steps of research proposal writing universities with mfa programs creative writing homework help for algebra integrated ii homework help creative writing lesson plan grade 5 queen's university creative writing course traits of critical thinking idea of ready reasoning

Imany a envoûté le théâtre Anthéa d’Antibes avec son projet Voodoo Cello

Après tous ces longs mois sans concert, on ne pouvait rêver mieux ! Pendant deux représentations, la chanteuse Imany a envoûté le théâtre Anthéa d’Antibes avec son nouveau projet Voodoo Cello, où, accompagnée de huit violoncellistes, elle célèbre et s’approprie divinement des titres rock, connus de tous.

Une tournée et un album en septembre

Imany le dit elle-même, avec le projet Voodoo Cello, né entre deux tournées et deux bébés, elle a eu le désir de se mettre en danger et “d’aller plus loin dans l’exploration artistique”. Accompagnée de huit violoncellistes, elle a eu à coeur de “rendre le “divin” accessible et désacraliser la musique classique en invitant la musique pop avec ses propres codes à se réinventer, à se transformer.” Son album ne sortira qu’en septembre, mais elle a prévu de sillonner la France et l’Europe tout l’été et dans les prochains mois avec ce magnifique projet. Le théâtre Anthéa faisait partie de ses premières dates. Lorsque la chanteuse française d’origine comorienne était venue à Antibes en 2015, elle avait marqué les esprits. Avec Vooodoo Cello, elle a livré un sublime show, savamment mis en scène, que l’on n’est pas près d’oublier.

Imany revisite et sublime plusieurs titres très connus

Lorsque le concert commence, Imany se devine. Elle avance dans le noir, une lanterne à la main. Elle chante a cappella en évoluant sur la scène avant de venir s’asseoir dans un grand fauteuil. On la distingue à peine mais immédiatement on reconnaît sa voix grave, presque aux intonations masculines, puissante et chaude à la fois. Elle débute avec une chanson de Bob Marley puis, entourée de ses huit violoncellistes, cinq femmes et trois hommes, elle va enchaîner les titres, très connus et intemporels ou plus récents. Chacun a droit à une mise en scène, à une lumière différentes. Dans presque la totalité du concert, Imany est vêtue d’une magnifique tunique rouge et a recouvert sa tête d’une capuche, qu’elle enlèvera dans les dernières minutes. Telle une princesse vaudou, elle envoûte et ensorcelle le public, si bien qu’on a l’impression de prendre part à une expérience. Elle chante, danse et évolue sur scène, en rythme avec ses musiciens. A la fin de certaines chansons, tous les neuf prennent la pose, bras levés, éclairés par une magnifique lumière, tels des personnages de tableaux.

Pendant une heure et demie, Imany interprète plus d’une dizaine de titres, qu’elle magnifie. Certains sont immédiatement identifiables et ont traversé les époques : “Like a prayer” de Madonna, “”Wild world” de Cat Stevens, “I’m still standing” d’Elton John ou le sublime “If you go away”, “Ne me quitte pas” de Jacques Brel. Elle reprend aussi “Wonderful life” de Black, “The A team” d’Ed Sheeran ou “Believer” des Imagine Dragons, pour ne citer que ces titres. Elle ne chantera qu’un seul titre en français, “Les voleurs d’eau”. Le concert s’achève avec un “You will never know” endiablé, repris par le public, ébloui du début à la fin.

 

A propos laurence ray

A lire aussi

hedge-fund-t7-pour-tout-lor-du-monde-le-lombard

Hedge Fund, tome 7, Pour tout l’or du monde

Pour tout l’or du monde est le septième tome de la série Hedge Fund, signant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com