Accueil / Culture / Littérature / BD / Memphis, tome 2, La ville morte.

Memphis, tome 2, La ville morte.

memphis-t2-la-ville-morte-glenatParu aux éditions Glénat, le 27 août 2014, le second tome de Memphis, La ville morte, est un thriller de science-fiction haletant et mystérieux. Une bande dessinée surprenante et inquiétante de Rodolphe pour le scénario et Bertrand Marchal pour le dessin.

Robert explique à Louis et Roos, à la fin du repas, alors que les femmes sont dehors, ce qu’il a vu quelques temps plus tôt, alors qu’il faisait nuit. Pendant une bonne heure, il est resté planqué à regarder, des sortes de gros camions futuristes qui passaient et allaient sur Memphis, en file ininterrompue. Des dizaines voire des centaines de ces engins sont passés, ont défilé… A son retour à la ferme tout le monde dormait encore, personne ne s’était rendu compte de rien. Mais ce n’était pas le premier truc bizarre qui lui arrivait, l’été dernier, il a trouvé bien en évidence, un livre sur Elvis Presley, comme si le marchand savait que Robert aimait le rock n’roll ! En repassant plus tard, le marchand et le stand avait disparu… Robert a lu le livre et a su qu’Elvis était de la région, et qu’il a été enterré dans sa propriété « Graceland », au 3734 Elvis Presley boulevard. Un soir, il a décidé d’aller voir cette tombe, mais il a tourné en rond, il n’a jamais trouvé le boulevard, ni l’ancienne demeure d’Elvis !

Les dialogues et confidences des différents personnages, leurs découvertes, mènent, petit à petit, Louis et Roosevelt à penser que des choses inquiétantes et surnaturelles se passent à Memphis. Roos accompagne un collègue qui aurait des informations, un jardinier normal, qui serait devenu tout à coup parano… Arrivés chez le jardinier, les deux journalistes constatent rapidement que le propriétaire est parti rapidement ; lorsque le téléphone sonne. memphis-t2-la-ville-morte-glenat-extraitLe journaliste décroche et comprend que le propriétaire les met en garde, qu’il ne faut pas qu’ils trainent, mais avant de partir, ils doivent regarder dans le jardin… Les deux hommes s’y rendent rapidement et découvrent que plusieurs trous ont été creusés et recouverts d’une bâche. Ils se posent beaucoup de questions, jusqu’au moment, où Roos prend une pelle, descend dans un de ces trous, et frappe fort, au fond, une sorte de métal inaltérable recouvre la surface du jardin, voir plus… Mais ils entendent des voitures arrivées, ils doivent filer, partir au plus vite. Ainsi vont les découvertes et mauvaises surprises, qui deviennent de plus en plus oppressantes, pour les personnages, mais aussi pour le lecteur qui se laisse facilement prendre dans le récit. Le trait se veut réaliste, dynamique, les cases offrent par moment des points de vues intéressants et travaillés.

Memphis, La ville morte, est une bande dessinée très prenante et oppressante, où l’intrigue et l’ambiance sont travaillées et se révèlent petit à petit, afin de laisser planer un maximum de temps le suspense dévorant.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Firefly T1 : Survivrez vous à l’impossible ?! Ed.Komikku

Depuis le 3 Mai, le premier tome de « Firefly » est paru aux Éditions Komikku ! Amateurs ...

Lire les articles précédents :
Opel Corsa en première mondiale à Paris

Lever le rideau sur une véritable star. Il s’agit d’une des citadines les plus diffusées ...

Disney sur Glace repart en tournée

Disney réussit l’exploit de rassembler dans un seul show 18 des plus beaux contes Disney ...

Flore Bonaventura, l’héroïne de « La Source » et de « Jusqu’au dernier »

Alors que France3 diffuse en ce moment la série Jusqu'au dernier avec Valérie Karsenti, Brigitte Fossey ...

Fermer