Moon : Une parenthèse de vie aux Éditions Rue de Sèvres

Les périodes estivales sont souvent les témoins d’un afflux touristique impressionnant dans les villes et villages de bord de Méditerranée. Mais, au moment de la rentrée, elles se vident de ce flot humain, laissant derrière elles, des paysages épurés de toutes folies. Leurs habitants esseulés retournant à leurs habitudes, zombifiées par la vie … 

Moon nous raconte avec dérision et sentiments, dans cette parenthèse de temps, les portraits de ses habitants et de sa jeunesse hyperconnectée ! Disponible aux Éditions Rue de Sèvres le 23 Mars 22.

couv_moon.jpg
Moon © Éditions Rue de Sèvres
  • Le décor :

« L’Atlantide. Cité mythique de l’antiquité, ses habitants pay​èrent​ le prix de leur arrogance quand la colère de Zeus les engloutit sous les eaux pour l’éternité (…) Mythe ou réalité ? »

Un village en bord de Méditerranée. Aujourd’hui …

Telle une marée bruyante, le flot d’humains envahit chaque année la plage. Avide de soleil, de mer, de loisirs, le vacancier se pose là où jadis, quelques pécheurs locaux se partageaient l’espace à perte de vue !  Enfin, dès que les vacances touchent à leur fin, même l’Aqualand ressemble à un lieu abandonné !! Comme les habitants de ce village de bord de mer.

Cachée dans un vieil abribus, Luna tente d’allumer sa clope en attendant ses potes. Elle est rapidement rejointe par Mel, qui, dans son engouement, a oublié d’imiter le chat, comme prévu ! Luna est grave énervée. Elle en a jeté sa clope de peur que ce ne soit un parent qui la découvre !!!

Un peu plus loin Tom n’est pas sorti de chez lui. Puni, il s’occupe à monter une maquette de sous-marin. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il ramènera de la bière aux filles ! 

Ainsi va la vie de familles en familles, d’ados en ados … jusqu’au jour de la grande panne !!!

Planche_moon.jpg
Moon © Éditions Rue de Sèvres
  • Le point sur la BD 

Cyrille Pomès nous raconte de façon amusée et moqueuse, le quotidien d’un village déserté par la marée humaine estivale. Un retour à la normale, assez dur à gérer pour les adolescents de ce village où plus rien ne bouge. Moon se présente comme une parenthèse dans le temps, jusqu’aux prochaines vacances.

On découvre une à une ces familles et leurs travers. Ces adolescents, à fleur de peau, hyper-connectés, qui ne vivent leurs vies, leurs émois, et leurs ressentis qu’au travers de leurs téléphones, des réseaux, et qui ne savent parler que de cela, et de ce qui s’y passe. Conditionnant leurs avis sur les autres, et même sur tout. L’auteur dénonce avec ironie et drame, cette manière de vivre et d’interagir, en provoquant dans son scénario, aux Éditions Rue de Sèvres, une « obligation » à communiquer !

Ses graphismes semi-réalistes, dépeignent des paysages nostalgiques, accentués par la mise en couleur d’Isabelle Merlet. Et des personnages « chiffonnés »par la vie,  aux réflexions et réparties terriblement « adolescentes » !! 

  • La conclusion :

Moon aux Éditions Rue de Sèvres, est un one shot social raillant une jeunesse perdue dans « un village de zombies qui s’anime deux mois par an » !! Une sorte de « huis clos » annuel où rien ne bouge autrement que par les actions et les bêtises de ces adolescents/tes : sexualité, relations amoureuses, relations avec les parents … Une galerie de portraits crédibles et touchants plongeant le lecteur entre sourires tendres et répliques assez descriptives de cette période d’adolescence compliquée !! 

Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce village et de ces ados !

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Festival de Cannes J8: le Festival a fêté son 75e anniversaire

Mardi, le Festival de Cannes a célébré son 75e anniversaire en grande pompe. Après une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com