Accueil / High-Tech / Saints Row IV, un jeu signé Deep Silver

Saints Row IV, un jeu signé Deep Silver

Saints Row 4

Sortie il y a quelques jours sur consoles de salon et PC, Saints Row 4 est l’une des attractions de cette rentrée vidéo-ludique avec déjà plus d’un million de copies écoulées dans le monde.

Saints Row 4 est donc le dernier épisode en date d’une série ayant vu le jour sur les consoles actuelles. Celle-ci se veut être un jeu s’inspirant de GTA (on parlera de « GTA-Like ») : on joue dans un monde ouvert, donc sans contrainte de chemin, avec de l’action à base de combat à mains nues, tir et autres courses poursuites et c’est également un TPS (jeu de tir à la troisième personne).

L’histoire n’est guère importante dans ce type de jeu (et n’est surtout que prétexte à l’action pure et dure !) mais pour en dire deux mots : Après avoir sauvé le pays d’une attaque terroriste, les américains ont décidé d’élire le chef du gang des Saints, c’est-à-dire vous, à la tête du pays donc président des Etats-Unis, rien que ça ! Mais, le quinquennat ne va pas bien se dérouler car le pays est envahi par des extra-terrestres (les Zins) !

Bref, vous l’aurez compris, on flirt agréablement avec l’absurde et ça se retrouve dans le jeu. Ce dernier prend place principalement à Steelport, où vous aurez à accomplir des missions variées (comme des arnaques à l’assurance par exemple… !) et très plaisantes à coup de poing, d’armes à feu ou bien encore à l’aide de vos super pouvoirs. Car oui, maintenant vous disposez de super pouvoirs comme le super saut par exemple, on se croirait dans « InFamous » parfois ! On a parfois l’impression de revoir des éléments du troisième épisode dans ce « Saints Row 4 » comme les véhicules par exemple mais ce n’est, au fond, pas bien grave car le fun procuré par ce jeu est tel qu’on lui passe ce défaut. Prenez par exemple les combats à mains nues, ils sont démesurés ! Tout explose, les décors souffrent et on se croirait dans un jeu de combat pur souche ! Surtout si vous jouez en coopération « online », là c’est un vrai feu d’artifice à Steelport ! D’ailleurs c’est la principale fonction « online » : pouvoir faire les missions avec un ami (ou un inconnu !).

Le jeu se prend facilement en main, sans soucis d’adaptation à cet univers. La bande-son, sans être exceptionnelle, est de bonne facture. Les graphismes se rapprochent un peu de ceux de son prédécesseur (normal, c’est le même moteur graphique) : on apprécie ou non mais c’est agréable à regarder, il faut l’avouer. La durée de vie est énorme si on prend la peine de faire les missions secondaires en plus de l’histoire principale, ce qui n’est pas chose rare pour un jeu « open world » mais si on s’en tient à l’histoire principale, on a vite fait le tour mais on y revient très souvent rien que pour l’ambiance barrée du titre de Deep Silver.
Ce dernier a fait de l’excellent travail pour nous sortir une suite si plaisante, à vous de prendre les choses en mains et de libérer les Etats-Unis à grand coup de batte de baseball ou de tir de « flingue » à bord des différents véhicules ou à pied !

A propos Agence

A lire aussi

logiciels entrepreneurs

Les meilleurs logiciels pour entrepreneurs

Quand on se lance dans l’entreprenariat, de nouveaux enjeux se présentent à nous. Notamment celui ...

Lire les articles précédents :
Les animaux familiers, de la collection Questions/Réponses, aux éditions Nathan.

Paru ce 29 Août 2013, aux éditions Nathan, dans la collection Questions/Réponses, pour les 4/6 ...

Robert sans Robert

Pour mon premier article, je vous propose non pas une critique mais un point de ...

Top 10 des romans de septembre : les bonnes surprises de la rentrée

    Les vacances sont désormais terminées et nous avons repris le chemin du travail. ...

Fermer