Accueil / Culture / Littérature / BD / Fils du soleil adapté en bande dessinée.

Fils du soleil adapté en bande dessinée.

fils-du-soleil-dargaudParu aux éditions Dargaud, le 24 octobre 2014, Fils du soleil est un one shot de Fabien Nury et Eric Henninot, librement adapté des deux nouvelles de Jack London, écrivain américain qui a écrit de nombreux romans et nouvelles d’aventure et de nature sauvage.

Dans un vieux manoir sombre, un vieil homme demande à l’un de ses hommes de réunir certains acheteurs pour une prochaine vente aux enchères. Il énumère quelques noms, mais son employé semble surpris de ne pas entendre le nom de David Grief. Mais le vieil homme insiste, il ne vaut pas que David Grief soit mis au courant de cette vente particulière… Quelques jours plus tard, à bord du Willi Waw, Henry Jacobsen est tout en sueur, il doit recevoir à son bord, David Grief, richissime négociant, à qui il doit une dette de 1200 livres. Mais Henry Jacobsen ne peut pas le rembourser, il doit garder son argent pour une tout autre raison qui semble bien importante. Il ne veut pas tuer David Grief, mais s’il doit le faire, il le fera ! Dans un petit canot, David Grief arrive, accompagné de nègres, mais seul lui peut monter à bord du Willi Waw, où Henry Jacobsen l’attend dans sa cabine…

Voici un joli tableau, au cœur des îles paradisiaques du Pacifique, où David Grief a établi son négoce très florissant. Un homme dur, mais honnête, qui ne prend et demande que ce qui lui est dû ! Au cours d’une dangereuse altercation, David Grief va soupçonner d’étranges affaires, et en prenant de plus en plus d’informations,fils-du-soleil-dargaud-extrait il va rapidement apprendre que le vieux Parlay, roi de l’île d’Hikihoho, est sur le point de vendre ses précieuses perles à tous les négociants de la région, tous, sauf lui, le plus riche négociant… Le récit est fluide et plaisant, le lecteur est rapidement emporter et embarquer à bord du Wonder pour suivre le voyage de ce personnage mystérieux, qui est appelé Fils du soleil, par les indigènes. Le dessin est également fluide, fort, précis et magnifique, les personnages, comme les décors, sont très recherchés et détaillés, offrant ainsi de très belle planches.

Voici donc une belle adaptation de l’œuvre de Jack London, une jolie bande dessinée captivante, sensible, et tragique, une ambiance unique et exquise pour un très bel ouvrage à découvrir.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Mes premiers docs sonores – La musique

La musique est un documentaire animé et sonore, des éditions Gründ, paru en mai 2018. ...

Lire les articles précédents :
Deux nouveautés pour les albums Les classiques du Père Castor.

Parus aux éditions Flammarion, mi-octobre 2014, Soleil y es-tu ? est un conte inédit et Le ...

Un nouveau gel douche pour la marque Pure altitude.

C’est par un concept inspiré de la montagne que la marque Pure altitude propose une ligne ...

Le troisième volume des Chansons de France pour les petits.

C’est aux éditions Père Castor, du groupe Flammarion, qu’est paru le 15 octobre, le joli ...

Fermer