Accueil / Culture / Littérature / BD / Un putain de salopard : Un duo de talent pour une nouvelle série BD !!!

Un putain de salopard : Un duo de talent pour une nouvelle série BD !!!

Un putain de salopard – Nouvelle série publiée aux Éditions Rue de Sèvres. Olivier Pont et Régis Loisel nous entrainent au coeur de la jungle Amazonienne, à la recherche d’un père inconnu.

 

Un putain de salopard © Rue de Sèvres
  • Le décor :

1972, Aéroport de Kalimboanto au Brésil … 

Un jeune homme débarque au coeur de la jungle Brésilienne. Suite au décès de sa mère, il se sert du pécule laissé par celle-ci afin de mener une « enquête » sur un père qu’il n’a jamais connu ! Pour ce faire, il ne lui reste que deux clichés anciens. On y retrouve Max enfant, sa mère, et deux hommes différents. Un point de départ assez énigmatique.

Mais dans cet endroit perdu au coeur de la jungle hostile, difficile de trouver un taxi ou un hôtel. Un bon repos s’avère pourtant utile.

Il a la chance de tomber sur un trio détonant : les 3 C ! Christelle et Charlotte, débarquées fraîchement, elle-aussi, sur le territoire. Infirmières de formation, elle doivent intégrer un dispensaire. Puis, arrive Corinne, la « babs » du groupe, qui décide de récupérer ses deux copines et de les ramener dans son « havre de paix ».

Un putain de salopard-extrait © Rue de Sèvres

Après quelques échanges, ils se découvrent sur le chemin dans la super 4L de Corinne. La soirée se termine autour d’une table. L’histoire passionnante de Max entraine toutes sortes de spéculations. Les filles sont prêtes à l’aider à retrouver son père.  Après une nuit bien agréable pour Max, il est temps de commencer les investigations. 

Non seulement Max commence à avoir de drôles de surprises sur l’identité de son père, mais il apprend également d’étranges récits à propos d’une fillette, kidnappée et disparue dans un crash d’avion … Le petit groupe doit alors se séparer. C’est à une succession d’événements inattendus auxquels vont devoir faire face chacun des protagonistes !

Dans la jungle, les secrets ont quelquefois l’apparence d’une réalité bien plus cruelle que celle à laquelle on s’attendait  ! 

  • Le point sur la BD: 

Un superbe premier tome, qui nous permet de « rencontrer » les protagonistes principaux et de nous accoutumer à la « loi de la jungle », sans l’apprivoiser vraiment !! « Un putain de salopard » aux Éditions Rue de Sèvres sent déjà bon le succès avec ce premier tome intitulé : Isabel .

Nous n’allons pas tergiverser des heures. Lorsque le grand Régis Loisel, « producteur » , «  conteur » associe son talent à celui du « multi-producteur», Olivier Pont , et à la mise en couleurs fabuleuse de François Lapierre, on ne peut être qu’emballé !  Evidemment, ils nous laissent tous trois complètement ébahis (et légèrement amers) . 

Un putain de salopard – planche © Rue de Sèvres

A un mélange d’« aventures » personnellement vécues par les auteurs, vient s’ajouter l’histoire de la construction de la route « transamazonienne » au Brésil.  De quoi alimenter un récit fort et cruel, en parallèle de la recherche « fictive » du père disparu. Destruction de la forêt, génocide, apparition des camps de travail et de leur « faune sauvage » armée et gourmande de « femmes » … Une mangrove que doit subir Max dans sa recherche de vérité et d’identité ! 

Mettre un « oeil » dans cette nouvelle série, c’est être complètement absorbé par une ambiance écrasante de chaleur, de verdure, d’humidité … et d’injustice. Mise en évidence par les illustrations, et le récit tentaculaire qui commence à se mettre rapidement en place dans ce premier opus ! Les personnages se rencontrent, puis suivent leur propre ligne d’aventures … peut être pour se retrouver par la suite …

  • La conclusion :

Les deux auteurs réunis permettent aux Éditions Rue de Sèvres, de propulser leur ligne éditoriale dans les sommets ! « Un putain de salopard » enclenche le début d’une série prometteuse, contemplative, cruelle et surprenante de vérité ! Un voyage au coeur d’une forêt dangereuse avec une quête d’identité énigmatique !

 

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

gaspard-de-paris-t1-le-monstre-des-toits-flammarion

Gaspard de Paris – Le monstre des toits

Le monstre des toits est le premier tome de la nouvelle série des éditions Flammarion, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Rencontre avec Ramzy Bédia au festival CANNESERIES

Lors de la deuxième édition de CANNESERIES, nous avons pu rencontrer Ramzy Bédia. Quelques heures ...

Bilan et palmarès de la deuxième édition de CANNESERIES

La deuxième édition de CANNESERIES vient de se terminer. Lors de la cérémonie de clôture ...

festival-film-comédie-2019
Rencontre avec Andréa Ferréol à l’honneur au Film Festival de Monte-Carlo

La comédienne Andréa Ferréol était à l’honneur lors du dernier festival de la comédie de ...

Fermer