Memories Of A Dead Man : Ashes Of Joy

memoriesMemories Of A Dead Man est un quintet originaire de la région parisienne qui a su rapidement se faire une renommée sur la scène metal, tout en se forgeant un style reconnaissable, mélange de post hardcore metal ambient qui puise ses influences du côté de Tool, Neurosis, Deftones, Alice In Chains et même Faith No More pour n’en citer que quelques uns.

Formé en 2006, le groupe compte près de 350 concerts à son actif et présente depuis le 14 avril son cinquième opus (3 albums et 2 EP) . Si certains groupes privilégient la scène ou les studios, on peut dire que Memories Of A Dead Man, avec 8 ans d’existence, se montre autant en forcené de la scène que de la composition. Le tout étant bien sûr de ne pas se répéter pour ce qui est de la création. Alors attardons nous un moment sur “Ashes Of Joy” et ses 12 titres.

Sorti le 14 avril sur le label Season Of Mist, l’album nous livre un bel artwork tout en clarté, qui contraste avec les précédentes créations et notamment le très obscur “Maze”. Mélange de mélancolie et de rage, “Ashes Of Joy” entretien la curiosité de l’auditeur à travers le voyage de ses 12 morceaux plus en moins long qui se teintent parfois de rock progressif. Le chant alterne aussi avec des passages hurlés et d’autres plus clairs comme sur « Draft To The Second » et « The Swan’s March ». On relève rapidement une certaine subtilité dans les arrangements, ou au milieu de la fureur, des voix lyriques et de la trompette viennent se confondre aisément, sans jamais en faire de trop.

Voyage chargé d’émotions avec en introduction “Solemn Requiem”, qui dévoile l’environnement de l’album, à savoir une basse puissante et omniprésente, des riffs lourds et plein d’énergie, une voix hurlée, qui laisse place à des refrains accrocheurs et percutants à l’image de“La Nausée” et “Draft of the Second” où la voix se fait plus claire, mais aussi des mélodies bien ficelées et des parties symphoniques avec “The Fall Of Dog”, “Ashes Of Joy” ne vous laissera pas indifférent.

Avec cet album, Memories Of A Dead Man, confirme tout le bien que l’on pensait de lui avec les opus précédents. Il s’inscrit de toute évidence comme l’un des porte paroles de la scène métal et n’a rien à envier à ses pairs.

Album : Ahes Of Joy

 Titres : Prélude (Solemn Requiem) – Aurora – The fall of doG “Maelstrom Involution” – Melancholia – Touched with Pensiveness – Wounded Knee – From Mud To Heaven – La Nausée – Draft of the Second – Going out With the Whore’s Saliva  – The Fall of doG “Erase My Eyes”  – The Swan’s March

A propos Guillaume Joubert

A lire aussi

pierre-feuille-ciseaux-flammarion

Pierre, feuille, ciseaux : Un album Flammarion jeunesse

Pierre, feuille, ciseaux est un album de Michaël Escoffier et Karine Bélanger, paru aux éditions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Cité de l’espace : Nouvelles attractions

C'est le 24 avril que s'ouvrent à la cité de l'espace à Toulouse deux nouvelles …

Walther Gallay, 1er album solo : Interview

A l'honneur sur France Net Infos depuis plus d'une semaine, pour la sortie de son …

Championnat d’europe Gam :10 gymnastes à Sophia

La Fédération Française de Gym via la Commission Nationale de sélection s’est prononcée hier, 10 …

Close