Deux nouveautés pour les albums Les classiques du Père Castor.

Parus aux éditions Flammarion, mi-octobre 2014, Soleil y es-tu ? est un conte inédit et Le petit sapin un conte d’après Andersen. Deux jolis titres qui viennent compléter la collection des Classiques du Père Castor, pour cette fin d’année…

soeil-y-es-tu-pere-castor-flammarionAu pays des lutins, qui se situe au pied de la montagne, ce matin-là, tout le monde discutait et s’inquiétait… Les lutins se demandent de ce qu’il est advenu du soleil, il a disparu, l’ours l’aurait-il mangé, en le confondant avec une grosse galette de miel ? Lutin-Malin a du mal à croire à tout cela, aussi il se remémore la dernière fois qu’il a vu le soleil, et part avec un baluchon à sa recherche…

Le joli conte Soleil y es-tu ? est une tendre invitation, de Sylvie Poillevé et Vanessa Gautier, à découvrir cet astre qui nous réchauffe et qui nous donne vie… Une ballade amusante pour ce petit lutin parti à la recherche du soleil disparu agrémentée des belles rencontres. Une jolie façon de faire comprendre le changement de saison pour les jeunes lecteurs, avec une conclusion pleine de charme. Le dessin est tendre et charmant avec de belles couleurs automnales.

le-petit-sapin-pere-castor-flammarionC’est au beau milieu d’une forêt de grands pins et de sapins qu’un joli petit sapin venait de sortir de terre. Il regardait émerveiller ses aînés, qui espérait grandir bien vite pour étendre largement sa verdure et contempler le vaste monde de sa cime. Le petit sapin ne cessait de vouloir grandir trop vite, aussi il ne profitait pas des oiseaux gazouillant à ses côtés, du lièvre qui bondissait et sautait au-dessus de lui…

Le petit sapin est un célèbre conte d’Andersen, qui, ici reste fidèle au texte original, Charlotte Gastaut y apporte sa touche en illustrant quelques scènes de la vie de ce petit sapin qui veut grandir trop vite, des dessins pleins de charme et de tendresse. Le récit, lui, est doux, mélancolique, triste, mais qui invite aussi, cependant à la fête, notamment Noël qui arrive bien vite…

Ces deux nouveaux contes, présentés par la collection des Classiques du Père Castor, sont deux récits prenants, amusants et tendres, une délicate lecture pour ces fêtes de fin d’année, ou un joli cadeau au pied du sapin de Noël

A propos celine.durindel

A lire aussi

Petites ballades cruelles – Mi art book, mi-nouvelles aux Éditions Shockdom

Commencez par vous poser dans un endroit près de la nature, et écoutez de vieilles …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com