, …

Close