Accueil / Culture / Littérature / BD / Moi en double, un témoignage fort et marquant

Moi en double, un témoignage fort et marquant

Moi en double est un one shot des éditions Delcourt, paru en septembre 2018, un témoignage marque, fort et rare, sur le regard que l’on porte sur soi. Une bande dessinée de Navie et Audrey Lainé, qui décrit une partie de la vie de Navie, portant le poids d’une deuxième personne…

moi-en-double-delcourtEn juillet 2014, Navie est dans son jardin, sur la chaise longue, en train de lire un magazine. Son jeune fils, court tranquillement dans l’herbe, il s’amuse. Il court vite et ne regarde pas où il, lorsqu’il appelle sa maman, pour lui faire coucou, ressentir un brin d’attention sur lui. Mais il court si vite, qu’il ne voit pas le danger, la piscine non clôturée, vers laquelle il accourt. Navie se lève et court, à son tour, vers son fils, pour tenter de la rattraper et de le sauver, mais l’enfant ne comprenant pas, croyant à un jeu, continue de courir. Elle arrive malgré tout à temps pour éviter l’accident et le drame. Mais au moment de courir, personne ne pouvait penser que Navie, qui courait, devait aussi lutter, contre son double, qui est un poids, et qui l’empêchait d’avancer… Ce jour-là, elle eut un déclic, elle avait compris que pour son fils, pour eux, il fallait qu’elle tue son double !

moi-en-double-delcourt-extraitC’est un récit poignant qui est à découvrir, un moment de vie et de souffrance, qui ne tombe pas dans le drame, mais qui offre un point de vue réaliste, pour relativiser et comprendre que l’on est toutes plus ou moins pareilles, en souffrance avec notre apparence, ce que l’on aimerait être, ce que l’on est, les mensonges à soi-même et les mensonges aux autres, le fait de se sentir bien, cacher ses malheurs… La bande dessinée révèle Navie qui est malade, elle est en obésité morbide, pour elle se sent en bonne santé, mais au fond, elle sait et ressent qu’elle souffre de plus en plus chaque jour. Elle garde, malgré tout le sourire, et cache tout de ses souffrances. Un jour, elle comprend qu’elle porte son double, qui lui pèse et dont elle aimerait se défaire. Le récit, découpée quelques parties, est dynamique et très plaisant, avec des situations différentes, pour comprendre l’évolution de ce mal-être et l’envie de changer les choses, son combat et sa réussite. Le dessin est très expressif, imagé, avec un joli jeu de couleur en noir et blanc principalement et le double, en rouge, qui se manifeste.

Moi en double est un récit complet, une bande dessinée qui révèle un témoignage poignant, sincère et fort, d’une femme qui commence un long cheminement, parsemé de difficultés, de défis et d’acceptation, pour pouvoir se sentir bien dans sa peau.

A propos celine.durindel

A lire aussi

L’Almanach de la sorcière : le grimoire secret des sorcières pour tous les jours de l’année

N’est pas sorcière qui veut ! Préparez vous à entrer dans le monde secret des ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
LEGO® Ideas, la nouveauté : le livre pop-up

Pour célébrer ses 10 ans LEGO® Ideas revisite les contes de fée classiques, avec un ...

Viravolta, le premier tome, L’Orchidée noire

L’Orchidée noire est le premier tome de la nouvelle série Viravolta, des éditions Glénat. Une ...

Dark and Dangerous Love Tome 3
« Dark and Dangerous Love » Tome 3

Pour conclure la saga "Dark and Dangerous Love" de Molly Night, publié chez Hugo New ...

Fermer