Accueil / High-Tech / «Loot box» et une grande controverse de jeu.

«Loot box» et une grande controverse de jeu.

En avril 2018, peu après la décision des Pays-Bas concernant les « loot boxes », la Commission des Jeux de Hasard belge s`est accordé à reconnaître que les jeux avec des « loot boxes » randomisées devaient être cosidérées comme une forme de jeu illégale. Cette décision ne porte pas sur toutes les micro-transactions, mais bien les « loot boxes », également connues sous le nom de coffres à butin. Ces «boxes» virtuelles agissent comme des coffres au trésor contenant des «récompenses» aléatoires pouvant potentiellement améliorer les expériences de jeu et les chances de succès des utilisateurs.

Loot box

Elles sont généralement « gagnées » soit par un jeu de grande envergure, soit par la réalisation de défis, soit – et c`est la question la plus controversée – en les achetant avec de l`argent réel. Les «loot boxes» permettent aux joueurs de dépenser de l`argent réel pour déverrouiller de nouveaux persos, des équipements ou des skins spéciaux dans une partie, mais il y a un élément de hasard, comme un coup de chance. Ces «loot boxes» peuvent être vendues par de l`argent réel et dont le contenu est impossible à connaître avant ouverture.

Par exemple, le jeu Overwatch offre aux joueurs la possibilité d`acheter des boîtes à surprises en lots aléatoires, à partir de 1,50 £ pour deux « boxes » allant jusqu`à 30 £ pour 30 « boxes ». Mais quand un joueur achète un coffre, il ne paye pas pour les objets dans ce coffre à butin, mais plutôt la chance d`obtenir quelque chose d`utile à utiliser dans le jeu. La probabilité que le « box » du joueur contienne quoi que ce soit de valeur réelle n`est pas indiquée et il n`ya donc aucune idée de connaître les chances de gagner.

En traitant ces coffres à butin comme des jeux de hasard, cela signifie que les produits qui en comprennent doivent absolument être interdits à toutes les personnes jusqu`à l`âge de 18 ans,les mais joueurs de 21 ans peuvent réclamer le casino bonus sans dépôt en Belgique sans restrictions donc, cette interdiction devrait couvrir tous les mineurs, un accent particulier étant mis sur les jeunes enfants. Le Ministre de la Justice souligne qu`un tel mix des jeux vidéo avec les jeux de hasard représente un danger pour la santé mentale, surtout des jeunes enfants.

Après que la Belgique ait déclaré que les « loot boxes » dans les jeux vidéo constituaient un jeu non réglementé, de nombreuses entreprises qui utilisaient cette pratique, comme Blizzard et Valve, ont rapidement éliminé leur vente dans ce pays. Valve a déclaré qu`ils étaient « heureux de collaborer avec la Commission belge du jeu et de répondre à leurs questions éventuelles ». Blizzard Entertainment empêchera les joueurs belges d`Overwatch et d`Heroes of the Storm d`acheter des « loot boxes », bien qu`ils puissent toujours les gagner grâce à des récompenses en jeu.

CounterStrike: Global Offensive de juillet 2018 a empêché des joueurs de Belgique et des Pays-Bas d`ouvrir des coffres à butin. Dans le jeu Counter Strike: Global Offensive (CS:GO), les joueurs se battent contre des terroristes pour tenter de sauver des otages au milieu de pays déchirés par la guerre. Pendant le jeu, ils rencontrent des coffres à butin, qui contiennent des objets en jeu dont la rareté varie, semblable à un coffre au trésor. Ces « boxes » contiennent généralement des skins uniques, qui sont des costumes que les joueurs peuvent appliquer pour rendre leur personnage, leurs armes et leur armure plus esthétiques. Ainsi, ces coffres au trésor sont conçus pour offrir aux joueurs un moyen d`améliorer leur expérience de jeu. Le contenu de la boîte n`est accessible que par de longues heures de jeu qui vous permettent de gagner des points ou de payer des frais.

ArenaNet a empêché les utilisateurs belges d`acheter de la monnaie dans le jeu par de l`argent réel de Guild Wars 2. Nintendo a fermé deux de ses jeux mobiles, Animal Crossing: Pocket Camp et Fire Emblem Heroes, pour les utilisateurs belges, car ils offrent tous deux la possibilité d`utiliser de l`argent réel pour acheter des produits aléatoires du jeu. Mais en même temps, il y a des développeurs qui n`ont pas encore pris cette initiative. Les éditeurs sont des entreprises et recherchent un profit, ils cherchent probablement à gagner plus d`argent.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

torrent

Téléchargement : Comment trouver un torrent ?

Pour les habitués du téléchargement sur internet les Torrents sont monnaie courante, mais pour un ...

Un commentaire

  1. tompoussmini

    De toute façon, tout n’est qu’une recherche du profit maximal par toutes ces multinationales verreuses. Elles n’hésitent pas non plus d’ailleurs (ce qui est encore plus mesquin et mauvais perdant) à jouer la carte du chantage en se servant des clients comme otages en faisant du lobbying pour forcer les états à accepter leur course à l’hyper profit !
    Les multinationales DOIVENT se plier OBLIGATOIREMENT aux états, ce ne sont pas elles qui font la loi !

    Il faut completement interdire tous ces abus du commerce (lootboxes, microtransactions, dlc cosmétiques (qui ne sont pas des grandes extensions), etc… Et rétablir les droits des consommateurs que ces derniers ont perdu surtout avec le dématérialisé.

    Non seulement ces multinationales nous obligent à faire du commerce forcé, mais en plus elles nous empêchent de revendre nos biens dématérialisés !
    Il est vraiment temps qu’on les remette sur le droit chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
imagine-un-loup-ecole-loisirs-pastel
Imagine un loup – Un livre qui invite à l’imaginaire

Imagine un loup est un livre d’Emmanuel Lecaye et Marc Majewski, paru aux éditions L’école ...

Melvita : Des coffrets cocooning à offrir pour Noël

Melvita fait partie des marques de soins bio que j'aime tout particulièrement. Et chaque année, ...

Pourquoi couvrir un sol en hiver ?

Le sol, comme vous pouvez le voir dans une forêt qui en est l’exemple idéal, ...

Fermer